Le groupe
Biographie :

Carnal Savagery est un groupe de death metal suédois formé en 2017 et actuellement composé de : Mikael Lindgren (batterie, basse / ex-Cromlech, ex-Divine Souls), Patrik Eriksson (guitare / ex-Divine Souls), Mattias Lilja (chant / Desolation, ex-Divine Souls) et Mattias Björklund (guitare / Snakemass, ex-Exanthema, ex-Tears Of Grief, ex-Sapfhier, ex-Wan). Carnal Savagery sort son premier album, "Grotesque Macabre", en Avril 2020 chez Chaos Records, suivi de "Fiendish" en Avril 2021 chez Moribund Records.

Discographie :

2020 : "Grotesque Macabre"
2021 : "Fiendish"


La chronique


Préparez-vous à vibrer au son de Carnal Savagery. Créé en 2017 en Suède, le groupe a littéralement 30 ans de retard, car Mikael Lindgren (basse / batterie, ex-Cromlech, ex-Divine Souls), Patrik Eriksson (guitare, ex-Divine Souls), Mattias Lilja (chant, Desolation, ex-Divine Souls) et Mattias Björklund (guitare, Sapfhier, Snakemass, ex-Wan), le nouveau membre, jouent du death metal à l’ancienne.

Pendant trois quarts d’heure, le groupe fera hurler ses guitares et vrombir sa section rythmique au son des mélodies grasses et sanglantes, qui commencent avec "Shredded Flesh", un titre incisif plein de rage. Le chant colle à la perfection à cette ambiance à la fois morbide et agressive, tout comme sur les riffs perçants de "Reborn Dead". Tous les instruments se mettent au service de la lourdeur et de ces riffs damnés qui ralentissent pour nous offrir un groove putride, puis on tire sur des influences doom / death avec "Embalmed Corpses" et sa lenteur cadavérique. Les sursauts d’énergie donnent naissance à "In Death I Trive", un titre angoissant et légèrement plus rapide qui développe une ambiance sombre avant "Dead Rotten Meat", un titre très accrocheur. Le groupe accélère à nouveau avec "Maggot Infested Flesh", un tire sans surprise assez morbide et violent, qui nous écrase avec sa lenteur avant de repartir d’un seul coup dans une rage incontrôlable.

On continue avec "Exhumed", un morceau à la fois lent et accrocheur. Le titre prime sur des riffs bruts agrémentés de ce son purulent si caractéristique des suédois, puis l’accélération sera source de nombreux headbangs avant "Veil Of Death", un morceau qui emprunte parfois au black metal quelques tonalités, qui s’ajoutent à une lenteur pesante. "Gluttony" nous offre une nouvelle poignée de riffs gras et de mélodies tranchantes avant l'entraînant "Grotesque Macabre", une composition plutôt efficace qui n’hésitera pas à accélérer pour placer des éléments plus violents, ainsi qu’une partie lead hargneuse avant "Vermin", le dernier morceau. Les riffs piochent allègrement dans un brutal death très old school pour clore l’album comme il a commencé : dans la violence.

Carnal Savagery fait dans l’old school, et il le fait bien. Les mélodies de "Fiendish" sont violentes, accrocheuses, et surtout basées sur des riffs bien ficelés qui s’enchaînent sans temps mort. A suivre de près.


Matthieu
Avril 2021


Conclusion
Note : 16/20

Le site officiel : www.facebook.com/carnalsavagery