Le groupe
Biographie :

Unsane est un groupe de noise rock américain, originaire de New York. Il est formé en 1988 par le chanteur et guitariste Chris Spencer, le bassiste Pete Shore (1988-1994), et le batteur Charlie Ondras (1988-1992). Depuis 1994, la formation reste inchangée. Les New-Yorkais comptent au total huit albums, trois albums live et deux compilations.

Discographie :

1991 : "Unsane"
1994 : "Total Destruction"
1995 : "Scattered, Smothered And Covered"
1998 : "Occupational Hazard"
2005 : "Blood Run"
2007 : "Visqueen"
2012 : "Wreck"
2017 : "Sterilize"


La chronique


En place depuis une trentaine d’années, le trio Unsane ne s’était fait plus connaître de nos oreilles depuis quelques années. De retour avec un "Sterilize" puant le gras et le rock, le trio new-yorkais balance 10 titres sales à souhait. Le frontman, Spencer, et sa voix saturée à l’extrême dans une veine sous-mixée volontairement vient se poser sur des sonorités dissonantes, et un rythme résolument lent avec quelques passages que l’on pourrait quelquefois presque attribuer à du sludge.

Les rythmiques, profondes et puissantes, sont entêtantes, revenant sans cesse marteler notre esprit. Le tout est plutôt pas mal mixé, avec un son si caractéristique, et une basse mixée de façon à être bien mise en avant, pendant qu’une guitare exécute des riffs dissonants et lancinants en arrière. Cette caractéristique se retrouve dans tous les morceaux, à savoir une structure angoissante et bien foutue mais qui peut sembler un peu trop rébarbative à la longue. Le chant, écorché et venant des tréfonds, avec parfois quelques effets, vient se poser par dessus, déversant une haine sans fond, sans fin. Les 10 titres s’enchaînent assez vite, donnant un corps assez puissant à ce "Sterilize". L'ensemble est intéressant, aux airs d’apocalypse. Finalement, c’est très brut de décoffrage de la part du trio, sans effets, comme des morceaux enregistrés en sortie de répèt'. L’important c’est la puissance, le construction et l’essence même des morceaux. Ces derniers sont bruts, je le répète, et ça fait plaisir, il n'y a pas de parties surjouées, pas d’empilage de pistes parfaites. C’est clair, concis, efficace. Entre 3mn20 à 3mn30 de moyenne, les pistes sont efficaces, pas trop longues et vont droit à l’essentiel.

Le seul point négatif que l’on relèvera peut-être, ce sont des structures trop similaires les unes aux autres d’un morceau à l’autre, ce qui en rebutera peut-être certains. Pour les autres, les amateurs du rock'n'roll sale et du gros metal qui tâche, jetez-vous dessus !


Sam
Novembre 2017


Conclusion
Note : 16/20

Le site officiel : www.unsanenyc.com