Interview faite par mail par Matthieu

Bonjour et merci pour cette interview. Nous avons adoré "For The Fallen", le premier album de Memoriam , et toute l’équipe de French Metal attendait le suivant ! Premièrement, pourrais-tu te présenter ainsi que le groupe ?
Andrew Whale (batterie) : MEMORIAM est un quartet de Birmingham. On est composés d’ex et actuels membres de Bolt Thrower, Sacrilege et Benediction. On joue notre propre style de death metal ! Mon nom est Whale, batteur de MEMORIAM, et bien sûr, ex-membre de groupes comme Colostomy et Bolt Thrower.

Comment s’organise le processus de composition dans Memoriam ? Est-ce que c’est différent du travail de Bolt Thrower ou Benediction ?
Je ne peux pas répondre pour Benediction. Dans les premiers temps de Bolt Thrower, on faisait les titres dans notre local de répétition, mais plus tard, je crois me rappeler que Baz (Barry Thompson , ex-guitariste de Bolt Thrower) faisait la plupart des chansons avec une piste de batterie basique chez lui en utilisant Cubase, ensuite on les bossait dans le studio de répétition (mais je peux me tromper, c’était il y a longtemps). Avec MEMORIAM, on a trois moyens de travailler.
1 - Scott (Scott Fairfax, guitariste) essaye d’enregistrer de bons riffs chez lui en bosse sur une base de chanson.
2 - Scott et moi affinons l’idée pendant qu’on répète, on enregistre toutes les idées et Scott rebosse sur l’idée chez lui.
3 - La dernière manière, c’est Scott et Frank (Frank Healy, bassiste) s’enferment tout le week-end pour bosser sur des idées (en restructurant les riffs pour en faire des chansons finies).
Pendant ce processus, Karl (Willetts, chanteur) travaille sur les paroles, on répète le titre et on fait les changements nécessaires. Ca marche pour nous !

Le thème principal du groupe est la guerre, est-ce que tu es passionné d’histoire ? Qu’est ce qui t’inspire pour la musique et les paroles ?
Les paroles ne sont pas qu’à propos de la guerre, Karl essaye de baser les paroles sur les aspects sociaux de la vie qui se passe autour de nous, il écrit également des paroles sur ce qui s’est passé dans sa vie. On s’intéresse à l’histoire de la guerre, c’est un sujet passionnant. Mais il se trouve aussi que quand on a visité les tombes de la Première Guerre Mondiale l’an passé aux alentours du Ieper Festival, on s’est sentis assommés et on est rentrés à la maison avec la pleine conscience de l’inhumanité de tout ça. C’est ce qui a inspiré le titre "No Known Grave".

Karl Willetts a dit auparavant que le groupe était un hommage à Martin “Kiddie” Kearns, comment vous est venue cette idée ?
Quand Kiddie nous a quittés en 2015, Karl et Frank ont perdu un ami très proche. Ils ont créé un groupe en décidant de l’appeler MEMORIAM en son honneur. L’album dans sa globalité est un hommage à tous ceux qui nous connaissons et qui ont perdu de la famille et des amis.

La scène death metal grandit constamment avec de plus en plus de groupes, de plus en plus de racines et quelques mélanges plutôt sympa, mais Bolt Thrower était l’un des premiers groupes renommés, est-ce la raison pour laquelle vous avez choisi de vous concentrer sur du death old school avec Memoriam ?
Il y a tellement de groupes de nos jours qui font leur propre style de musique. C’est bien que les gens écoutent de la musique et qu’ensuite ils fassent leur propre truc, c’est ce qui maintient la flamme. On fait ce pourquoi on est doués, du grind / death old school, mais on essaye de faire les choses de différentes manières, on essaye d’inclure des riffs auxquels les gens ne s’attendent pas. Mais plus que tout, on aime créer des chansons qui font headbanguer les gens !



Que signifie le nom de l’album, "The Silent Vigil" ? Comment te sens-tu à propos de sa sortie imminente ? Comment te sens-tu à propos de sa sortie imminente ?
La définition d’un “veilleur silencieux” est un moment, particulièrement la nuit, où tu restes éveillé pour prier ou rester avec quelqu’un qui est malade ou mourant. On a hâte que le nouvel album sorte, ce qui signifie qu’on a un set complet à jouer, sans faire de reprises. Nous sommes fiers de tous les albums que l’on a enregistrés durant ces trente années, mais rien ne remplace la sensation que tu ressens lorsque tu joues un nouveau titre pour la première fois. Ca te fout la pêche !

Dans le titre "Bleed The Same", qui est à propos de la société actuelle, vous avez décidé d’utiliser un extrait samplé d’un discours du regretté Martin Luther King. Pourrais- tu nous en dire plus, ainsi que sur le titre dans son intégralité ?
Oui, "Bleed The Same" est à propos des problèmes actuels de la société dans le monde en ce moment. Nous vivons des temps incertains. Les gouvernements et les experts répandent la peur et la suspicion, pour manipuler le peuple selon leur volonté. (Je ne suis pas vraiment dans la politique, je frappe juste sur ma batterie et je picole pas mal. Mais je suis inquiet à propos du monde dans lequel mes enfants vont grandir !). La citation de Martin Luther King est arrivée seulement en studio, nous cherchions un sample pour la chanson. Karl a trouvé cette citation de Martin Luther King et elle collait très bien à la chanson. On est tous bloqués sur une grosse boule de pierre, filant à travers l’espace grâce à dieu sait quoi… et tout ce qu’on fait, c’est traiter les gens qu’on ne connaît pas comme de la merde. Ensuite, on se plaint parce qu’ils s’énervent d’être traités comme de la merde.

Pour la couverture, vous avez à nouveau fait appel à Dan Seagrave. Il a travaillé par le passé avec Benediction et pour le premier album de Memoriam, mais comment s’est passée votre collaboration avec lui ? Est-ce que vous aviez une ligne directrice ?
C’est génial de travailler avec Dan, on a une idée de base et on la lui envoie. Il nous envoie un lot de dessins, sur lesquels on décide de changements, et des trucs qu’on aime pas ou de ce qu’on voudrait ajouter. Dan fait de la magie, ce mec ne vous laissera jamais tomber, c’est un génie. On espère travailler à nouveau avec lui dans le futur.

Est-ce que vous êtes toujours en contact avec les autres anciens membres de Bolt Thrower, Jo Bench et Gavin Ward ? Si oui, qu’est-ce qu’ils pensent de ce projet ?
On n'a pas vraiment parlé aux autres de Bolt Thrower depuis un moment. On se concentre simplement sur MEMORIAM.

Memoriam va jouer au Hellfest en Juin, comment tu te sens d’y jouer ? Est-ce que tu as regardé le line-up ?
On a hâte d’y être, ça va être vraiment fun. Pour être honnête, je n’ai pas regardé le line-up depuis un moment, mais ça va vraiment être fun. Tout le groupe attend ce concert avec impatience.

Vous avez principalement joué dans des festivals l’an passé, comment c’était ? Tu préfères des grands festivals ou de plus petites salles ? Vous pensez faire une tournée pour "The Silent Vigil" ?
Bon, je vais être honnête ! A cause du travail et de nos engagements familiaux, on ne va probablement pas faire de tournées, on a eu beaucoup de propositions mais jusqu’à présent on les a toutes refusées. On fait ce qu’on a envie de faire, de longs week-ends à jouer dans des clubs, et exceptionnellement dans des festivals. A part Scott, on a tous plus de cinquante ans, et rien que l’idée d’être en tournée dans un bus pendant six semaines, ce n’est pas ce qu’on a envie de faire.



Vous avez déjà des plans pour le futur de Memoriam ? Tu peux nous en parler ?
Pas mal de concerts, et un autre album. Après, on verra. Je suppose qu’on a déjà planifié jusqu’à la fin 2019, on verra ce qui arrive après ça !

Es tu plus un bourreau de travail ou un “travailleur basique” ?
Non, j’aime bosser dehors. Heureusement, je bosse pour moi, ce qui fonctionne bien avec le groupe.

Quelle est ta plus drôle anecdote de tournée ?
Il m’est impossible de te parler de la plupart d’entre elles, on rit en permanence, principalement à propos des gens beaucoup trop bourrés, et qui se ridiculisent !

Tu préfères un solo de guitare épique ou une rythmique puissante ?
Aucun des deux. Je préfère un bon solo de batterie… Cosy Powell ou John Bonham … Tu ne peux rien contre ça !

Quel était le premier titre metal que tu aies écouté ? Et quel est celui qui t’a converti au metal ?
Blodwyn Pig et "21st Century Schizoid Man" (King Crimson). C’était dans la collection d’albums de ma soeur. Ce qui m’a converti au death et au thrash serait plus Slayer, Voivod, Possessed et des trucs comme ça.

Pourquoi as-tu choisi de faire du metal en tant que professionnel ?
Eh bien, je ne l’ai pas choisi. j’ai commencé par jouer du punk rock, ensuite je suis passé au hardcore et au grind, c’est quand j’ai eu la possibilité de rejoindre Bolt Thrower. Je ne me considère pas comme musicien professionnel. C’est plus comme un hobby, quelque chose que j’aime faire. C’est plutôt sympa !

Imagine que tu es tour manager, et que tu puisses choisir trois groupes avec qui tourner, qui choisirais-tu ?
Paradise Lost, Meshuggah et Ishahn, des groupes que j’aime vraiment.

Dernière question, quel est ton dernier coup de coeur musical ? Un groupe à nous recommander ?
Il y a quelques groupes de l’ombre que tu devrais écouter. Ashen Crown et Kroh. Je ne me lasserai jamais non plus de Paradise Lost, Portishead.

Merci encore pour nous avoir accordé de ton temps, on se voit au Hellfest ! Je te laisse le dernier mot. On se voit au Hellfest… Merci.


Le site officiel : www.memoriam.uk.com