Le groupe
Biographie :

Basé en Ariège, Worselder naît de la fusion des groupes Gunslinger et Arclite en 2007. Ni tout à fait heavy, ni tout à fait hardcore, Worselder se défend de n’appartenir à aucune catégorie établie, et s’inscrit dans une démarche 100% authentique, tant dans l’attitude que dans la musique, assumant fièrement ses origines pyrénéennes. En 2010, Worselder sort son premier EP, "Where We Come From", qui lui permet de partager l’affiche avec des groupes tels que Firewind, Huntress, Dagoba, Black Bomb Ä, Primal Age ou encore Nothingness. Peu de temps après sort un nouvel EP trois titres le 25 Septembre 2014 : "XXIV". Cet opus permet d’asseoir le style du groupe mais aussi de se faire repérer par la presse française. Worselder entame un nouveau chapitre de son histoire avec "Paradigm Lost", son premier long métrage dans le courant de l'année 2017.

Discographie :

2010 : "Where We Come From" (EP)
2014 : "XXIV" (EP)
2018 : "Paradigm Lost"


La chronique


Après un week-end animé et riche en événements, je me remets peu à peu de la vie mouvementée parisienne, aussi, qui ou quoi de mieux pour  redescendre que de me pencher en ce jour ensoleillé sur un CD reçu il y a quelques temps. Les amis, j’ai le plaisir de vous présenter aujourd’hui "Paradigm Lost", le premier album des Ariégeois de Worselder qui voit le jour sous la bannière Sliptrick Records.

La croisée des chemins, voilà un terme, un adage qui sied bien au groupe tant leur musique est empreinte de plusieurs styles qui ne cessent de se mélanger et de se défaire. Effectivement, on retrouve dans la musique des Ariégeois du thrash, du power, du stoner, du heavy, du son très 90’, bref le genre de disque qui me prouve encore et encore une fois que chez nous on a de super groupes et qui jouent la musique qu’ils veulent. Si vous ne les connaissez pas, Worselder c’est Jérémie et Yorie aux guitares, Michel à la batterie, Yannick à la basse et au chant et enfin Guillaume au chant. Je ne puis que vous encourager, surtout si vous aimez la musique qui puise ses racines dans pas mal de genres, à vous pencher sur cet album, dites-vous que les membres du groupe citent en influences majeures Coroner, Grip Inc, Testament et Pantera, programme alléchant n’est-ce pas ? "Paradigm Lost", c’est 10 titres pour 54 minutes, et je peux dire que l’on passe un très agréable moment à l’écoute de ce premier album, d’ailleurs à ce sujet le son de cet opus (signé le SAS Studio  pour l’enregistrement et l’Upload Studio pour le mix et le mastering) est très bon, enfin moi en tout cas ça a bien  claqué  dans ma chaine hifi, j’espère qu’il en sera de même pour vous. Si vous voulez découvrir (et plus si affinités) un tant soit peu à quoi peut ressembler la musique du groupe, allez faire un petit tour sur Bandcamp, le combo y partage non seulement son travail en intégralité mais vous pourrez également le soutenir en vous procurant soit l’album en version numérique soit en version physique.

En résumé, je dirais que Worselder nous offre avec ce premier album un monde et un univers très intéressants où l’Histoire et la Culture occupent une place très importante dans la vie du groupe en plus de la musique. Ne perdons pas nos paradigmes sinon c’est la fin de tout.


Vince
Janvier 2018


Conclusion
Note : 17/20

Le site officiel : www.worselder.com