Le groupe
Biographie :

Massacre est un groupe américain de death metal formé en 1984 à l'initiative de Allen West (guitare) et Bill Andrews (batterie), rejoints plus tard par Kam Lee (chant) et Rick Rozz (guitare). Ils se sont séparés et reformés à plusieurs reprises. Après l'une des séparations, Rick, Terry et Bill rejoignirent le groupe Death. Le groupe réalisa son premier album "From Beyond" en 1991, suivi une année plus tard d'un EP où figure Cronos de Venom. Par la suite, le groupe s'est séparé à nouveau. Lee et Rozz ont reformé le groupe en 1996 et réalisé l'album "Promise", qui fut mal reçu. Cela conduisit finalement à une séparation peu après la sortie de cet album. Kam Lee ressuscite le groupe en 2007. Le line-up se compose alors de trois membres de son autre formation, Denial Fiend, ainsi que du guitariste Steve Swanson. Les deux groupes tourneront ensemble à l'automne. Bien que Kam Lee ait annoncé au début de l'été 2008 sa volonté de démanteler le groupe pour ne plus se concentrer que sur Denial Fiend, Massacre donnera tout de même un concert lors du Wacken Open Air, une des dernières prestations du groupe. Le groupe se reforme à nouveau en 2011 à l'initiative de Butler et Rozz avec Mike Mazzonetto à la batterie et Ed Webb au chant. L'album "Back From Beyond" sort le 24 Mars 2014 sur le label Century Media Records. Le 11 Décembre 2014, le bassiste Terry Butler et le chanteur Ed Webb quittent le groupe. Par conséquent, Massacre se sépare de nouveau. En Décembre 2016, Rick Rozz reforme une énième fois Massacre sous le nom de Massacre X, toujours au côté du batteur Mike Mazzonetto, et avec le retour chanteur d'origine du groupe Kam Lee, cela faisait 20 ans que lui et Rick Rozz n'avait pas joué ensemble. Un nouveau bassiste, Michael Grim, vient compléter le groupe. Menacé de poursuites devant les tribunaux par d'autres anciens membres du groupe, ils changent leur nom pour Gods Of Death en Avril 2017. En 2019, Massacre refait surface avec Kam Lee et le bassiste Mike Borders. En 2020, le nouveau line-up comprend les guitaristes Rogga Johansson, Jonny Pettersson, et Scott Fairfax, et le batteur Brynjar Helgetun. L'album "Resurgence" sort en Octobre 2021 chez Nuclear Blast.

Discographie :

1991 : "From Beyond"
1992 : "Inhuman Condition" (EP)
1996 : "Promise"
2012 : "Condemned To The Shadows" (EP)
2014 : "Back From Beyond"
2021 : "Resurgence"


Les chroniques


"Resurgence"
Note : 16/20

Massacre n'avait plus donné de nouvelles depuis "Back From Beyond" sorti en 2014 et gros clin d'oeil évident voire suite à "From Beyond", cultissime premier album du groupe. Si Kam Lee et Mike Borders (bassiste du groupe à l'époque des premières démos) sont de retour, tout le reste du line-up est frais : Brynjar Helgeton à la batterie, Scott Fairfax à la guitare, Jonny Petersson à la guitare aussi et l'infatigable et omniprésent Rogga Johansson lui aussi à la guitare, Tout ce beau monde s'est donc réuni pour nous livrer "Resurgence" et pour nous remettre une couche de death old school dans les oreilles.

Soyons honnêtes, "Back From Beyond" avait reçu un accueil mitigé, beaucoup estimant que donner une suite à un monstre aussi mythique après autant de temps était risqué et demandait un niveau d'inspiration très élevé qu'ils n'avaient pas retrouvé sur cet album. Au final, ce retour était honnête mais pas aussi renversant que ce qu'on espérait, un bon album de death metal de la part d'un groupe qui avait réussi à l'époque à sortir une pierre angulaire du genre, donc une relative déception. Cette fois, Rick Rozz n'est plus de la partie et le groupe ne met pas moins de trois guitaristes à l'oeuvre pour faire parler la poudre sur ce "Resurgence". Après une petite introduction digne d'un film d'horreur, "Eldritch Prophecy" démarre les hostilités avec un death évidemment old school et mid-tempo à grand renfort de double grosse caisse et de riffs putrides. Plutôt efficace dans le genre même si ceux qui espéraient un deuxième "From Beyond" peuvent plier les gaules, Massacre ne refera jamais un album de cette trempe et se fait simplement plaisir. Les soli de guitare sont plus mélodiques et plus variés cette fois, Kam Lee a toujours plus ou moins la même voix et l'ensemble se contente de balancer un bon vieux death old school qui a tout de l'appel au headbang. "Resurgence" se fait plus gras, plus poisseux et Massacre a probablement choisi volontairement de ne pas chercher à jouer dans la même cour que "From Beyond", sachant pertinemment que ce genre d'exploit ne peut être fait qu'une fois. Ce nouvel album est parfois plus rampant, moins fou, plus contrôlé sur ses morceaux les plus pesants mais toujours habité par ce fameux groove death old school. La fin de "Ruins Of R'lyeh" pose même une ambiance assez sombre et plutôt mélodique que l'on n'attendait pas forcément sur un album de Massacre.

Passés ces deux premiers morceaux, qui sont les plus longs et donc les plus lourds de l'album, Massacre passe la seconde et balance des titres plus courts et surtout plus directs, le plus souvent en up-tempo à l'ancienne. La patte du groupe est bien là mais on sent des ambiances plus glauques et si ceux qui attendaient un deuxième "From Beyond" trouveront probablement encore matière à râler, l'esprit du death old school et son efficacité sont bien là. "Resurgence" envoie le bois et finalement c'est tout ce qu'on lui demande, du bon vieux death old school qui tabasse et qui sent le caveau humide. C'est exactement ce que l'on trouve sur ces dix nouveaux morceaux et il faudrait être de mauvaise foi ou sacrément borné pour bouder son plaisir à l'écoute de ces quarante minutes bien poisseuses et frontales. Le délire Lovecraftien est pour le coup très bien rendu et les ambiances sont bien crades et glauques dans la grande tradition à la fois du death et des ouvrages de Lovecraft. Que demander de plus finalement ? Massacre est de retour en forme, bien plus en forme que sur "Back From Beyond" d'ailleurs, qui, je le répète, était plutôt sympa même si pas à la hauteur des attentes de certains. Le groupe a réussi à garder ce qui faisait son identité sonore et à y ajouter quelques éléments nouveaux pour Massacre, pour ne pas donner l'impression de sortir du formol. Et c'est réussi, "Resurgence" fait bien le boulot et le temps passe très vite quand on enchaîne des morceaux aussi jouissifs et "in your face". L'essentiel est là, les morceaux tabassent, le groupe est inspiré et que ce nouvel album comble les attentes des puristes ou non il remplit le contrat d'un album de death old school : ça tape, ça groove, ça fonce dans le tas et ça pose des ambiances crades.

Bref, les grincheux ne seront toujours pas contents et continueront à radoter (et soyons honnêtes, si le groupe cherchait à surfer sur son ancienne gloire les mêmes lui tomberaient dessus à pieds joints, cf "Back From Beyond" justement), les autres apprécieront d'entendre un bon album de death à l'ancienne aussi efficace et se réjouiront d'entendre un Massacre aussi en forme. "Resurgence" remplit le cahier des charges d'un album du genre et son efficacité est assez jouissive, donc allez y jeter une oreille, ça vaut le coup !


Murderworks
Octobre 2021




"Back From Beyond"
Note : 17/20

On l’a trop souvent oublié mais Massacre a été formé par le désormais détenu Allen West qui a aussi évolué avec Obituary. Le groupe n’a plus son célèbre Kam Lee qui a décidé de ne plus revenir auprès d’un Rick Rozz tyrannique, bref, l’histoire est l’histoire… Parlons du présent et de ce nouvel opus de Massacre (seulement le troisième en 30 ans).

Au chant donc, il y a Ed Webb qui est simplement exceptionnel ! Un travail vocal hallucinant qui éclabousse l’album avec grand talent. Chuck schuldiner disait que Rick Rozz sentait le rance, c’est marrant que cette phrase me soit restée en tête car à chaque fois que je vois le sieur Rozz, j’ai cette phrase qui me revient. Musicalement, que dire de ce nouveau Massacre ? Pas grand-chose car il est terrible, super efficace, purement death metal ! Les morceaux sont d’une efficacité implacable, construits avec ce sens rare qui est de faire des titres super accrocheurs tout simplement. Tout y est distillé avec parcimonie, sans trop ou trop peu. La production est parfaite et très stylée death metal actuel avec juste ce qu’il faut pour souligner les riffs vieille école qui passent parfois dans les morceaux. Certaines envolées de grattes font penser à du Death, ce skeud-là de Massacre, c’était leur skeud à ne pas manquer et pour le moment à mi-écoute, je suis envoûté, c’est plutôt énorme ! Le truc simple pour savoir si un album est bon, c'est qu'il suffit d’écouter les cinq premières secondes de chaque titre et si ça ne commence pas pareil à chaque fois, c’est que les mecs ont eu de la créativité, à tester... Massacre est dans ce cas, chaque morceau apporte du sang neuf au brûlot lui-même, qui ne devient alors qu’une entité gorgée d’inspiration. "Shield Of The Son" a un riff de fou qui revient vicieusement tout au long du morceau, putain !! Du grand Massacre je vous dis !!

Pas moins de 14 titres dans ce "Back From Beyond" et pas moins de 14 tueries potentielles, sans relâche, leur death metal va hâcher menu vos oreilles près de 20 ans après leur dernière galette. Pas une faiblesse, tout est porté par les riffs et Ed webb qui est magistral au chant. Massacre effectue, pour ma part, un retour fracassant. Du pur death metal et Massacre est au sommet de son art. Un excellent album mais un artwork moyen, revisité de "From Beyond".


Davidnonoise
Mars 2014


Conclusion
L'interview : Terry Butler

Le site officiel : www.massacremetal.com