Le groupe
Biographie :

Undead est un groupe de death metal mystérieux dont on sait peu de choses, il est composé de : Angelus (basse), Drauhr (batterie), Noctidiurnal (guitare), Necros (guitare) et King Oscuro (chant), et sort son premier album, "False Prophecies", en Avril 2015 chez Listenable Records.

Discographie :

2015 : "False Prophecies"


La chronique


Si vous aimez le death metal à l'ancienne, vous allez être servis avec "False Prophecies", premier album d'Undead dont on ignore la provenance et les noms des membres qui en font partie. Peu importe qui est derrière ce groupe, savourons ce petit retour vers la fin des années 80 et le début des années 90.

Pour être plus précis, Undead nous renvoie aux pionniers du genre, les premiers Death, les premiers Pestilence, avec d'ailleurs un chant qui pourrait presque rappeler ce bon vieux Martin Van Drunen. Pour ceux qui n'auraient pas encore compris on a donc un death metal lourd, privilégiant les mélodies glauques et les riffs sales à la débauche de technique et de bourrinage. L'héritage des trois premiers Death se sent clairement, même dans les soli de guitare qui rappellent la patte de Chuck Schuldiner. En parlant de guitares, tiens, on retourne à l'accordage en ré, donc loin des guitares accordées plus bas que terre en vogue de nos jours. Pas besoin de s'accorder dans les tréfonds des infra basses pour sortir un son puissant, si les riffs sont chargés à la chevrotine ça marchera toujours et dans le cas contraire vous avez beau descendre de deux tons ça ne changera rien à l'affaire. En tout cas je ne sais qui sont ces gars mais ils connaissent leurs classiques sur le bout des doigts, un morceau comme "False Prophecies" nous renvoie à l'époque bénie du death avec un putain de riff à s'en arracher la crinière et des passages à la double comme on aime. On pourrait éventuellement mettre ce groupe en parallèle avec Gruesome qui ont eux aussi sorti un album récemment rendant hommage aux premiers albums de Death mais disons que Gruesome aurait plus tendance à s'appuyer sur le côté gore et direct (normal avec un membre d'Exhumed dedans). Undead, eux, préfèrent ressortir cette odeur de caveau humide propre au genre, avec des riffs et des mélodies bien dégueulasses et un tempo relativement lourd la plupart du temps.

Et comme je le disais plus haut, l'autre influence qui se fait clairement sentir c'est celle de Pestilence, pas seulement à cause du chant d'ailleurs. Par contre, quand ce fameux chant hurlé à la Van Drunen se mélange sur "Castrate Humanity" avec un côté un peu virulent et légèrement plus rapide, bref plus rentre dans le lard, on reconnaît l'odeur des deux premiers Pestilence. Les nostalgiques de cette période qui se passent encore "Malleus Maleficarum" en boucle devraient apprécier, même si on n'est pas dans la copie carbone l'hommage est évident. Et dans ses passages les plus lourds et les plus sales, Undead peut rappeller ces bons vieux Asphyx, qui défouraillent toujours autant sur leurs derniers albums d'ailleurs soit dit en passant. Undead pratique un metal dans lequel on retrouve le sens du mot "death" que la plupart des représentants d'aujourd'hui ont perdu en cours de route. Faire une musique très rapide, très brutale c'est sympa aussi mais il manque ce coté funèbre que le genre devrait toujours avoir, ces riffs d'outre-tombe qui sentent bon l'humidité et la moisissure. Undead nous les remet sous le nez comme à la grande époque, et si les petits jeunes risquent de se demander ce que c'est que ce death de grabataires, les vieux cons comme moi apprécieront de retrouver leurs premiers émois death métalliques (souvenirs du premier volume de la compil' "Masters Of Brutality").

Vous l'aurez déjà compris, "False Prophecies" n'apporte rien en termes de nouveauté. Mais si vous cherchez du bon vieux death à papa qui fleure bon le tombeau et qui vous fera headbanguer à vous en péter les cervicales, vous frappez à la bonne porte.


Murderworks
Mai 2015


Conclusion
Note : 15/20

Le site officiel : www.undeadofficial.com