Le groupe
Biographie :

Empire Of Disease est un groupe de death metal mélodoque / metalcore espagnol formé en 2018 (anciennement Nightmare Within) et actuellement composé de : Ander Baz (basse), Iban (batterie), Sergio Godoy (guitare), Gorka Díez (guitare) et Pintxo Wayewta (chant / Dethlirium, Tenebra, ex-Akhvan, ex-In Thousand Lakes). Empire Of Disease sort son premier album, "With All My Hate", en Juin 2021 chez WormHoleDeath.

Discographie :

2019 : "Silence Is Violence" (EP)
2021 : "With All My Hate"


La chronique


Prêts pour l’arrivée d’Empire Of Disease ? Moi non plus ! Créé en 2015 en Espagne en tant que Nightmare Within, le groupe change de nom en 2018 avant son premier EP. Pintxo Wayewta (chant, Dethlirium, Tenebra, ex-In Thousand Lakes), Gorka Díez (guitare), Iban (batterie), Sergio Godoy (guitare) et Ander Baz (guitare) ont composé "With All My Hate" avec leur tripes.

Fortement influencé par la scène américaine dans le metalcore / death mélodique, et plus particulièrement par The Black Dahlia Murder, le groupe nous propose de commencer avec "Human Freak Show", une introduction qui laisse rapidement place à "Strange Saviours", leur première composition énergique et accrocheuse. Le groupe continue avec "To Be Reborn Among Ruins", un titre qui allie rapidité avec efficacité tout en proposant des harmoniques tranchantes, tout comme la lourde "Dawn Of The Atheist" et sa froideur. "Panic & Pain" continue dans cette agressivité emplie d’harmoniques tranchantes qui collent à la perfection avec cette énergie brute.

"Wasted Your Time" développe un groove agressif et brut peuplé par des leads perçants et inspirés, puis c’est avec la noirceur que le groupe joue sur "A Breathing Chaos", une composition entêtante et oppressante. Plusieurs types de chants se relaient pour se poser sur une rythmique solide, puis "Dead Or Alive" propose un contraste intéressant entre agressivité et sonorités planantes. Le titre est énergique mais certaines parties proposent une agressivité autre, alors que "With All My Hate", le titre éponyme, lancera probablement les headbangers les plus motivés. On termine avec "A Breathing Chaos", une composition qui place des sonorités aériennes et majestueuses sur cette base énergique, mais surtout avec "God Ends Here", un titre qui place des samples entêtants sur une rythmique qui tente de mélanger intensité et efficacité.

Empire Of Disease tente de créer son identité. Le parallèle avec The Black Dahlia Murder peut sembler simple, mais il est réel, tous les éléments y sont. "With All My Hate" propose de bonnes idées qui sont malheureusement trop vite dissipées par la capacité du groupe à coller à ses modèles.


Matthieu
Juillet 2021


Conclusion
Note : 11/20

Le site officiel : www.facebook.com/empireofdisease