Le groupe
Biographie :

Defect Designer est un groupe de death / grind norvégien formé en 2005 et actuellement composé de : Eyvind Wærsted Axelsen (basse / Diskord, ex-Grind Crusher), Simen Kandola (batterie / Vingulmork), Martin (chant, guitare / ex-Coldflesh, ex-Trollfest) et Dmitry "Mr. Scavenger" (chant, guitare, basse / Diskord, ex-Wyverna, ex-Coldflesh). Defect Designer sort son premier album, "Wax", en Septembre 2009 chez My Kingdom Music, suivi de "Ageing Accelerator" en Juillet 2015 chez Sleaszy Rider Records, et d'un EP en Juillet 2022 chez Transcending Obscurity Records.

Discographie :

2009 : "Wax"
2015 : "Ageing Accelerator"
2022 : "Neanderthal" (EP)


"Hadean Tides"


Defect Designer est un groupe norvégien qui semble ne pas aimer les étiquettes puisque si son premier album "Wax" nous faisait entendre un death metal puissant, moderne et groovy, son successeur "Ageing Accelerator" donnait plutôt dans un death / grind moderne lui aussi aux structures tordues et doté de velléités expérimentales. Comme s'il n'avait pas assez brouillé les pistes, il revient cette fois avec un EP nommé "Neanderthal" et le style musical a encore bougé !

On trouve deux membres de Diskord dont on en avait déjà parlé par ici et dont l'écoute est vivement recommandée aux oreilles endurcies. Cette précision faite, vous vous doutez bien que l'on n'a pas affaire à de jeunes premiers qui viennent de débarquer dans le metal extrême. Le niveau technique est élevé et Defect Designer sait comment faire saigner les tympans, même si ce nouvel EP ne dure que dix-huit minutes. Le morceau-titre ouvre les hostilités avec à peine une minute au compteur et balance un death metal dissonant et bizarre aux accents parfois presque teintés de Voivod. Une froideur qui contraste avec le groove de "Wrinkles" qui suit juste derrière et a tout de l'incitation au headbanging. On retrouve ces fameuses sonorités expérimentales avec un break complètement barré en fin de morceau avant de partir sur de bons gros blasts. Bref, cette fois encore, Defect Designer a décidé d'être inclassable et si le base est vaguement orientée sur le death / grind, il se passe pas mal de choses sur ces dix-huit petites minutes ! "Trolls" nous prend d'ailleurs encore à contre-pied en se faisant bien plus brutal et intense et en faisant entendre une urgence héritée du punk. "Luddites" part lui aussi en bon vieux grind qui tache avec là encore ces bonnes vieilles influences punk qui refont surface. "Vlad" nous place lui aussi un break presque free jazz en plein milieu d'un morceau bien grind et brutal. En gros, c'est le bordel sur ce "Neanderthal" et si vous pouvez être sûrs de vous faire rouler dessus, vous ne savez jamais ce qui vous attend. Defect Designer adore débarquer de là où personne ne l'attend et ne se fixe aucune limite. "Pigsty" nous balance carrément un break en chant clair avec une basse fretless bien mise en avant avant de repartir dans un bordel sans nom. En à peine plus d'une minute, ce morceau envoie une quantité de breaks folle dans tous les sens, casse le rythme toutes les dix secondes et nous fait une fois de plus nous demander où on est tombés. "Neanderthal" ne pourra clairement pas plaire à tout le monde tant sa bizarrerie est assumée. "Time, Forward" qui clôt cet EP nous refait entendre des sonorités proches d'un Voivod avec des riffs et accords très froids et dissonants. Quelques mélodies se font une place au milieu de tout ça et donnent un côté d'autant plus surréaliste à la chose.

Au final, Defect Designer nous prend encore par surprise et nous envoie un EP totalement barré et violent qui confirme que ce groupe n'a pas fini de surprendre. Dix-huit minutes suffisent à rendre perplexe et à tout défoncer donc si vous vous sentez suffisamment aventureux, tentez le coup.


Murderworks
Septembre 2022


Conclusion
Note : 14/20

Le site officiel : www.defect-designer.com