Le groupe
Biographie :

The Spirit est un groupe de black / death metal allemand formé en 2015 et actuellement composé de : MS (batterie), MT (guitare / chant) et AT (basse). The Spirit sort son premier album, "Sounds From The Vortex", en Octobre 2017 chez Eternal Echoes, suivi de "Cosmic Terror" en Février 2020 chez Art Of Propaganda.

Discographie :

2017 : "Sounds From The Vortex"
2018 : "Sounds From The Vortex" (Réédition)
2020 : "Cosmic Terror"


Les chroniques


"Cosmic Terror"
Note : 14/20

The Spirit revient vers nous avec sa nouvelle sortie : "Cosmic Terror". A l’heure où j’écris cet article, cette galette est 40ème du top des meilleurs albums germaniques ! Ce qui n’est pas rien pour un album de ce style que de se hisser dans ce genre de top. Trois années auparavant, le groupe avait réalisé "Sounds From The Vortex" qui sonnait bien plus tortueux et malsain que le nouvel opus.

Le voyage stellaire débute par un gros vrombissement qui se démarque de beaucoup de groupes de black metal en vogue, mêlé avec une atmosphère criarde. Un chant plutôt classique donne le coup d’envoi à ces riffs qui s’élancent comme des chars armés roulant à l’assaut. Cela donnerait presque envie de danser. Notons aussi quelques notes originales qui rendent le tout fort agréable et qui ne cassent pas l’immersion de cette première chanson.

L’ambiance musicale ne se détache pas trop au fur et à mesure du voyage stellaire. Cependant, on y perçoit des passages de black mélodique moderne mêlés à un riff très haletant, comme si un corps céleste voulait s’élever sur cette planète. Un changement d’environnement survient ensuite avec "Repugnant Human Scum" qui gronde beaucoup mais qui met du temps à décoller, nous mettant ainsi sous tension avec une sorte de suspens mais qui ne se dénote pas assez selon moi. On peut noter que le chant arrive à nous immerger dans cet univers, comme si on se tenait devant l’entité qui déclame ces paroles.

Tout comme "Cosmic Terror", cela se répète beaucoup malgré ces blast beats en fond qui contrebalancent. Toutefois ces étoiles sonores nous font imaginer que cette musique est irrémédiable, irrévocable... et nous laissera courir sans fin sur cet escalier entourant la planète centrale de la pochette. Puis, après un temps mort, on se remet dans l’atmosphère du premier titre. A la manière d’un tonnerre qui arriverait en trombe sur nos gueules. Apportant ainsi son lot de riffs discontinus et montants, sonnant comme des ballades ma foi très agréables.

Je ne vais pas le cacher mais je préfère la première sortie du groupe. En effet, on était sur un album en somme tout à fait classique mais qui apportait une réelle ambiance malsaine. The Spirit nous fait vivre une aventure… trop aventurière à mon goût. Mais cette nouvelle galette apporte aussi un lot de bonnes idées, et je vous laisse le soin à vos oreilles de vérifier cela.


Pierre
Mars 2020




"Sounds From The Vortex"
Note : 13,5/20

Nous voici devant The Spirit, formation allemande qui avait sorti son premier album, "Sounds From The Vortex" en Octobre dernier. Vint ensuite un rapide succès qui fit inscrire le groupe chez Nuclear Blast. Redécouvrons ensemble cet album dans sa seconde version avec d’ores et déjà une pochette plus chaotique et malsaine.

Un léger souffle nous envoie vers les mélodies éléctroniques et distordues du titre éponyme. On ressent à travers les riffs de la guitare une inspiration très présente de Mgla. La basse rajoute à cela des accords trébuchants. Mais les influences de ce groupe de black mélodique qu’on ne cite plus sentent beaucoup le déjà-vu. On retrouve cela dans "Illuminate The Night Sky" et "The Great Mortality". Les grattes y sont plus énervées, et le chant strident fusionne avec elles. Les riffs sonnent un tant soit peu des comme des airs de piano. On peut même y retrouver des airs plus solennels et spirituels, avec un chanteur plus enragé.

Maintenant, rentrons dans les points plus positifs de cet album. C‘est-à-dire les morceaux qui traduisent le plus d’émotions. "The Clouds Of Damnation" nous immerge dans un environnement sombre et torturé, avec une voix écorchée. Les guitares nous tombent dessus comme des piques sur le dos, et au fur et à mesure vrombissent comme un orage. Une petite touche Uadesque y pointe le bout de son nez. Clôturons maintenant ce vortex de sons avec "Fields Of The Unknown". Le ton musical grimpe de plus en plus en gravité puis débarque comme une armée en marche. Quelques trémolos dans les mélodies rappellent la miséricorde du chanteur et ses douleurs. A noter qu’un peu plus de batterie sur ce dernier morceau n'aurait pas été de refus.

Bref, peut-être que certains apprécieront cette nouvelle sortie mais je trouve que cela surfe trop sur la vague Mgla / Uada. Cependant, je ne manquerai pas de suivre le groupe pour y observer d’éventuelles évolutions.


Pierre
Septembre 2018


Conclusion
Le site officiel : www.facebook.com/thespiritband