Le groupe
Biographie :

Viscera est un groupe de deathcore anglais formé en 2019 et actuellement composé de : Jamie Graham (chant), Ross McLennan (guitare), Adam Bell (guitare), David Archer (basse) et Alex Micklewright (batterie). Viscera sort son premier album, "Obsidian", en Mars 2020 chez Unique Leader Records.

Discographie :

2020 : "Obsidian"


La chronique


Avec un nom de groupe pareil, on s’imagine déjà en train d’écouter un truc bien crade et baveux, du genre gros gras grind qui tache, que nenni, Viscera c’est violent, certes, mais pas crade du tout ! "Obsidian" est le premier album de cette formation de gros poissons du deathcore, en effet, le groupe possède en ces rangs des musiciens issus d’autres groupes tels que Heart Of A Coward, Sylosis, Abhorrent Decimation, Martyr Defiled, Nervecell ou encore Surfaces. Cela en dit long sur le niveau technique du metal moderne proposé ici, bien dans la lignée des groupes qui signent régulièrement sur leur label, Unique Leader Records.

Musicalement, "Obsidian" dispense un metal aggressif, virtuose et terriblement bien exécuté, entre The Black Dahlia Murder, Carnifex, Protest The Hero ou Betraying The Martyrs. Le chant est parfait et s’autorise des refrains plus clairs, le timbre de la voix faisant d’ailleurs penser à monsieur Duplantier de Gojira. Des nappes synthétiques sont omniprésentes et accompagnent une musique somme toute mélodique, mais qui met tout de même l’accent sur des rythmiques saccadées accordées très grave. On a droit, par exemple, à ces mélodies extraites du classique comme on peu en entendre chez des groupes comme Equipoise ou Fleshgod Apocalypse, comme sur le titre "Hammers And Nails", et qui sont de véritables moyens de figurer des images à l’auditeur. Un autre titre illustre parfaitement le propos, "Lilith", dont l’introduction pourrait accompagner un MMORPG, lors d’une cinématique dramatique.

Malgré cela, pour le côté bourrin de la force, le groupe sort l’artillerie lourde, gros breakdowns, dissonances perturbantes, blast beats au son de double ultra triggé, des solos techniques et ultra mélodiques accompagnés de toute la flopée de moyens pour en foutre plein les oreilles, tapping sweeping, fast picking et j’en passe, tout y est. Petit coup de cœur personnel, le titre éponyme "Obsidian", résultat probable d’un acte copulatoire entre Meshuggah et The Black Dalhia Murder. L’album est très varié et les titres arpentent de multiples directions, de ce fait, l’écoute étant constamment sollicitée, "Obsidian" marque le coup en étant véritablement distrayant. Le dosage entre les différentes parties mélodiques fonctionne plutôt bien car jamais cela ne semble pompeux ou redondant, il faut dire que les mecs responsables de ce joyeux bordel sont de vrai professionnels, rien qu’à voir le CV de ces messieurs, il serait étonnant que la qualité ne soit pas au rendez-vous.

Encore une fois, l’Angleterre préserve son statut de terre sacrée du technical deathcore. Une fois de plus, c’est très bien fait, admirablement produit, efficace et tout ce que vous voulez. Le niveau qualitatif est bien là, c’est indéniable mais maintenant, que peut-on réellement attendre d’autre de la part d’un groupe de deathcore ? Il est enfin arrivé, le moment où tous les groupes sonnent pareil, et emploient les mêmes recettes, à tel point que tous ces clichés commencent à corrompre le ressenti global de cette scène "core" qui repousse sans cesse les limites de la technique et du son.


Trrha'l
Juillet 2020


Conclusion
Note : 17/20

Le site officiel : www.facebook.com/viscerauk