Le groupe
Biographie :

Cognizance est un groupe de death metal technique / mélodique anglais formé en 2012 et actuellement composé de : Alex Baillie (guitare, chant / X3N0X, ex-XisForEyes), Henry Pryce (chant), David Diepold (batterie / Amon Din, Nü Jakk Citie, Obscura, Give Em Blood, Reek Of Death, ex-Bloodfeast, ex-Nightforest, ex-Passing Paradise), Chris Binns (basse / Krokodil, Liber Necris, ex-XisForEyes) et Paul Yage (guitare / Con Artist). Cognizance sort son premier album, "Malignant Dominion", en Septembre 2019 chez Prosthetic Records, suivi de "Upheaval" en Septembre 2021.

Discographie :

2013 : "Inquisition" (EP)
2014 : "_Inceptum" (EP)
2016 : "Illusory" (EP)
2019 : "Malignant Dominion"
2021 : "Upheaval"


La chronique


Deuxième album pour Cognizance! Créé en 2012 au Royaume-Uni, le groupe est actuellement composé de Henry Pryce (chant), Alex Baillie (guitare / chant, X3N0X, ex-XisForEyes), David Diepold (batterie, Amon Din, Obscura), Chris Binns (basse, Krokodil, ex-XisForEyes) et Paul Yage (guitare, Con Artist). "Upheaval" suit son prédécesseur, sorti en 2019, après trois EPs.

Après avoir longuement observé cette pochette si étrange et occulte signée Jason Barnett (Ecocide, Noothgrush, Power Trip…), le groupe débute immédiatement avec "Hymns", un titre au son assez old school qui oscille entre death mélodique, éléments de death technique et quelques parties plus axées deathcore. Les influences se mélangent sur ce très court titre, puis "Drifting (R)Evolution" prend la suite avec une dissonance entêtante, quelques éléments plus aériens, mais également des parties propices au headbang. Le groupe dévoile ensuite une intro majestueuse pour "Decaying Gods", un titre plus imposant mais tout aussi axé sur ce mélange entre agressivité et efficacité brute où les blasts rencontrent des riffs éthérés, puis c’est de mystère dont les riffs d'"Oneiric" se parent. Les mélodies sont très répétitives et entêtantes, laissant tout de même les parties plus énergiques apporter un groove sanglant, puis "The Mouth Which Cannot Speak" nous propose une rythmique solide doublée de tonalités accrocheuses.

Le groupe retrouve ses racines old school avec "Forbidden Alchemy", une composition aux patterns bruts et aux riffs simples mais efficaces, puis "Syntheticus I: Atrophy" propose une tornade de technicité. Mais le groupe est loin de la démonstration scolaire, et l’ensemble reste très cohérent, tout comme sur "Syntheticus II: Refuge", le titre suivant. Assez similaire et complémentaire au précédent, il met la technicité et l’efficacité au même niveau pour ne faire aucun compromis entre les leads et la base puissante. Le final imposant donne naissance à "Fever Dream", un titre très aérien qui sait tout de même garder cette base lourde et accrocheuse aux sonorités brutes, puis l’album prend fin avec "Aeon Sickness", une composition au tempo plus élevé qui ne perdra pas une seule seconde pour nous en mettre plein la vue avec des riffs complexes, perçants et entraînants.

Cognizance ne fait pas de compromis entre efficacité et technicité. Avec "Upheaval", les Anglais nous offrent de quoi headbanguer, analyser, planer, tout en appréciant le contraste entre sonorités old school et pointes modernes.


Matthieu
Octobre 2021


Conclusion
Note : 18/20

Le site officiel : www.facebook.com/cognizanceband