Le groupe
Biographie :

Holy Moses est formé par Ramon Brüssler, Jochen Fünders et Peter Vonderstein à Aachen (Allemagne) un jour d'Octobre 1980. 4 jours seulement plus tard, ils donneront leur premier concert. À l'occasion de leur premier anniversaire, le groupe sera convié à son premier gros concert en première partie de Venom à Eindhoven. Peter est ensuite remplacé par Paul Linzenich et en 1981, Andy Classen remplace Jochen Fünders. Ils engagent un certain Iggy au chant qui sera vite mis dehors pour ses ambitions contraires à celle du groupe. C'est la copine d'Andy qui terminera au micro : son nom, Sabina Classen. Peu enthousiaste elle tente de saboter son poste en beuglant au lieu de chanter, ce qui échouera totalement puisqu'elle restera plus que jamais LA chanteuse d'Holy Moses, faisant ainsi de ce jeune groupe à l'époque le tout premier groupe de metal avec une chanteuse qui utilise la technique du growl.
En Novembre 1982, Holy Moses donne son premier concert sous ce line-up, et peu après Andy et Sabina se marient juste avant que Paul Linzenich quitte le groupe. En 1986, sort leut premier album "Queen Of Siam" avant d'être rejoint par Uli Kusch. En Septembre, Ramon quitte à son tour le groupe. Leur second opus "Finished With The Dogs" leur permettra de faire des premières parties et des concerts qui feront parler du groupe, à un tel point qu'en 1988, Holy Moses devient un groupe à plein temps pour les membres. Leur troisième album "The New Machine Of Liechtenstein" est un franc succès et enmène le groupe en tournée avec Sacred Reich. Uli quitte le groupe en 1990 pour rejoindre Gamma Ray. En 1992, Holy Moses décide de se séparer. Andy Classen conserve le nom de Holy Moses pour enregistrer un nouvel album du nom de "No Matter What's The Cause". Sabina et Andy divorcent alors. Sabina se consacre alors à un autre groupe : Temple Of The Absurd.
En 2000, Holy Moses se reforme et sort en 2002 "Disorder Of The Order" avec un tout nouveau line-up aux côtés de Sabina Classen : Michael Hankel remplace Andy Classen pour les concerts et prend une place capitale au sein du groupe, le batteur Atomic Steiff et le bassiste Oliver Jaath rejoignent la formation. En 2005 sort "Strength, Power, Will, Passion", premier album du groupe sans aucune touche de Andy qui est écrit par Sabina et Michael. En 2008, Holy Moses sort l'album "Agony Of Death". En Juillet 2011 le groupe annonce qu'ils enregistrent le succeseur de "Agony Of Death" qui sera un double album ayant pour but de fêter les 30 ans du groupe, il sera composé de réenregistrements de 20 chansons ayant marqué l'histoire de Holy Moses. En 2012, le guitariste Peter Geltat remplace Michael Hankel. Le onzième album, "Redefined Mayhem", sort en Avril 2014.

Discographie :

1986 : "Queen Of Siam"
1987 : "Finished With The Dogs"
1989 : "The New Machine of Liechtenstein"
1990 : "World Chaos"
1991 : "Terminal Terror"
1992 : "Reborn Dogs"
1993 : "Too Drunk To Fuck" (Compilation)
1994 : "No Matter What's The Cause"
2002 : "Disorder Of The Order"
2005 : "Strength Power Will Passion"
2008 : "Agony Of Death"
2012 : "30th Anniversary - In The Power Of Now" (Compilation)
2014 : "Redefined Mayhem"


Les chroniques


"Redefined Mayhem"
Note : 15/20

Est-il techniquement possible d’être chanteuse dans un groupe de thrash death old school ? La réponse est oui et n’a pas attendu le nombre des années pour se concrétiser, pour preuve, le nouvel opus du groupe de Teutons Holy Moses, qui nous gratifient, toujours sous la houlette de Sabrina Classen, de leur onzième album en un peu plus de 30 années de carrière.

Au programme de cette nouvelle galette, du thrash dans ton froc, du death old school, des gens pas contents, un son brut de décoffrage, et forcément, en cette période de division d’Arch Enemy, un évident rapprochement (du moins me concernant) entre les deux Allemandes blondes au fort charisme et à la voix chargée en cailloux et en bière (bien que, même si Angela Gossow reste plus connue que Sabrina, la première a forcément été influencée de bien des manières par la seconde). Qui dit nouvel opus dit nouveau remaniement avec l’arrivée de Peter Geltat (ex-Desilence ) à la guitare depuis la fin 2012, et dit aussi nouvelle opportunité de s’entourer de gens de talent, en témoigne la collaboration avec Tue Madsen (The Haunted, Dark Tranquillity, Hatesphere, Aborted, Dagoba, Sick Of It All, Moonspell… Pas un minable donc !) au mix et au mastering. Mais que vaut donc cet opus concrètement parlant ?

Sans trop rentrer dans les détails (pour une fois !), je dirais que ce nouvel album est tout à fait fidèle aux anciens sur le plan de la voix de Sabrina Classen qui, grâce à un habile poussage de bouton, ne fait pas ses 50 printemps. L’esprit, lui aussi, reste le même, avec un vrai fond de thrash old school ("Undead Dogs") tant sur les riffs que sur le mix (oui, ça sonne old school, volontairement, malgré l’évolution de la technologie et les diktats des maisons de disques) avec un soupçon de death metal ("Process Of Projection", "Into The Dark" qui mêle très bien les deux styles à mon goût, avec un fort côté Testament sympa). Dans cet univers qui se veut un peu underground, un titre vient à mon sens, apporter un côté vraiment "commercial", si tant est qu’on puisse l’appeler comme ça , le très bon "DeLusion" avec ses chœurs et ses interventions de voix masculines. Les solos, eux aussi, ne sont pas en reste. Bien que tirant un peu trop, parfois, sur du Slayer, les parties de Peter Geltat apportent un côté relativement nouveau à la musique du combo. C’est aussi ça les changements de line-up : une fragilité de la cohésion du groupe, mais aussi de nouvelles influences qui font avancer le Schmilblick…

En bref, un album qui ravira les fans du groupe, les amateurs de thrash ancienne école, ceux qui ne détestent pas Arch Enemy, et ceux, tout simplement, qui ont envie de headbanguer à s’en briser la nuque.


Byclown
Mai 2014




"30th Anniversary - In The Power Of Now"
Note : 17/20

Voilà une nouvelle compilation des Holy Moses pour fêter leur trentième anniversaire. Malgré une première compilation il y a quasiment dix ans avec "Too Drunk To Fuck", les Holy Moses se sont décidés avec "In The Power Of Now" à réenregistrer pas mal de leurs morceaux ayant marqués leur carrière depuis toutes ces années. Le tout se composant de deux CDs retraçant fort bien le parcours musical des Allemands et chaque CD comprend un morceau bonus, de quoi satisfaire l’écoute des grands fans pouvant ne pas retrouver tout ce qu’ils désirent sur cette compilation qui me semble bien plus adaptée à la nouvelle génération qu’au vieux de la veille incollable au sujet des Holy Moses.

Sur le CD 1, on n’échappera pas à "Finished With The Dogs" ou le plus vieillot "Walpurgisnight", restant tout de même dans des grands classiques de Holy Moses. Au niveau du son, le tout a bénéficié d’un ravalement de façade à Hambourg au studio  Absurd  dont la réputation n’est plus à justifier. Un son donc excellent, un grand bravo à leur nouveau batteur qui a dû se repalucher 30 ans de carrière et qui s’en sort très bien, relevant même un peu certain riffs avec des petits plus qu’une oreille avertie saura déceler sans difficulté. Le plaisir sur des morceaux tels que "Jungle Of Lies", "SSP", "Welcome To The Real World", est toujours présent et la qualité de la production ne fait que relever encore plus cette délectation à l’écoute. Le morceau bonus "Borderland", reste dans la grande lignée des Holy Moses, et je pense que les fans ne seront aucunement déçus d’un morceau écrit dans l’esprit de leurs débuts avec une tendance thrash bien dominante.

Sur le CD 2, pas de dentelle ! Ça commencera avec le terrible et incontournable "Reborn Dogs", ça aurait été une grosse erreur de leur part de ne pas sélectionner ce morceau pour cette compilation. Même si clairement faire une sélection de morceaux sur 30 ans de carrière est loin d’être un travail des plus aisé, Holy Moses offre ici une tracklist soignée et très représentative de leur carrière depuis la formation du groupe en 1980. Le hic à mes yeux, un petit manque de logique dans la playlist qui ne comporte pas d’aspect réellement chronologique par rapport à l’histoire du groupe, mais ce détail est assez dérisoire, car bon, 30 ans de carrière tout en gardant l’efficacité à l’écoute de deux CDs, représentant un ensemble de 85 minutes tout de même, ce n’est pas rien ! L’écoute se passe même sans se lasser et avec une joie que j’avais oubliée depuis un long moment tout de même, donc à ce niveau-là, je leur tire mon chapeau. "DefCon II", "Disorder Of The Order", "Creation Of Violation", à l’image du premier CD, le second envoie tout autant de patate avec des morceaux que l’on connaît par cœur mais que l’on redécouvre au travers de cette réédition. Le morceau bonus ici, c’est "Entering The Now", et mes aïeux quelle claque !! Voilà un bon gros concentré de death à la Holy Moses, qui sait composer des morceaux rappelant la grandeur du groupe. Une puissance énorme, des guitares surprenantes, une réelle biffle acoustique en soi.

Je me méfie un peu des compilations de groupes, certains ne faisant que ressortir de vieilles pistes, mais ici Holy Moses a fait plus que ça, l’histoire entière du groupe défile au travers de morceaux sélectionnés avec soin, réenregistrés, remastérisés, et deux titres bonus, pour moi c’est que du bonheur.


Phenix
Août 2012


Conclusion
L'interview : Le groupe

Le site officiel : www.holymoses.de