Le groupe
Biographie :

Dysgnostic est un groupe de death metal technique danois formé en 2021 (anciennement Defilementory) et actuellement composé de : Thomas Fischer (basse, chant / Apparatus, ex-Defilementory, ex-Kolera), Simon Klem Kannegard (guitare / Encyrcle, ex-Scornful, ex-Defilementory) et Richardt Olsen (guitare, batterie / Clients, Genocide Doctrine, ex-Abscission, ex-Fall Of Pantheon, ex-Seduced By God, ex-Whorls, ex-Defilementory, Cowards, ex-Apparatus, ex-Sylvatica, ex-Urkraft, ex-Kolera). Dysgnostic sort son premier album, "Scar Echoes", en Août 2022 chez Transcending Obscurity Records.

Discographie :

2022 : "Scar Echoes"


La chronique


Il est temps pour Dysgnostic de se dévoiler. Créé en 2008 au Danemark sous le nom de Defilementory, le groupe sort un EP, une démo puis un album avant de changer de nom en 2021, en même temps que sa signature chez Transcending Obscurity Records. Thomas Fischer (basse / chant, Apparatus), Simon Kannegard (guitare, Encyrcle) et Richardt Olsen (batterie, Abscission) annoncent en 2022 la sortie de "Scar Echoes".

L’album débute avec "Dysgnostic", le titre éponyme et dissonant qui annonce autant la froideur que la technicité dont le groupe nous inonde en compagnie de parties vocales brutes avant que "Silvery Tongues" ne nous fasse entrer dans la rage brute. La lourdeur fait également son apparition, créant un contraste avec les riffs les plus rapides tout en conservant des patterns chaotiques tout comme sur "Beneath Abyssal Plains" et sa dissonance apaisante et lancinante. Les hurlements caverneux ne tardent pas à refaire surface sur ce morceau oppressant tout comme sur "Oceans Of Grey" qui propose des touches plus chaotiques mais tout aussi sombres.

Le groupe fera appel à ses racines brutal death pour complémenter la dissonance sombre sur le final tout comme sur "Nothing's Embrace" qui fera appel à des harmoniques planantes en quasi-permanence pour créer une atmosphère aussi entêtante que dérangeante. Les parties lourdes répondent aux éléments les plus apaisants, puis "Scion Of Absence" nous propulse sur des éléments progressifs et oppressants avant de lâcher la vraie puissance du morceau qui place des éléments brutal death dans la dissonance agressive et parfois plus sombre. Le chant se montre également plus malsain, tout comme sur "Eternal Recurrence" et ses harmoniques chaotiques qui savent se rejoindre dans des parties plus pesantes et sombres. Le blast furieux nous accompagne sur un final progressif avant que "Darkest Muse" ne referme l’album avec ses sonorités pesantes et lourdes qui laissent le chant dévoiler une oppression palpable entrecoupée de quelques parties plus douces et occultes.

L’évolution de Dysgnostic se ressent sans mal. Le mix du groupe lui permet à présent beaucoup de choses, faisant de "Scar Echoes" un album complexe et sombre qui parlera à son public tout en intriguant les amateurs de complexité musicale.


Matthieu
Novembre 2022


Conclusion
Note : 15/20

Le site officiel : www.facebook.com/dysgnostic