La review

DEMENTED + BRUTAL REBIRTH + WITHDRAWN
Le Rock & Chanson - Talence (33)
07/11/2014


Review rédigée par Excelsis Dei
Photos prises par Frédéric Soussotte


D'abord prévu à l'Heretic pour la sortie du split "Things Change, Others Remain", ce concert a finalement été déplacé à l’Antirøuille du Rock & Chanson à Talence, pour une raison qui m'est inconnue. Et si on perd en accessibilité, on gagne en qualité sonore ! En arrivant sur le parking de la salle (après 20 minutes de vélo, on sent les passionnés !), il n'y avait plus une place disponible ! Je me réjouissais d'avance du succès de ce concert malgré mon retard (oui, encore !) donc je ne pourrai pas dire grand chose de la première partie assurée par WITHDRAWN car je suis arrivé seulement pour le rappel.



En ouvrant la porte de la salle, un "c'est tout" m'a échappé. Il n'y avait qu'une quarantaine de spectateurs tout ou plus. Espérant pour l'organisation et les groupes que les autres ne soient pas en train de poireauter devant l'Heretic, je m'approche de la scène facilement pour entendre la toute dernière chanson du set : "Gemini Distance" de l'album "Skulls Of The Weak" sorti en 2009. Créé en 2004 par les deux frères Chris à la basse et Julien à la batterie (ex-Otargos), (Gropoil (ex-Offending) viendra compléter le line-up en 2008, il me semble), ce groupe a actuellement sorti deux démos : "This Is Not Therapy" en 2005 et "Tears V2.0" en 2006 avant la sortie de son premier album déjà cité plus haut et du deuxième "The Strongest Will" en 2012. Ce soir, je ne les sens pas très en forme, peut-être est-ce dû à la demi-heure de blast que je viens de rater. Quoi qu'il en soit, malgré les problèmes de gorge de Chris qui devait être remplacé par Loic de Heboïdophrenie et Bemskiant, la chanson reste impeccable à mes oreilles. Les blasts sont toujours millimétrés et les riffs de guitare toujours aussi simples mais terriblement efficaces ! A peine le temps de m'y mettre qu'ils disent au revoir, certainement déçus du peu de spectateurs.



Changement de plateau et voici apparaître BRUTAL REBIRTH de Marseille que je découvre ce soir et dont je ne sais rien ! Créé en 2007, leur histoire, tout comme c'est le cas pour beaucoup de groupes, semble être chargé de changements de line-up. Le groupe compte aujourd'hui trois albums : "Hate Over All" en 2008, "Death Row" en 2010 et "From Despotism To Chaos" en 2014. J'avoue que la première chanson m'a laissé de marbre car je n'ai pas été fichu de comprendre correctement tout ce qui se passait. Ce n'est qu'à partir de la troisième chanson, "Laws Of War", de leur deuxième album, qu'ils m'ont conquis. Enfin un groupe qui sait ralentir, imposer des ambiances pesantes, lourdes, des passages lents durant lesquels on reçoit chaque note comme une pression pachydermique sur les épaules ! Mon coeur de doomeux explose durant tout leur set qu'ils ont su agrémenter de petites pauses puissantes afin de mieux apprécier à sa juste valeur le retour des blasts destructeurs pour ceux qui auraient tendance à s'ennuyer. En tout cas, ça n'a pas été mon cas et je pense avoir troué mon coup de coeur de cette fin d'année ! BRUTAL REBIRTH arrive à trouver un bel équilibre entre des tempos rapides et lents, et c'est un énorme plus car, à mon goût, les métalleux ne savent plus prendre le temps d'installer le spectateur dans une ambiance, ils ne pensent qu'à aller toujours plus vite ! Ca, c'est du death metal comme j'aime ! Une grosse voix gutturale et du son grave ! Voilà, je suis heureux !



Pour finir, DEMENTED a du boulot car passer après BRUTAL REBIRTH, ça va pas être évident ! Créé en 2008, le groupe est composé de John à la batterie (Otargos), Manu à la basse (Otargos aussi) et Nessim qui, à l'origine, n'était qu'au chant et qui a dû se mettre à la guitare depuis le départ de Mika en 2009. Ils ont été rejoints il y a peu par Sylvestre qui, lui, est passé par tous les groupes de death metal de Bordeaux ! C'est à dire Fall Of Seraph, Death Lab, Fate Of Fallacy, Heboïdophrenie, Bemskiant, les fameux Ad Patres et les mondialement célèbres Gorod ! Ca en est impressionnant ! Il ne lui manquait que DEMENTED qui, eux, ont enregistré une démo éponyme en 2009, sorti "Fields Of Suffering" en 2010, "Accros The Nature's Stillness" en 2012 et pour finir le CV, le fameux split avec WITHDRAWN ! Pour revenir au concert, techniquement, avec des gars pareils, il est évident qu'on ne peut rien dire car même s'il y a une erreur, je n'aurais jamais la prétention de la détecter et que même si c'était le cas, eh bien je fermerais ma gueule, vu mon niveau ! Les morceaux s'enchaînent bien, petit détail important : ils ont pensé aux samples pour nous occuper pendant leur réaccordage entre les chansons ! Ca va vite, c'est précis, c'est métronomique et bien joué, le son est bon, les silences sont clairs et bien marqués, les solos sont audibles, les dissonances compréhensibles. Je me souviens d'un de leurs concerts, pas si lointains, où je n'avais strictement rien compris ! Donc il est clair qu'il y a eu du boulot, du progrès et de l'expérience acquise depuis leur dernière prestation, et pourtant, il me manque un truc ! Ca ne prend pas ce soir. Le public restera de marbre tout le concert durant malgré les efforts de Nessim à motiver la foule ! Soit il est timide, trop sobre ou alors il s'ennuie ! Le concert se finit comme il a commencé, calmement...

Moi qui m'attendais à écouler mon stock de flyers, c'est raté ! Je pense qu'il y a eu un problème de com qui leur a été fatal ! Quoi qu'il en soit, une salle avec un bon son, deux bons groupes locaux et un très bonne découverte ! J'ai gagné ma soirée !