Le groupe
Biographie :

Hawkwind est un groupe de rock Britannique des années 1970, qui a la particularité d'avoir produit des disques de manière continue depuis sa création jusqu'à nos jours. Le pivot du groupe est Dave Brock, le seul membre présent dans tous les disques. Actuellement, les musiciens qui l’accompagnent le plus souvent sont Alan Davey et Richard Chadwick Jason Stuart, claviériste (depuis 4 ans, membre d'Hawkwind à part entière), décédé le 8 Septembre 2008. Dans les deux premières décennies, ce fut Simon King, Dik Mik, Robert Calvert, Harvey Bainbridge, Del Dettmar, Simon House (ex-High Tide, violoniste de David Bowie sur la tournée Stages) , Huw Lloyd Langton, Terry Ollis et Nik Turner (parmi d'autres, tels que Tim Blake (Gong), Ginger Baker (Cream)...) . Lemmy, le fondateur de Motörhead, y a joué entre 1972 et 1975, date à laquelle il fut renvoyé d'Hawkwind, sous la pression de certains membres, après avoir été arrêté en possession d'amphétamines à la frontière Canadienne ; alors que la dernière chanson qu'il écrivit pour Hawkwind s'appelait "Motörhead" il partit créer son propre groupe. Parmi les membres importants, seul Robert Calvert est décédé.

Discographie :

1970 : "Hawkwind"
1971 : "In Search Of Space"
1972 : "Doremi Fasol Latido"
1974 : "Hall Of The Mountain Grill"
1975 : "Warrior On The Edge of Time"
1976 : "Astounding Sounds, Amazing Music"
1977 : "Quark, Strangeness and Charm"
1979 : "PXR5"
1980 : "Levitation"
1981 : "Sonic Attack"
1982 : "Church Of Hawkwind"
1982 : "Choose Your Masques"
1985 : "The Chronicle Of The Black Sword"
1988 : "The Xenon Codex"
1990 : "Space Bandits"
1992 : "Electric Tepee"
1993 : "It Is The Business Of The Future To Be Dangerous"
1995 : "Alien 4"
1997 : "Distant Horizons 2005 : "Take Me To Your Leader"
2006 T: "ake Me To Your Future"
2010 : "Blood Of The Earth"


La chronique


Avec Hawkwind on entre ici dans un rock atmosphérique, deux titres d’ambiance spatiale avec "Seahawks" et "Blood Of The Earth" dignes d’une bande son de Blade Runner. Il faut donc attendre le troisième titre "Wraith" pour entendre le rock psychédélique de Hawkwind, un voyage mental, ça part dans tous les sens, ça faisait 4 ans que les pionniers du rock spatial n’avait rien sorti. C’est toujours aussi planant, une folie à la Mars Volta, une rage à la QOTA, du Sex Pistols sous champignons hallucinogènes. "Green Machine", morceau instrumental, serait une excellente mixture de Satriani, Tricky et Pink Floyd. "Inner Visions" fait davantage penser à de l’industriel façon Rammstein ou Front 242. "Sweet Obsession" coule dans une ambiance à la Bowie époque "Ziggy Stardust", tempo soutenu, voix avec beaucoup de chorus, ça sonne très 70. "Comfey Chair" contient très peu de textes mais nous propulse dans une ambiance à la "The End" des Doors, ou un Radiohead époque "Kid A". Le huitiéme titre "Prometheus" sonne plus rock dans l’esprit Kula Shaker pour laisser la place à "Youd Better Device It" au tempo plus soutenu mais dans le même esprit. Le dizième titre  "Sentinel", un de mes préférés de l’album, sent la mélancolie, les harmonies de voix, un voyage souterrain, des sons très sci-fi, un solo esprit David Gilmour. Un final instrumental avec "Starshine", délicate descente aux tablas et son aquatique, aux solos de guitares dissonants et envoûtants. Beaucoup de sensations différentes à l’écoute de cet album, mais un son global aérien et psychédélique très agréable à découvrir…


Unam
Février 2011


Conclusion
Note : 15/20

Le site officiel : www.hawkwind.com