Le groupe
Biographie :

Nibirus né lorsqu'en 2008, Asscaroth et Baâlberith décident de créer un groupe de death metal grâce a leur passion commune qu'est la musique extrême. Attirés par le melodeath ils décident de composer un aliage de melodeath et de black metal. Ils enregistrent leur première maquette. Par la suite, le projet prend plus d'envergure, Baal prend alors place en tant que guitariste chanteur et une nouvelle démo "Obscurity" voit le jour. Cette dérnière comporte une douzaines de titres. Les deux musiciens engagent alors deux membres mais le line-up est vite totalement remanié : Furith intègre le groupe en tant que batteur. L'été qui suit, Nibirus trouve la pièce manquante à la machine melodeath et c'est Nilrèm qui officie en tant que bassiste et vient offrir ses services à l'auto-production en tant qu'ingénieur du son et permet au groupe de créer de toutes pièces une musique résolument mélodique dotée d'un son et d'une émotion qui lui est propre. Très vite le quatuor cimente le mur de guitares du binôme Baâlberith et Asscaroth, les parties de batteries de Furith et la puissance du son dégagé par la basse de Nilrêm. Mélangeant les éléments progressifs des grands groupes, le death metal mélodique influencé par la scèné mythique de Götheborg et les rythmiques nécessaires à rendre les lives puissants, Nibirus trouve alors très vite sa personnalité musicale. Aujourd'hui managé par Azrael Production, le groupe sort son premier EP "Dawn Of Dream".

Discographie :

2010 : Compilation French Metal "Songes et Cauchemars
2010 : "Dawn Of Dream"


La chronique


A l'instar de Nephren-Ka, Nibirus possède une personnalité thématique à revendre. Un monde bien à eux, rempli par des références à Nibiru, qui est la désignation de l'astre dans la mythologie babylonnienne, celui qu'on a appelé Marduk. Ce groupe est jeune car né en 2006, et malgré leur jeunesse ils ont déjà des problèmes de line-up, mais qu'importe, il s'agit ici de savoir si leur musique mérite votre attention ou pas. Car si Nibirus prend des références au dieu Marduk, c'est parce que leu philosophie musicale se rapproche du black metal. Mais en dépit de ce rapprochement leur musique se cale plus dans l'univers death melodique.Un death melodique assez mélancolique je dirais, ce que l'on peut constater immédiatement sur "Dawn Of Dream" c'est que la musicalité est là. Une musicalité fraiche et moderne dans l'air du temps. C'est une démo qui plaira forcément à la jeune génération de métalleux. Parce que les guitares sont très harmonisées , entrainant facilement notre esprit à virevolter sur les rythmiques de "Dark Desires", sur des instants très intéressants et intimistes de "Prediction"...

Il n'y a pas grand chose à redire sur cette démo, parce que Nibirus arrive à trouver un feeling relativement personnel, leur death metal prend quelques tournures de black melodique par moment, comme sur "Sumerian Land". Mais là où je suis un peu plus réfractaire à leur musique c'est sur certains refrains, notamment celui de "Sumerian Land" où ce chant clair opportuniste vient trop imposer un fossé énorme entre les valeurs métalliques pures qu'on peut leur trouver dans leur death mélo teinté de black mélo et la mouvance actuelle. En effet ces chants clairs dans les refrains étant trop opportunistes pour moi, et trop représentatifs d'une génération qui ne sait plus quoi faire pour se ressembler les uns et les autres, je n'y adhère plus depuis longtemps... Pourtant musicalement c'est vraiment magnifique, les lignes de guitares sont simplement superbes et pleines de mélancolie, "Sumerian Land" en est encore le parfait exemple... Leur chant guttural death leur va si bien, que des variations du chant death lui -même aurait pu être plus intéressant qu'un chant clair si facile à immiscer... Justement se disant fan de At The Gates, le défi de jouer dans ce registre serait peut-être beaucoup plus intéressant et moins calculé...

Cela n'enlève en rien la capacité du groupe parce que si les accélérations restent toujours dans une thématique spatiale et pourtant si magique, les mid-tempos, les passages plus lents laissent la place à des ambiances on-ne-peut-plus envoûtantes... Cinq morceaux ce n'est pas beaucoup mais ça suffit pour découvrir un groupe au potentiel assurément là. Je rapprocherais plus facilement Nibirus de la beauté du death metal mélodique d'Insomnium avec bien évidemment les lacunes qu'un jeune groupe peut posséder en matière de son, de chant et de ce que l'on veut... Mais j'ai pu planer un peu sur "Dark Desires"... Le gros défaut reste pour moi le chant clair, soit à bannir parce que trop opportuniste, d'ailleurs comme ça l'a fait sur le dernier Insomnium, soit à modifier et peut-être mieux employer que sur les refrains... En même temps ce n'est pas moi le compositeur, c'est juste une préférence d'auditeur...

A côté de cela, Nibirus se démarque malgré sa jeunesse, de ses congénères, en faisant appel à une artiste Japonaise pour la réalisation de son artwork qui laisse bien sa trace dans la singularité de l'oeuvre. Ce groupe devrait se bonifier avec les années, surtout qu'un album est normalement en gestation... Dans les années 90 nous avions un "Dawn Of Dream" avec Pan-thy-Monium, les années 2010 seront frappées à l'encre rouge par Nibirus...


Arch Gros Barbabre
Octobre 2010


Conclusion
Note : 14/20

L'interview : Kevin & Mehdi

Le site officiel : www.myspace.com/nibirusband