Le groupe
Biographie :

Winterstorm a vu le jour lorsque Sebastian Albrecht et Peter Cerveny ont quitté Circle Of Grief fin 2008. Après la sortie de son premier album en 2010, et après quelques soucis pour trouver un chanteur digne de porter son power metal, le groupe a acquis une certaine réputation et a vu son nombre de fans grandir après une série de concerts en compagnie de Rage ou Dragonforce entre autres. En six ans et trois albums, le groupe est déjà devenu une référence dans le genre.

Discographie :

2010 : "A Coming Storm"
2012 : "Kings Will Fall"
2014 : "Cathyron"


La chronique


Alors que l'hiver et la neige tardent à arriver chez nous, voilà qu'un vent du Nord nous amène une tempête hivernale directement d'Allemagne. Le troisième album des teutons Winterstorm est tout simplement une tuerie pour tout amateur du genre, et nous invite à suivre le combat de Teron dans la cité de Cathyron, siège d'un combat entre le bien et le mal.

Après une intro symphonique et épique, digne d'un film médiéval ou d'une aventure vers le Mordor, le groupe nous réveille à grands coups de double grosse caisse pour soutenir les riffs incisifs des guitares et les chants. Les chants ? Oui, parce qu'en plus d'avoir un chant principal, les chœurs sont omniprésents chez Winterstorm. Et il faut bien avouer que cette recette est plus qu'efficace ! "Cathyron" et "Far Away" nous révèlent toute la puissance apportée à cet album par rapport aux précédents. Le power epic des Allemands est plus percutant, plus rageur et on se laisse facilement emporter dans cette contrée imaginaire. Les morceaux sont entrecoupés de mélodies folk qui en font une parfaite suite à l'intro. Dommage que cette montée en puissance soit stoppée par les morceaux suivants : "Burning Gates" et "Windkeepers" qui nous ramènent à un power metal plus classique. Mais la pause est de courte durée. Les compos musclées sont de retour jusqu'à la fin de l'album.

L'influence guerrière à la sauce scandinave est bien présente, l'aventure de Teron en fond est envoûtante, et cet album s'écoute d'une traite sans mollir.


Nicko
Février 2014


Conclusion
Note : 17/20

Le site officiel : winterstormarea.com