Interview faite par mail par Diana

Votre nouvel album “Prevail I” est sorti le 12 Mai dernier, quelles ont été les premières réactions de vos fans ?
Kobra Paige (chant) : On a eu beaucoup de chance d'avoir des réactions très positives et autant de soutien de la part des fans ! Les réactions vont au-delà de nos espérances et nous avons réussi à atteindre un nouveau public différent de notre base de fans... on ne pouvait rien espérer de mieux. Quand nous avons écrit cet album, notre objectif était de toucher le plus grand nombre de personnes possible et pas uniquement musicalement mais aussi au travers du message qu'il contient.

Est-ce que tu peux nous parler de la façon dont vous avez travaillé sur cet album ?
Bien-sûr ! Cette fois-ci, nous avons travaillé d'une façon différente, assez spéciale je dirais, parce que c'est complètement diffèrent de ce que nous avons fait auparavant. Nous sommes tous partis au Denmark aux Studios Hansen où nous sommes restés quelque mois dans le but de commencer à écrire pour les nouveaux albums "Prevail I & II". Pour les deux albums plus de 70% de leur contenu a été écrit en temps réel au studio de façon collaborative. L'idée nous est venue l'année dernière quand nous avons sorti l'EP "Classic Rock Covers". On avait besoin de se retrouver pour créer avec cette magie qu'on retrouve en studio, au lieu de travailler dans un monde "digital" où on s'échange les fichiers par mail. L'expérience était vraiment un défi pour nous, nous avons beaucoup appris, et je pense qu'on a sorti le meilleur sur cet album grâce à cette façon de travailler. On était 6 auteurs sur ces deux albums.

En parlant de l'album, vous avez choisi de travailler avec le producteur Jacob Hansen au Denmark, qui s'occupe entre autres de groupes comme Volbeat, Epica... Peux-tu nous en dire un peu plus sur cette collaboration ?
Ça n'aurait pas pu être quelqu'un d'autre. Jacob Hansen était le producteur idéal pour franchir ce nouveau pas pour KOBRA AND THE LOTUS. Je suis son travail avec Volbeat depuis quelques temps déjà et j'adore ses arrangements et sa façon de produire. Le son est tellement puissant et pur que je ne pouvais pas imaginer mieux pour nous, c'était exactement ce que je cherchais. D'ailleurs Jacob a joué un rôle très important puisqu'il n'a pas arrêté de nous pousser et à nous faire sortir de notre zone de confort pour que nous donnions le meileur de nous mêmes. Il a complètement changé nos habitudes de composer et nous a fait travailler avec un très bon compositeur Martin Paagard Wolf, qui nous a également appris beaucoup et nous a fait voir la musique d'une autre manière, pour nous permettre d'aller vers un nouveau son, tout en gardant notre authenticité.



“Prevail I” est le premier album d'un “duo” (Prevail II qui sortira plus tard dans l'année), pourquoi avoir choisi de les sortir séparément plutôt que de sortir un double album ?
C'était une idée de notre label. Quand nous avons signé avec Napalm Records, ils nous ont fait comprendre qu'il y avait trop de matière pour le sortir en une seule fois, et que nos efforts pour faire ces deux albums seraient passés inaperçus. Avec le recul je pense que c'était une très bonne idée et maintenant nos deux albums pourront être appréciés pour ceux qu'il valent.

Pour entrer un peu plus dans le détail des albums, les paroles de certaines chansons comme “Victim ” et “Hell On Earth” sont très dures, est-ce que vous essayez de faire passer un message avec vos chansons ?
Oui. C'est très clairement un album avec des paroles très directes, bien plus que dans nos albums précédents. Cet album est censé apporter de la force et de l'espoir aux gens, et en même temps servir pour décrire des expériences qui peuvent avoir été vécues par celui qui l'écoute. Les paroles de ces deux albums sont très franches et peu importe les différences, nous passons tous par les mêmes souffrances et nous ressentons tous les mêmes émotions. Cet album devrait rapprocher les gens et les réconforter en leur montrant qu'ils ne sont pas seuls.

Au contraire, d'autres chansons semblent très personnelles, quelles sont vos principales sources d'inspiration ?
Toutes les chansons sont très personnelles, mais il y en a certaines, les plus chargées en émotion et les plus tristes, sont celles où il y a une angoisse personnelle qui se ressent très bien au travers du chant. Ces dernières années, j'ai eu beaucoup d'expériences personnelles marquantes, et certaines chansons comme "Trigger Pulse" sont la traduction de mes sentiments, quand nous étions en studio. Je me suis mis beaucoup la pression pour faire cet album, je savais que le groupe avait besoin d'être boosté pour continuer à avancer et passer à un nouveau stade au niveau de la créativité. Le sentiment de peur qui va avec cette pression et le manque total de contrôle sur ce que nous allions sortir m'a submergé et c'était une sacrée source d'inspiration !!

Parlons de la chanson qui est sorti en single “You Don't Know”, elle a un rythme un peu de marche militaire, est-ce que tu peux nous en dire plus sur ce titre ?
Cette chanson est la toute première que nous avons écrit tous ensemble au studio et celle qui nous a donné les bases de notre objectif au niveau du son pour l'album. "You Don't Know" a un accordage très particulier et pas de solo de guitare, un riff très simple, mais beaucoup de changements subtiles dans la mélodie et la musique tout au long de la chanson. C'est supposé être un hymne à l'être humain, montrer le peu que nous nous comprenons les uns et les autres. La chanson est sur l'individualisation et sert aussi de "pense-bête" pour que nous ne portions pas de jugement hâtif sur les autres.



D'autres titres comme “Trigger Pulse” et “Specimen X” sont plus agressifs (chant et mélodie). Si nous les comparons à “You Don't Know” qui est beaucoup plus mélodique, est-ce que cela à quelque chose à voir avec les sujets abordés dans les chansons ?
Oui. Cet album est la symbiose entre notre musique et nos paroles. Chaque partie de chant reflète parfaitement ce qui est écrit et de la même manière chaque riff, chaque rythme, chaque son est censé refléter le message des paroles.

Vous avez déjà tourné avec Kamelot, Sonata Artica, mais aussi Def Leppard et Kiss, pour n'en citer que quelques uns. Est-ce que tournée avec eux vous a ouvert de nouvelles portes ? Qu'est-ce que vous avez appris de ces expériences ?
Chaque groupe avec qui nous avons tourné nous a appris quelque chose. Nous avons toujours beaucoup appris sur nous-mêmes et sur nos opportunités pour évoluer dans le groupe. Je suis très reconnaissante envers tous ces groupes de nous avoir permis de les accompagner en tournée. C'est très important pour l'évolution du groupe, nous avons besoin de grandir. C'est nécessaire et nous n'arrêtons pas de nous pousser dans ce sens !

Quelles sont tes principales influences dans la musique ?
Oh, c'est très difficile pour moi de répondre, j'ai tellement d'influences différentes, dans différents genres, encore plus en vieillissant. A la place, je vais te dire ce que j'écoute en ce moment parce que je pense que ça va être la playlist la plus bizarre que tu as vue depuis un moment ! (rires) Ma playlist du moment : de la pop ukrainienne (je ne comprends pas ce qu'ils chantent), Amorphis, DJ Sanj feat. Miss Pooja, Shinedown, du vieux Avenged Sevenfold ("Waking The Fallen"), et Righteous Vendetta.

Vous avez fait une tournée aux USA au printemps, est-ce que vous allez faire d'autres dates bientôt ?
Nous avons beaucoup d'autres dates, malheureusement nous n'allons pas venir en France cette année, mais je pense l'année prochaine, promis ! On adore la France, le pays, et nous aimons jouer là-bas. Merci à tous pour votre soutien et pour soutenir la scène live, je vous remercierai jamais assez !


Le site officiel : www.kobraandthelotus.com