Le groupe
Biographie :

Immortal Guardian est un groupe de power metal progressif américain formé en 2008 et actuellement composé de : Gabriel Guardiola (guitare, clavier), Carlos Zema (chant / ex-David Shankle Group, ex-Heaven's Guardian, ex-Vougan, ex-Outworld, ex-Amonicide), Justin Piedimonte (batterie / The History Of Flying Objects, The Kollective) et Joshua Lopez (basse / Grievous, Levatio, Sonic Boom). Immortal Guardian sort son premier album, "Age Of Revolution", en Septembre 2018 chez M-Theory Audio, suivi de "Psychosomatic" en Février 2021.

Discographie :

2012 : "Super Metal" (EP)
2014 : "Revolution Part I" (EP)
2018 : "Age Of Revolution"
2021 : "Psychosomatic"


La chronique


La pandémie que l’on connaît depuis 2019 aura eu sur pratiquement tout le monde des effets autant positifs que négatifs. C’est un peu des deux qu’a vécu Immortal Guardian avant la sortie de "Psychosomatic", deuxième album studio du groupe. En effet, suite à une tournée avec des grands du genre tels que Marty Friedman, Powerglove et Exmortus, les membres du groupe s’étaient réunis à Las Vegas pour l’enregistrement de l’album. À mesure que la pandémie jetait son dévolu sur la totalité de la planète, et qu’il devenait impossible de travailler l’un avec l’autre, chacun des membres du groupe est retourné dans son coin de pays. Ce qui avait été prévu pour le nouvel album fut oublié et du nouveau matériel fut composé, à partir des émotions ressenties par les membres face à la situation. La pièce "Lock Down" en est un bon exemple, avec en introduction le discours d’un politicien mentionnant que leur intention n’est pas d’y aller d’un confinement, suivi d’un relâchement, d’un autre confinement et d’un autre relâchement. Ce ne fut pas le cas pour bien des pays et le groupe résume très bien le tout dans cette pièce rapide et dynamique.

Pour la petite histoire, Gabriel Guardian (guitare / claviers) s’est d’abord fait connaître par ses vidéos incroyables sur YouTube où il parvient à jouer du clavier et de la guitare en même temps, le tout sur des reprises de Guns N’ Roses, Iron Maiden et Pantera pour ne nommer que ceux-ci. Gabriel est ce que l’on peut appeler un shredder, et cela, transparaît tout le long des 10 morceaux de l’album, principalement orientés sur les guitares et les claviers. L’on pourrait qualifier la musique d’Immortal Guardian de power metal progressif à saveur néoclassique, si l’on veut s’amuser avec les étiquettes. Donc, comme je le mentionnais plus tôt, vous aurez droit à des solos, par dessus des solos, par dessus des solos, ainsi que l’habituelle interaction avec les claviers, telle que popularisée par Stratovarius et Symphony X entre autres. Mais qui dit power metal dit également chanteur de haut calibre et le groupe n’est pas en reste avec Carlos Zema. Sa voix est fluide et puissante, et il n’hésite pas à la pousser dans les plus hautes sphères, le tout avec un petit "grattement" dans son timbre qui sied parfaitement à la musique du groupe. La section rythmique a également son mot à dire, en particulier du côté de la batterie. Justin Piedimonte, fraîchement débarqué au sein du groupe (et natif de Montréal, soyons chauvin un peu) tire parfaitement son épingle du jeu avec une approche technique, différente de ce que nous sommes habitués d’entendre, appuyant les autres membres du groupe avec force.

Je le dis et le répète, l’une des forces d’un bon album est sa diversité, et souvent le power metal en souffre. Tel n’est pas le cas sur "Psychosomatic" avec des pièces comme "Clock" qui démontre une facette technique du groupe fort intéressante, flirtant même parfois avec le thrash metal. Cela s’avère encore plus important puisque l’album s’aventure sur près de 52 minutes, ce qui pourrait être fort risqué dans un style comme le power metal. Immortal Guardian n’en est peut-être seulement qu’à son deuxième album, mais déjà, il fait tourner les têtes. Clairement l’avenir du groupe est plus que reluisant et je suis déjà curieux d’entendre la suite. La relève est au rendez-vous, et croyez-moi, elle challenge les anciens.


Mathieu
Mars 2021


Conclusion
Note : 16/20

Le site officiel : www.immortalguardian.net