Le groupe
Biographie :

Avaland est un groupe de power / heavy metal mélodique et symphonique grenoblois formé en 2018 et actuellement composé de : Camille Souffron (basse / Eyezery), Leo Mouchonnay (batterie / Ormagoden, Sangdragon), Lucas Martinez (guitare), Christophe Feutrier (guitare / Eyezery) et Adrien G. Gzagg (chant / Eyezery, ex-Amonsethis). Avaland sort son premier album, "Theater Of Sorcery", en Avril 2021 chez Rockshots Records.

Discographie :

2021 : "Theater Of Sorcery"


La chronique


Le power metal, ce mal aimé. Pourtant encore l’un de mes styles préférés, j’avoue moi-même parfois le regarder de haut. C’est donc toujours avec une certaine appréhension que je m’installe pour l’écoute d’un énième album du genre. J’ai donc entre les mains le premier album d’Avaland, formation de Grenoble fondée en 2018. Premier constat : nous n’avons pas affaire ici qu’à du power metal générique. En effet, la première pièce s’insère certes dans la pure tradition du power metal européen, cependant dès le deuxième morceau, le groupe dévoile un peu plus ses couleurs et surtout son niveau technique, dans un metal plus symphonique et complexe.

Vocalement, Adrien G. Gzagg s’inscrit dans la lignée des chanteurs que l’on doit prendre le temps d’apprécier le travail. Évoluant dans un registre médiant, sans lésiner pour autant dans les hautes notes, son approche un peu théâtrale pourra peut-être en rebuter quelques-uns (j’ai en tête Mathias Blad de Falconer par exemple). Que ce soient les influences typiquement européennes du power metal d’Avaland, tout comme leur côté un peu plus sombre typique du genre nord-américain, l’on peut avec assurance statuer que le groupe cherche à tout prix à ne pas s’insérer que dans un seul moule. C’est pourquoi il s’avère moins surprenant d’entendre un morceau plus proche du metal mélodique / hard rock avec "Let The Wind Blow". Cela ajoute au final un niveau de variété appréciable.

Mon souci principal avec ce premier album d’Avaland, est que malgré la qualité de celui-ci, l’offre en power metal demeure immense et variée et il appartiendra donc à l’auditeur de décider à quel point il a besoin de faire de nouvelles découvertes. Pour ma part, malgré que les cadors du genre ne soient plus depuis longtemps que l’ombre d’eux-mêmes, il en faudra un plus que ce "Theater Of Sorcery" pour croire en l’évolution sincère du genre.

Un seul album ne permet donc pas de peindre un portrait complet d’une jeune formation. Disons seulement que ce premier album n’a pas le même impact que certains autres groupes ont connu à leurs débuts (et je me permets de rares fleurs à Sonata Arctica pour une fois).


Mathieu
Août 2021


Conclusion
Note : 15/20

Le site officiel : www.avaland-themetalopera.com