Le groupe
Biographie :

Le groupe Virgil (un hommage au guide de Dante vers les Enfers), ce sont cinq furieux réunis unis depuis 2016 dans un but unique : jouer fort, jouer cruel, jouer mortel. Charles à la basse, Julien et Thomas aux guitares, Aurélien à la batterie et Marius au chant. Tous issus du Nord, chacun nourri de différentes tendances du metal. Des points communs ? Une influence assumée de Whitechapel, Behemoth et The Black Dahlia Murder (death metal) assumée et intégrée par des années de pratique. Points forts ? Une créativité résolument collective, une bonne expérience de la scène amateur et surtout une envie dévorante de tout exploser. A commencer par vos tympans. Pour preuve, un premier EP 4 titres sanglant nommé "Initium".

Discographie :

2017 : "Initium" (EP)


La chronique


Virgil (hommage au guide de Dante vers les Enfers) est un tout jeune groupe formé en 2016 dans le Nord. À peine un an d’existence et voici déjà un premier EP quatre titres qui suffit à nous faire découvrir et apprécier l’ambiance sombre et violente dans laquelle évolue le groupe.

Produisant un death puissant, mélodique, qui tend souvent vers le black métal, Virgil rappelle de nombreuses excellentes références, à commencer par Behemoth, mais aussi Whitechapel et Black Dahlia Murder. D’ailleurs, ce premier EP semble tellement abouti qu’on a vraiment l’impression d’écouter des pros, ça sonne assez net et ça fait penser à bien d’autres groupes encore (Cannibal Corpse, Kataklysm, Fleshgod Apocalypse, Origin etc…). Les chansons ne basculent pourtant pas dans un côté trop technique et misent plutôt sur un côté bourrin ultra jouissif, à l’image de cette voix magnifique, capable de growler à fond puis de pousser des hurlements bien plus torturés et cassants.

Même si l’intro s’éternise un peu trop à mon goût, les choses sérieuses commencent dès le deuxième morceau, "Plague", sans doute le meilleur. Les riffs tendent plus vers le black metal ici (Marduk, 1349) mais la voix est plus proche de celle d’un Six Feet Under ou d’un Nile, avec quelques notes à la Benighted (quand le chant tend vers les aigus). "Fall From Grace" est plus pesante, plus proche d’un death assez classique j’ai envie de dire. Ce troisième titre est peut-être un peu plus linéaire que les autres mais on ne s’en lasse pas pour autant. Le dernier paraît plus original, n’hésite pas à ralentir un peu avant de repartir de plus belle, toujours pour mieux nous griller la cervelle.

Finalement, cet EP se termine trop vite malheureusement ; mais produire cela en à peine une année d’existence, je dis chapeau !


Grouge
Mai 2017


Conclusion
Note : 16/20

Le site officiel : www.facebook.com/virgil.metal