Le groupe
Biographie :

Crée en 2019, Orpheum Black est né d'une alchimie entre cinq musiciens connus du paysage orléanais. En 2018, après d'intenses années passées avec leurs groupes respectifs, Romain (guitare) et Greg (chant / guitare) arrêtent Wild Dawn et Mélodie (chant / clavier) quitte No Sign Nothing. Les trois ayant déjà partagé plusieurs plateaux, c'est au détour d'un projet annexe que la magie opéra et qu'ils décidèrent de reformer un groupe. Vite rejoints par Gauthier (basse), jouant aussi depuis longtemps avec The Lunatiks, le line-up fut complet et insufflé d'une vision neuve avec l'arrivée de Paskal (batterie).

Discographie :

2020 : "Act. I" (EP)


La chronique


Formé par d’ex-Wild Dawn, ex-No Sign, Nothing ou encore The Lunatiks, Orpheum Black se sert de l’énergie animant ses membres pour se diriger vers quelque chose de plus aérien et lumineux. Ainsi depuis 2019, nous pouvons donc affirmer sans grands risques qu’Orpheum Black s’appuie sur la face la plus atmosphérique et envoûtante de la musique. La preuve par ce "Act. I" !

À vrai dire, avec cet artwork, je m’attendais à quelque chose d’assez post. Que nenni ! Si la chose fait autant voyager que les styles précitée, Orpheum Black est plutôt du côté alternatif du rock. Bien qu’elle penche par moment du côté prog de la chose, la formation orléanaise fait part d’un bel entrain sur ce premier EP. "Act. I" se pare donc de titres très rock à l’instar de "Midnight" ou de "Akrosia" mais également de compositions plus posées et où tout repose sur une progression menant souvent vers une libération ("Last Legacy", "Silent"). Porté par une paire vocale sous l’apparence du duo Greg - Mélodie, "Act. I" évolue en deux parties. La “Part A” regroupant "Midnight", "Akrosia" et "Ghosts" tandis que la “Part B” regroupe "Last Legacy" et "Silent". Le tout se regroupant sous la forme d’un cinq titres équilibré et varié qui a tous les traits d’une belle découverte.

Entre Anathema, Steven Wilson ou encore Pink Floyd, Orpheum Black s’engage vers un bel avenir. Le seul reproche que nous ferons à "Act. I" sera celui de filer bien trop vite. Mais rassurons-nous, comme son nom l’indique, "Act. I" est appelé à avoir des successeurs. Mélodique et puissant !


Rm.RCZ
Mai 2020


Conclusion
Note : 17/20

Le site officiel : www.orpheumblack.com