Le groupe
Biographie :

Mercenary est un groupe de death metal mélodique / power metal danois formé en 1991 et actuellement composé de : Jakob Mølbjerg (guitare / ex-Panzerchrist), Martin Buus Pedersen (guitare / clavier), René Pedersen (chant, basse / ex-Transparent) et Peter Michael Mathiesen (batterie / Frameless Scar, Inbreeding Rednecks, ex-Nembience). Mercenary a d'abord signé chez Hammerheart Records pour sortir les albums "First Breath" (1998) et "Everblack" (2002), puis chez Century Media pour "11 Dreams" (2004), "The Hours that Remain" (2006) et "Architect Of Lies" (2008), et chez NoiseArt Records pour "Metamorphosis" (2011) et "Through Our Darkest Days" (2013).

Discographie :

1996 : "Supremacy" (EP)
1998 : "First Breath"
2002 : "Everblack"
2004 : "11 Dreams"
2006 : "The Hours that Remain"
2008 : "Architect Of Lies"
2011 : "Metamorphosis"
2013 : "Through Our Darkest Days"


La chronique


Mercenary, un groupe venu du Nord nous présenter leur nouvel opus, "Through Our Darkest Days". Et franchement, c'est pas mal. Ce n'est pas du metal pur et dur comme ce que la plupart des groupes européens nous proposent, mais du death metal parfois mélodique suivant les morceaux. En clair, du son qui passe partout, à n'importe quel moment dans n'importe quelle situation. C'est un groupe, et en l'occurrence un album que l'on écoute volontiers dans sa voiture ou peinard à la maison. Alors que la plupart du temps on a tendance à préférer les groupes en live, cette fois Mercenary se savourera pleinement sur CD. Je ne vais pas aller jusqu'à dire que c'est reposant, mais disons que c'est plus de la détente que de l'énergie à dépenser en concert. Après ce n'est que mon avis, mais c'est un fort ressenti.

D'ailleurs, c'est marrant, parce qu'à l'écoute on a pas vraiment l'impression d'avoir à faire à un groupe nordique, mais plutôt à un groupe américain, suivant les influences. Ca y est, les Danois ont opté pour la touche ricaine ! C'est bien, mais du coup une facheuse impression de "déjà vu" se fait entendre. Est-ce bien, est-ce mal, telle est la question, car après tout cela dépend des goûts de chacun. Mais il est vrai qu'une touche nordique comme la plupart des groupes du Nord apportent, aurait été très attendue. Evidemment, il n'y a pas que des tâches d'ombres au tableau. Il y a toujours du bon à prendre partout. Comme par exemple le morceau portant le nom de l'album, qui dans son genre est bien énervé et pour le coup, bien accueilli. Il sort un peu du lot par rapport au reste de l'album et demeure sans doute le meilleur.

"Dreamstate Machine" aurait, pour la peine, tendance à se rapprocher du metal progressif, registre bien connu du groupe à ses débuts. Un petit retour aux sources peut-être !? Légèrement ou vite fait alors, car le groupe se dévoile cette fois à travers un metal plus modernisé comparé à ce qu'ils ont l'habitude de faire. Mais évidemment, force d'admettre qu'ils le font bien. En définitive, cet album est très partagé et pour ma part je reste très mitigée, même si je suis persuadée que leur prochain album sera irréprochable, s'ils approfondissent vers cette voie !


Cassie
Janvier 2014


Conclusion
Note : 15/20

Le site officiel : www.mercenary.dk