Le groupe
Biographie :

Deception est un groupe de death metal mélodique norvégien formé en 2012 (anciennement Art Of Deception) et actuellement composé de : Einar Petersen (batterie / ex-Sverdkamp), Sindre Wathne Johnsen (guitare / chant) et Hans Jakob Bjørheim (guitare). Deception sort son premier album, "Shattered Delusions", en Juin 2016 chez Crime Records, suivi de "Path Of Trees" en Juin 2018 chez Rob Mules Records, et de "The Mire" en Février 2021.

Discographie :

2013 : "A World In Fire" (EP)
2016 : "Shattered Delusions"
2018 : "Path Of Trees"
2019 : "Epidemic" (EP)
2021 : "The Mire"


La chronique


Espérons que Deception porte mal son nom ! Créé en 2012 sous le nom d’Art Of Deception , le groupe formé d’Einar Petersen (batterie, ex-Sverdkamp), Sindre Wathne Johnsen (guitare / chant) et Hans Jakob Bjørheim (guitare) nous propose "The Mire", son troisième album, et premier sous ce nom.

Le groupe ayant vu son bassiste quitter le navire récemment, ils ont fait appel à Stian Gundersen (Blood Red Throne) pour l’enregistrement de cet instrument, mais également à Skar (Equilibrium) ainsi qu’aux guitares d’ Attila Vörös (Strength Of Will, ex-Týr) et Teemu Mäntysaari (Wintersun). Le groupe se lance alors dans un death metal mélodique solide aux ambiances symphoniques pesantes. Le son est à la fois froid et puissant, comme en témoigne "Remission", le premier titre, mais également l’impie "Return Of The Baphomet". Ce blast incessant se poursuit sur "Institution Ablaze", un morceau dont les leads perçants et aériens sont complétés par une violence inarrêtable, alors que "Sudden Infant Death Syndrome" propose des harmoniques tranchantes et une alternance entre hurlements sauvages et growl caverneux.

Les ambiances majestueuses se transforment en ténèbres violentes pour "Internal Breeding", un titre survolté, mais également en passages oppressants sur la sanglante "Forest Of Demise", et la calme "Grasp Of Lilith". Etrangement, les refrains sont accrocheurs bien que la noirceur persiste, puis "Acid Reflux" vient nous assommer avec ces riffs lourds et remplis de palm-mute. La mélancolique "Excavation-Burial Of A Child" prend la suite, avec cette base solide qui explosera régulièrement, et ces leads enchanteurs avant "Asphyxia", le dernier titre. Plus de dix minutes de langueur, de riffs bruts et d’harmoniques sanglantes sur lesquelles se posent des hurlements furieux. Un doux break vient casser le titre en deux, mais les leads ressurgissent rapidement, nous laissant apprécier la deuxième partie du morceau, teinté de rage et de sonorités épiques.

Truffée d’influences, la musique de Deception est riche. "The Mire" pioche dans plusieurs styles pour garnir son death metal imposant avec de la froideur, de la hargne et parfois de la haine brute, nous laissant chercher quelle couleur ressortira du titre suivant.


Matthieu
Février 2021


Conclusion
Note : 15/20

Le site officiel : www.facebook.com/deceptionno