Le groupe
Biographie :

Thron est un groupe de black metal allemand formé en 2015 et actuellement composé de : SXIII (basse), ZIV (batterie), PVIII (guitare), TVII (guitare) et SAMCA (chant). Thron sort son premier album, "Thron", en Janvier 2017 chez Clavis Secretorvm, suivi de "Abysmal" en Octobre 2018 chez Listenable Records, et de "Pilgrim" en Février 2021.

Discographie :

2017 : "Thron"
2018 : "Abysmal"
2021 : "Pilgrim"


Les chroniques


"Pilgrim"
Note : 18/20

Troisième album pour Thron. Intitulé "Pilgrim", il sort trois ans après le précédent album, qui avait déjà remporté un franc succès. Il est temps pour SXIII (basse), ZIV (batterie), PVIII (guitare), TVII (guitare) et SAMCA (chant) de nous présenter leur nouvelle oeuvre.

L’univers des Allemands ne change pas, il s’ancre toujours dans un black metal mélodique directement inspiré de la scène suédoise. Illustré par Khaos Diktator Design (aka Atterigner, chanteur de Gorgoroth), il sort comme le précédent sur le label français Listenable Records. Pendant un peu moins d’une heure et neuf morceaux, les musiciens vont nous offrir un magnifique voile de noirceur, complété par des ambiances malsaines comme sur "The Prophet", le très entraînant premier morceau, mais aussi des riffs tranchants et glaciaux, comme sur "To Dust", le titre suivant. Le son est toujours violent, et les mélodies cinglantes lui offrent une dimension fascinante, à l’image de "Nothingness", un titre envoûteur, mais aussi la lancinante "Hosanna In The Highest".

Le groupe marque une pause avec "Epitome", un titre transitif assez calme, puis la longue "The Reverence" prend la suite, apportant de nouvelles mélodies froides et distantes, mais toujours prenantes. Le titre a beau être long, il reste passionnant, grâce ce long passage mystique et aérien avant l’explosion finale, puis l’entêtante "The Valley Of The Blind" frappe. De sublimes et tranchantes harmoniques viennent compléter cette rythmique solide, puis on retourne dans les accents froids et imposants avec "Den Of Iniquity", un morceau pesant et mystérieux. Les sonorités ambiantes poursuivent leur route jusqu’à "Into Disarray", la dernière composition, qui use de patterns très old school pour clore l’album de la plus belle des façons.

Thron crée la surprise avec un album puissant. Très axé sur des mélodies old school planantes, "Pilgrim" permet d’affirmer la position du groupe au sein des titans du genre, dont il s’inspire grandement.


Matthieu
Avril 2021




"Abysmal"
Note : 17/20

Toute jeune formation de son état, Thron sort déjà "Abysmal", son deuxième album. Formé en 2015 en Allemagne, le groupe se compose de SXIII à la basse, ZIV à la batterie, SAMCA au chant ainsi que PVIII et TVII aux guitares. Si nous ne savons rien du mystérieux groupe, leur premier album sort dès 2017, suivi donc du deuxième, toujours dans un black metal rapide et puissant. Je n’en dis pas plus, je vous laisse plutôt découvrir.

On débute donc avec "Beyond The Gates" après une introduction lente et inquiétante, qui enchaîne rapidement sur des riffs sombres qui possèdent tout de même un très fort aspect mélodique et un hurlement de terreur. Le chant est tranchant, mais la guitare lead apporte un côté planant, alors que sur "Under A Bloodred Sky", c’est la vitesse des riffs sanglants qui prime. Un titre très atmosphérique en partie grâce à cette rythmique intransigeante et ces harmoniques dissonantes qui surviennent parfois. La composition ralentit vers la fin avant de repartir de plus belle pour finalement laisser la place à la douce "A Spark Of Divinity". Enfin “douce”, c’est relatif, car même si l’introduction est en effet magique, la rythmique se renforce énormément pour donner une composition qui nous transporte dans un univers empli de violence.

Si les premiers riffs de "Dead Souls" installent une ambiance léthargique, ils seront rejoints par une rythmique colossale qui n’a rien à envier aux poids lourds du genre, tandis que "Hidden In Shadows" se veut plus intrigante. Très entraînante, la rythmique se développe lentement avec une base presque death metal, mais le son malsain du groupe ne laisse aucun doute sur les influences du quintet, bien que le solo soit également assez étrange. On repart sur "A Glorious Ride" et son introduction épique qui nous amène à une rythmique plutôt inhabituelle. Si ce n’est pas pour moi le titre le plus prenant de Thron , il reste une excellente balade ésotérique.

Pour "Liturgia", le groupe choisit de rentrer encore un peu plus dans le côté mystique de son univers, grâce à un sample religieux effrayant qui débouche sur "Blood Of Serpents", le morceau le plus incisif. Un mur de son rempli d’harmoniques aériennes s’abat en permanence sur nous, alors que SAMCA le modèle à sa guise grâce à ses hurlements. Ce n’est pas le même type de puissance qui est déployé sur "The Wrath Of Gods", mais là encore le groupe a fait fort en alliant ces sonorités perçantes et imposantes, qui rivalisent d’ingéniosité pour nous faire remuer la tête. Très prenante, la composition qui dure pourtant près de sept minutes passe à une vitesse hallucinante. jusqu’au final qui reprend ces voix lointaines. Le dernier morceau, "The Shrines", déploie des harmoniques chiadées entrecoupées par une rythmique puissante et massive. L’album se termine non sans nous en avoir mis plein les oreilles avec une séance de blast cosmique.

Pour une découverte et seulement un second album, Thron a frappé fort. "Abysmal" est un recueil de riffs sombres et tranchants auxquels se mêle une voix rauque et expressive, sous un torrent d’harmoniques. Les amateurs de Dark Funeral, Au Dessus et Emperor seront séduits.


Matthieu
Novembre 2018


Conclusion
Le site officiel : www.facebook.com/thronkvlt