La review

TEMPLE OF BAAL + VORKREIST + MALHKEBRE + TRASHNASTY
Salle Cassin - St Sulpice (81)
05/03/2011


Review rédigée par JU


Il était une fois (précisément le 5 Mars 2010), dans une salle en centre ville de Saint Sulpice à 20 minutes de Toulouse, la projection scénique et théâtrale d’Une Nuit en Enfer. Aucun lien avec le film, les derniers mots de la phrase précédente font référence à la sympathique association que je remercie de m’avoir noté sur la liste des invités. Pour résumer la soirée en quatre mots : black death metal explosif !



Premier groupe de la soirée : TRASHNASTY. Composé de trois membres, ce groupe de death metal nous a balancé un son bien lourd qui a permis de nous mettre dans l’ambiance. Je précise que durant tous les show, le son fût de très bonne qualité même si la plupart des musiciens avaient des problèmes sur certains retours qui ont retardé ou allongé le show. La fumée sur scène a été également bien conséquente rendant l’ambiance des concerts encore plus prenante. Pour en revenir à TRASHNASTY, ça a envoyé du bon death metal saturé. Un groupe qui a réussi parfaitement à faire chauffer la salle.



MALHKEBRE (dont la typographie n’est pas très simple à traduire si l’on tente de le lire sur le drapeau de la scène) nous prépare à une certaine ambiance sombre. En effet, une statuette de la vierge Marie et des cierges étaient posés sur la scène. Ce qui était sûr, c’est que nous allions avoir affaire à un groupe de black metal. Pas d’erreur en les voyant arriver sur scène en raison avec leurs visages maquillés, le groupe dégage toute l’énergie qu’il faut pour capter mon attention. Et quand ils ne jouaient pas, le chanteur faisait des prières à Satan en Français et possédait une superbe gestuelle digne d’être joué dans un théâtre. La prestation de MALHKEBRE a été excellente à mes yeux même si certains n’ont pas réellement apprécié le concept du black metal cérémonial.



Place au groupe de death metal VORKREIST. VORKREIST est un groupe venant de la région Parisienne qui a bien envoyé ce soir-là. Les cinq musiciens furieusement déchaînés ce soir-là ont communiqué leur metal de façon immédiate vers le public leur répondant avec des pogos et une forte attention. Jouant essentiellement sous les lumière bleues (pas facile pour prendre des photos et en plus quand les artistes remuent comme des fous, ça ne simplifie pas tout cela), VORKREIST est le genre de groupe où il est difficile de décrocher tellement on en prend plein les oreilles. En-dehors de cette remarque, les critiques concernant le show de VORKREIST ont été unanimes. Le groupe a vraiment marqué leur coup ce soir-là par leur show explosif et toute l’énergie qui s’est dégagée dans la salle de Saint Sulpice ce soir-là. Du death metal aussi fort sur scène signé VORKREIST, on en redemande encore et encore.



Pour clore cette soirée (ou plutôt débuter le dimanche matin car si je ne me trompe pas, il était environ une heure du matin), le groupe TEMPLE OF BAAL a joué leur registre black death thrash metal. N’étant pas vraiment un gros fan de ce registre et vu la bonne claque que j’ai pris pas rapport au groupe précédent, j’ai eu un peu de mal à accrocher au groupe TEMPLE OF BAAL même si je ne trouvais pas celui-ci vraiment déplaisant (peut-être que la fatigue y était aussi pour quelque chose). Mais bon, le show était tout de même captivant et vu leur renommée internationale, il n’y a pas de raison d’en dire du mal. Au final, TEMPLE OF BAAL a réussi à terminer cette soirée avec brio (même si au moment du rappel, certaines personnes pensaient que le show était terminé). Les groupes au niveau de leurs styles et de leurs prestations coordonnaient aisément et aucun d’entre eux n’a cassé l’ambiance death black metal présente ce soir-là dans Saint Sulpice.