Le groupe
Biographie :

Arrayan Path est un groupe d'epic power metal chypriote formé en 2011 (anciennement Arryan Path) et actuellement composé de : Miguel Trapezaris (basse / Winter's Verge, Hegemony), Socrates Leptos (guitare / Diphtheria, ex-Gangland), Christofors Gavriel (guitare) et Nicholas Leptos (chant / Prodigal Earth, Diphtheria, ex-Astronomikon, ex-Warlord, ex-Gangland). Arrayan Path sort son premier album, "Road To Macedonia", en 2004 chez Steel Gallery Records, suivi de "Terra Incognita" en Février 2010 chez Pitch Black Records, de "Ira Imperium" en Novembre 2011, de "IV: Stigmata" en Juin 2013, de "Chronicles Of Light" en Février 2016, de "Dawn Of Aquarius" en Novembre 2017, de "Archegonoi" en Novembre 2018, et de "The Marble Gates To Apeiron" en Novembre 2020.

Discographie :

2004 : "Road To Macedonia"
2010 : "Terra Incognita"
2011 : "Ira Imperium"
2013 : "IV: Stigmata"
2016 : "Chronicles Of Light"
2017 : "Dawn Of Aquarius"
2018 : "Archegonoi"
2020 : "The Marble Gates To Apeiron"


La chronique


Dommage lorsque l’on effectue des recherches dans un moteur quelconque sur le net que les résultats pour les meilleurs groupes de power metal soient toujours les mêmes, qui plus est bien souvent des formations qui ne sont plus l’ombre d’elles-mêmes. Dommage car des groupes comme Arrayan Path passent sous notre radar, du moins le mien, et arrrive leur huitième album pour que je les découvre enfin.

Le style de power metal préconisé par Arrayan Path, plus sombre et moins orchestral, me rappelle au passage Angel Dust. L’excellent "Virus" en est un parfait exemple. Le groupe se rapproche également, à titre comparatif, de Manticora, peut-être le côté technique en moins. N’allez pas croire que la musique du groupe soit générique, au contraire, les prouesses techniques de Socrates Leptos et Christofors Gavriel (guitares) dans les interludes de "To Live Another Day" témoignent du talent de ceux-ci. Et ils ne se gênent pas non plus pour offrir des solos de grande qualité. Et quel plaisir d’entendre la basse se déchaîner plus qu’à l’habitude sur "The Cardinal Order", du bonbon. On peut également entendre le travail de Miguel Trapezaris sur "Black Sails" et cela est plus que bienvenu, trop souvent la basse étant reléguée aux oubliettes avec le metal.

Le groupe se délecte de la mythologie et laisse transparaître le tout dans ses paroles et sa musique. D’ailleurs, la pièce-titre de l’album, dès l’ouverture de celui-ci, est l’exemple parfait de cette affirmation. Le tout se déroule sous près de six minutes de pur metal épique. Arrayan Path se veut capable de beaucoup de vitesse, comme en témoigne la majorité des morceaux composant "The Marble Gates To Apeiron", mais également de retenue, comme sur les deux pièces consécutives "The Mask Of Sanity" et "The Cardinal Order". La dernière d’ailleurs, sous près de sept minutes, malgré son rythme lent, demeure un morceau de metal bien réussi et cette dynamique vient en quelque sorte casser le rythme de l’album, dans le bon sens du terme. Et lorsque le groupe laisse de côté la facette grandiose de son metal, cela donne la simple, rapide et efficace "A Silent Masquerade".

Espérons maintenant que la place due à Arrayan Path dans le portrait du power metal lui soit rendue et qu’à l’avenir, la formation chypriote sera reconnue parmi les plus grandes du genre.


Mathieu
Janvier 2021


Conclusion
Note : 16/20

Le site officiel : www.facebook.com/arrayanpath