Le groupe
Biographie :

Virgil est un hommage au guide de Dante vers les Enfers. Charles à la basse, Julien et Thomas aux guitares, David à la batterie et Marius au chant. Tous issus du Nord de la France, et nourris de différentes tendances du metal. Le groupe assène une musique sombre et violente, associé à des riffs lourds, poussant vers le black et le death metal. Ajoutez-y une recherche mélodique qui entretient des ambiances malsaines, ainsi qu’un son violent d’une brutalité infernale. Un premier EP composé de 4 titres massifs nommé "Initium" sort en 2017. Le premier album, "Divina Infernum", sort en Octobre 2019.

Discographie :

2017 : "Initium" (EP)
2019 : "Divina Infernum"


Les chroniques


"Divina Infernum"
Note : 18/20

Je me souviens encore de ma chronique du premier EP de Virgil, sorti il y a à peine deux ans. Déjà à l’époque, j’avais été frappé par une certaine maturité que bien des formations mettent des années à obtenir. La suite logique, c’était donc ce premier album, qui sort au moment où on l’attendait, et qui réussit à faire encore mieux que leur première galette. Plus propre, plus travaillé, plus complet, "Divina Infernum" résonne comme on a envie de l’entendre résonner : fort, très fort.

Ici aussi, on a droit à une intro qui s’éternise un peu, mais ici aussi, la suite va rapidement nous convaincre. Deuxième morceau, "Nameless", très black metal, sombre comme c’est pas permis (Behemoth me vient encore une fois rapidement à l’esprit devant tant de sonorités malsaines). Je trouve d’ailleurs l’ensemble de l’album beaucoup plus orienté black metal que leur EP, grâce (et non pas "à cause de"…) à une instru' souvent rapide, en général plus aigue que grave, même si les gros riffs ne manquent pas ("Sanctuary", beaucoup plus death, proche des vieux albums de Kataklysm). Ce qui ressort de plus death, c’est finalement la voix, souvent growlée, plus rarement hurlée. La musique de Virgil pourrait presque parfois tendre vers du Belphegor, tant ce qui entoure le chant demeure dark ("To My Reign").

On trouve finalement peu de choses à reprocher à nos amis nordistes. Ils ont produit la même chose que par le passé, mais en mieux. L’album est assez long, et c’est tant mieux, malgré quelques pistes qui sonnent plus comme des interludes ("The Father"). On retiendra finalement une parfaite maîtrise, un bon équilibre entre death et black, ce qui plaira à beaucoup de fans de The Black Dahlia Murder, entre autres.


Grouge
Septembre 2019




"Initium"
Note : 16/20

Virgil (hommage au guide de Dante vers les Enfers) est un tout jeune groupe formé en 2016 dans le Nord. À peine un an d’existence et voici déjà un premier EP quatre titres qui suffit à nous faire découvrir et apprécier l’ambiance sombre et violente dans laquelle évolue le groupe.

Produisant un death puissant, mélodique, qui tend souvent vers le black métal, Virgil rappelle de nombreuses excellentes références, à commencer par Behemoth, mais aussi Whitechapel et Black Dahlia Murder. D’ailleurs, ce premier EP semble tellement abouti qu’on a vraiment l’impression d’écouter des pros, ça sonne assez net et ça fait penser à bien d’autres groupes encore (Cannibal Corpse, Kataklysm, Fleshgod Apocalypse, Origin etc…). Les chansons ne basculent pourtant pas dans un côté trop technique et misent plutôt sur un côté bourrin ultra jouissif, à l’image de cette voix magnifique, capable de growler à fond puis de pousser des hurlements bien plus torturés et cassants.

Même si l’intro s’éternise un peu trop à mon goût, les choses sérieuses commencent dès le deuxième morceau, "Plague", sans doute le meilleur. Les riffs tendent plus vers le black metal ici (Marduk, 1349) mais la voix est plus proche de celle d’un Six Feet Under ou d’un Nile, avec quelques notes à la Benighted (quand le chant tend vers les aigus). "Fall From Grace" est plus pesante, plus proche d’un death assez classique j’ai envie de dire. Ce troisième titre est peut-être un peu plus linéaire que les autres mais on ne s’en lasse pas pour autant. Le dernier paraît plus original, n’hésite pas à ralentir un peu avant de repartir de plus belle, toujours pour mieux nous griller la cervelle.

Finalement, cet EP se termine trop vite malheureusement ; mais produire cela en à peine une année d’existence, je dis chapeau !


Grouge
Mai 2017


Conclusion
L'interview : Le groupe

Le site officiel : www.facebook.com/virgil.metal