Le groupe
Biographie :

Lady Athenae est un groupe de metalcore canadien formé en 2020 et actuellement composé de : Sergio (guitare), Chris (batterie) et Camille (chant). Lady Athenae sort son premier EP, "Recollections", en Décembre 2020.

Discographie :

2020 : "Recollections" (EP)


La chronique


Difficile de ne pas être subjectif lorsque vient le temps de produire une chronique d’un groupe provenant de son pays, qui plus est de sa belle province, le Québec. Encore plus difficile de ne pas être fier lorsque le dit groupe est d’autant plus autoproduit. Voici donc "Recollections", le premier EP du groupe Lady Athenae. Ceux-ci décrivent leur musique comme étant du metalcore, mais à mon humble opinion, nous avons plutôt ici affaire à du metal symphonique. Cela demeure des étiquettes et dieu sait combien le metal est renommé pour en inventer des plus complexes.

Donc au-delà de ce constat, que peut-on dire au sujet des quatre pièces composant ce EP (3 complètes, la pièce éponyme "Recollections" faisant office d’introduction). Disons d’abord que le tout est porté avec force par Camille Montpetit. Elle déclare dans la biographie du groupe être diagnostiquée du trouble bipolaire depuis 2015. Auparavant, les problèmes liés à sa maladie l’avaient mené à mettre de côté cette passion pour le chant, par contre, dès Septembre 2019, elle entreprit ses premières leçons de chant. Que son "instrument" soit dirigé depuis si peu de temps ne transparaît nullement dans sa performance vocale. Autant au niveau de sa voix claire que de son approche "growl", elle livre sur ce EP une prestation digne des plus grandes du genre. À titre comparatif, dans son approche claire, elle me rappelle Sarah Jezebel Deva (ex-Angtoria, Cradle Of Filth (live)). Sa voix est mélodique, juste et puissante, et pourtant, n’allez pas croire qu’elle ne fait que dans la dentelle, attendez de l’entendre pousser ses growls et vous comprendrez là toute l’étendue de son talent.

Les autres membres du groupe ne sont pas en reste pour autant. Sergio Schiappacassi, à la guitare, s’est également chargé de la production de l’album. Comme je le mentionnais d’entrée de jeu, "Recollections" a été entièrement autoproduit par le groupe et sincèrement, ils n'ont rien à envier aux formations signées sous maison de disques. Le son est parfaitement adéquat pour le style de metal préconisé par Lady Athenae et honnêtement, je n’entends rien qui soit matière à critiquer. Schiappacassi assume également les tâches de composition musicale. Son jeu est solide et démontre un immense côté technique, ajoutant une touche progressive à la musique du groupe. Ajoutez à cela la performance de Chris Leblanc à la batterie, dont le travail se combine à la perfection aux guitares de Schiappacassi, et vous avez ici une belle surprise pour le monde du metalcore / metal symphonique. La symbiose guitare / batterie atteste d’un souci de monter des pièces où la section rythmique ne fait pas qu’office d’accompagnateur. En effet, le produit final se veut un amalgame remarquable où chacun vient compléter le travail de l’autre.

"Recollections" n’affiche peut-être que 14 minutes au compteur, cela n’empêche pas pour autant la musique du groupe d’être dense et diversifiée. Que ce soit les sections plus rapides de "Wrong Side Of History" ou bien les moments plus aériens de "Don’t Play Dead", on peut affirmer que Lady Athenae sait proposer aux auditeurs une musique complexe et stimulante. Ce n’est clairement pas la dernière fois que l’on entendra parler de Lady Athenae, et tout comme les multiples autres formations évoluant sur la scène metal underground québécoise, elle témoigne de la santé de celle-ci.


Mathieu
Janvier 2021


Conclusion
Note : 17/20

Le site officiel : www.ladyathenae.com