Le groupe
Biographie :

Jaded Heart est un groupe de hard rock germano-suédois formé en 1990 et actuellement composé de : Johan Fahlberg (chant), Peter Östros (guitare), Michael "Muelli" Müller (basse), Bodo Stricker (batterie) et Masa Eto (guitare). Les arrivées de Johan Fahlberg en 2005 et de Peter Oestros en 2006 ont propulsé le groupe sur la scène internationale. Jaded Heart compte à son actif quatorze albums, dont "Helluva Time" (2005), "Sinister Mind" (2007) et "Perfect Insanity" (2010) sortis chez Frontiers Records. Le groupe a autoproduit son album "Fight The System" avec les co-producteurs Jan Vacik et Mario Lochert aux Dreamsound Studios à Munich. Jaded Heart rejoint ensuite Massacre Records pour "Guilty By Design" (2016), "Devil's Gift" (2018) et "Stand Your Ground" (2020).

Discographie :

1994 : "Inside Out"
1996 : "Slaves & Masters"
1998 : "Mystery Eyes"
1999 : "IV"
2002 : "The Journey Will Never End"
2004 : "Trust"
2005 : "Helluva Time"
2007 : "Sinister Mind"
2009 : "Perfect Insanity"
2012 : "Common Destiny"
2014 : "Fight The System"
2016 : "Guilty By Design"
2018 : "Devil's Gift"
2020 : "Stand Your Ground"


Les chroniques


"Guilty By Design"
Note : 18/20

La formation allemande, qui présente ici son quatorzième album studio, s’est formée en 1990 et c’est la première fois que votre humble serviteur jette une oreille sur ce groupe. Qui a dit qu’après plus de 20 ans à écouter du metal, l’on n’avait plus rien à découvrir.

Qui est donc ce Jaded Heart ? Cette formation évoluait à ses débuts dans un style plutôt AOR pour se tourner plus tard vers un metal aux influences hard rock prononcées. Mon principal problème avec ce genre de metal est le côté générique de la chose. En effet, le plus souvent, les pièces s’emboîtent les unes dans les autres sans trop de différences entre chacune d’elles. Qui plus est, lorsque le groupe commente dans la bio accompagnant l’album que des pièces comme "Hero To Zero" et "Kill Your Master" ont été composées en moins de trois heures, cela démontre un peu que le tout est fait de manière plutôt robotique.

Par contre, pour ne pas paraître que de mauvaise foi, je dois tout de même souligner que le niveau technique de "Kill Your Master" est bienvenu, celui-ci ajoutant un peu de diversité à l’ensemble. N’allez surtout pas conclure avec le mot "technique" que l’on a ici affaire à du prog metal, loin de là. Certes, la musique de Jaded Heart peut sembler simple dans son ensemble, mais l’efficacité est au rendez-vous. Il faut vraiment ne pas posséder d’âme pour ne pas se sentir entraîné par les riffs effrénés de "Hopelessly Addicted" ou "Embrace A Demon".

"Stand Your Ground" est dans la pure lignée du metal mélodique traditionnel, l’emphase étant principalement mise sur les voix et les guitares, la section rythmique faisant office d’accompagnateur sans plus. Par contre, il est important de souligner la puissance de la production, qui a elle seule permet de considérer Jaded Heart comme une formation metal. Une seule écoute de "Embrace A Demon" et ses guitares puissantes vous convaincront. Cette même pièce confirme également les capacités vocales de Johan Fahlberg, qui démontre une versatilité autant dans le registre que dans la puissance.

Jaded Heart saura satisfaire les appétits des amateurs de metal mélodique sans souci, par contre, pour tous ceux qui préfèrent un peu plus de complexité, je vous suggère sincèrement de passer votre chemin, à moins que vous ne soyez qu’à la recherche de passer un bon moment.


Mathieu
Janvier 2021




"Guilty By Design"
Note : 18/20

Il y a maintenant deux ans, je vous présentais le onzième album des princes du metal mélodique Jaded Heart le bien nommé "Fight The System". A l’époque, en 2014, le groupe fêtait de la plus belles des manières ses 20 ans de carrière musicale, eh bien voilà que les Allemands / Suédois remettent le couvert avec le petit douzième de la famille (!), intitulé "Guilty By Design" qui voit le jour sous la houlette de Massacre Records.

Jaded Heart, sans faire de bruit, commence à se construire une très belle carrière. Vous me direz, on ne sort pas 12 albums comme ça, en claquant des doigts, c’est que tout de même on est loin mais loin d’être mauvais… Certes la musique de Jaded Heart s’adresse aux fans de metal mélodique, style où les guitares, les refrains entêtants sont légion (à l’image de l’excellent "Godforsaken") mais il saura également ravir tous les fans de metal / hard rock classique bien entendu. Pour ma part, je dois vous avouer que j’avais beaucoup apprécié le précédent opus (je découvrais par la même occasion le monde et l’univers du groupe), le petit nouveau vient confirmer tout le bien que je pensais de ce groupe qui est animé par la passion et l’envie d’offrir à ses fans, à son public, le meilleur de lui-même. "Guilty By Design" compte 12 nouveaux titres (14 si vous vous procurez la version digipack limitée de l’album) avec lesquels, comme je disais un peu plus haut, vous aurez affaire à du bon metal mélodique qui trouve toute sa force (mais également sa finesse) dans une production signée Erik Mårtensson (Eclipse, W.E.T., Nordic Union). Oui, disons-le haut et fort : on passe un agréable moment en écoutant "Guilty By Design" !

Jaded Heart a cette faculté de nous transporter à la fois dans les années glorieuses du metal mélodique, à savoir les années 80, mais y rajoute un son résolument moderne. Conséquence directe, on a entre les mains un album fort attrayant, et même quand le combo ralentit quelque peu le tempo ("Remembering"), on en prend plein nos douces et délicates oreilles et on monte surtout le son à fond (il faut dire que la très belle voix de Johan Fahlberg, toujours très juste, n’y est pas étrangère…)

Bon, vous l’avez très certainement compris, les amis, Jaded Heart continue sur sa (belle) lancée en nous offrant avec "Guilty By Design" un très bon cru, il n’est pas étonnant que le combo ait eu du succès lors de ses sets sur les planches de grands festivals ou de tournées en compagnie de Masterplan, Mystic Prophecy, Lacrimas Profundere, Nightmare et qu'il ait pas mal secoué les fans japonais en compagnie de Doro et Kissin’ Dynamite. Cela n’est après tout qu’un juste retour des choses. En résumé, je ne dirais qu’une chose : quel plaisir d’observer un groupe au top de sa forme qui possède à travers chacun de ses membres une flamme passionnelle pour la musique, même après 22 ans de carrière. Un superbe album de metal mélodique doublé d’un très beau visuel signé Thomas Ewerhard (ça fait un petit moment que je n’avais pas rendu hommage au monde de la création).


Vince
Août 2016




"Fight The System"
Note : 18/20

Quoi de plus normal pour une centième chronique que de présenter un bon album de metal qui, de plus, est d'un groupe qui depuis 20 ans nous livre des albums tous aussi bons les uns que les autres. Quoi de plus normal que de présenter "Fight The System", le douzième album de Jaded Heart, qui voit le jour avec le concours de Fastball Music et Soul Food.

Il n'y a pas beaucoup de formations qui peuvent se targuer d'être toujours présentes 20 ans après leur formation malgré le fait que Jaded Heart, qui est un groupe international, partage sa vie entre Duisbourg en Allemagne et Stockholm en Suède. Honnêtement, que penser de ce nouvel album ? Que dire de "Fight the system" ? Que c'est excellent album tout simplement. Jaded Heart, comme de nombreuses formations qui ont quelque peu traversé les décennies, s'est forgé une solide réputation et bénéficie d'un grand respect auprès des fans de metal. Le groupe, qui a joué partout dans le monde (il est actuellement en tournée avec le Wacken Roadshows), nous assène avec "Fight The System" un album qui sonne résolument moderne tout en faisant entendre, et de manière très habile, que la musique du groupe puise sa force autant dans le heavy metal, le hard rock classique, le glam ou encore le power metal. "Fight The System", c'est 11 titres pour 50 minutes de pur plaisir, honnêtement si je n'avais pas lu un tant soit peu la biographie du groupe, j'aurais sincèrement pensé que Jaded Heart était une formation américaine tellement sa musique sonne résolument US. La production est puissante (l'album est produit par le groupe lui-même) et sait donner à des titres comme "Control" (single de l'album où apparaît en invité de marque Rick Altzi, frontman de Masterplan entre autres), le très beau "Never Free" et ses chœurs à plusieurs, le très puissant "Terror In Me" ou encore "Crying" avec son intro à l'orgue hammond, toute leur dimension et leur profondeur. Jaded Heart marque un grand coup avec son nouvel album "Fight The System", c'est un constat simple à établir. Je ne trouve pas étonnant que le groupe soit encore là 20 ans après sa formation et "Fight The System" est peut-être tout simplement le meilleur album du groupe, le plus complet, le plus abouti musicalement. On passe réellement un très bon moment en leur compagnie.

Jaded Heart livre avec"Fight The System" un album riche, inspiré et capable de créer quelque chose chez l'auditeur, c'est indéniable. Une très bel album pour une centième chronique. Ne boudez absolument pas votre plaisir, Jaded Heart vous tend les bras ! Le groupe va bientôt passer par chez nous, les 14 et 16 Novembre respectivement à Chambéry et Aix-en-Provence.


Vince
Octobre 2014


Conclusion
Le site officiel : www.jadedheart.de