Le groupe
Biographie :

The Walking Dead Orchestra a été créé en 2011 par d'anciens membres de Whisper-X et d'In Arkadia et, il rapidement devenu l'un des groupes les plus prometteurs de la scène deathcore française. En 2011, TWDO compose et enregistre un split CD avec le groupe équatorien Descomunal (un des groupes les plus populaires d'Amérique latine). Cet EP sortira en Equateur en Juillet 2012 et en Décembre en France. Cette collaboration a permis au groupe de participer à une tournée en Amérique latine en Août 2012, et d'avoir l’honneur d’être programmé sur le QuitoFest (le festival le plus important d’Équateur qui ressemble chaque année environ 100 000 personnes sur 3 jours). Après une série d'une trentaine de dates en France avec des groupes tels que Betraying The Martyrs, Death Mentality, Ultra Vomit, Downset ou encore Agnostic Front..., le groupe décide d'enregistrer son premier album "Architects Of Destruction", disponible depuis Septembre 2013 via Klonosphere. En 2017, le groupe rejoint Unique Leader Records pour la sortie de "Resurrect" en Octobre 2017.

Discographie :

2013 : "Architects Of Destruction"
2017 : "Resurrect"


Les chroniques


"Resurrect"
Note : 18/20

Ah quelle belle histoire d’amour que celle qui me lie à The Walking Dead Orchestra. En effet, c’est avec ce groupe que j’ai commencé mes chroniques, ou plutôt : c’est en prenant une énorme claque avec leur premier album que j’ai eu envie d’exprimer ma joie face à ce déferlement deathcore made in Grenoble qui méritait sans doute d’être connu et reconnu. Il faut être honnête, malgré quatre années qui se sont écoulées depuis, j’ai rarement su retrouver une telle intensité musicale au niveau des groupes français. Certes, les Benighted, Colossus et compagnie sont là pour assurer, mais TWDO garde ce côté très "américain" qui, pour une fois, sonne comme un compliment.

Tout d’abord, arrêtons-nous sur ce sublime artwork, glacial, qui semble tout droit issu du monde merveilleux des comics, tendance DC, option Mr. Freeze. TWDO possède toujours et plus que jamais ce côté moderne, futuriste, que l’on retrouve par exemple chez Rings Of Saturn, bien que la technicité soit moins impressionnante chez TWDO. Clairement, la brutalité prime à chaque instant. Ainsi, on pourrait plus les rapprocher des albums de Carnifex d’il y a quelques années ou de Whitechapel.

Difficile de ne retenir qu’un morceau, tant l’ensemble envoie du lourd à chaque instant. Les moments de répit se font rares dans ce monde sombre où l’instru' nous tabasse les tympans quasi non stop, grâce notamment à un duo basse-batterie des plus habiles. Mais surtout, comme sur le premier album, j’ai été littéralement scotché par le chant. Même lorsque de jolis riffs sortent des guitares parfaitement réglées, on se prend une putain de voix imposante sur la gueule. Elle sait varier entre les graves et les aigus sans difficulté, ce qui la rend d’autant plus jouissive. Elle m’a un peu rappelé celle d’Aborted, en plus puissante encore.

Aucun doute là-dessus, "Resurrect" est bien la suite de son prédécesseur, et parvient même à monter d’un cran dans la perfection, le tout à la sauce DIY. Que demander de plus ?


Grouge
Octobre 2017




"Architects Of Destruction"
Note : 18/20

Est-ce que vous connaissez The Walking Dead Orchestra ? Sinon, ça ne devrait pas tarder. Ce groupe grenoblois est né en 2011 et vient déjà d'accoucher d'un premier véritable album, à la rentrée 2013, après de nombreuses dates en France (aux côtés de groupes allant d'Ultra Vomit à Agnostic front !) mais également en Équateur.

Comme il nous l'explique sur leur site, le groupe "a mis tout en œuvre pour que ce premier album soit d'une qualité irréprochable. Pour ce faire, il a travaillé avec Mickael Valesi du Sonovore Studio (Macôn) pour l'enregistrement et le mixage, et avec Charles J.Wall (Whitechapel, Betraying The Martyrs, King Conquer...) du Sonic Assault Studio Cape Coral, USA pour le mastering. Pour le visuel, le groupe avait à cœur d'avoir un artwork qui mette en avant son univers musical ; le groupe a travaillé en collaboration avec Hicham Haddaji de Strychneen Studio (Septicflesh, As They Burn, Mass Hysteria, The Arrs, Klone, Trepalium…)." Autant dire que rien n'est laissé au hasard et que la production, loin d'être bâclée, est au contraire parfaite.

Quant au contenu, là encore, on a un deathcore très violent devant lequel on ne peut que s'incliner : la batterie claque à merveille, avec une violence et une intensité que je n'avais que très peu entendu en France depuis Benighted. Elle est parfaitement accompagnée par la basse et deux grattes monstrueuses qui réussissent à suivre cette rapidité sans difficulté grâce à des riffs de folie. Enfin, le meilleur pour la fin : la voix ! On aurait pu avoir un peu peur devant ce look assez étrange (comprenez "t-shirt sans manche, slim et mèche sur le côté" !) mais il n'en est rien, Florian (puisqu'il s'intitule ainsi) sait tout faire avec ses cordes vocales : des cris les plus stridents aux growls gutturaux les plus lourds, en passant par quelques pig squeals bien placés. On ne s'ennuie à aucun moment, il n'y a aucune baisse d'énergie, du début à la fin, on en prend plein la tête !

D'ailleurs, à côté de leurs vidéos en live, il suffit de regarder leur clip : "Entombment Of A Monarch". On est loin des images de sang, de cimetière, de têtes de mort ou de gang-band dans une église ! Ici, c'est simple : la caméra est face au groupe qui joue…et le résultat est là ! On en prend plein la vue en plus de bien se faire rincer les tympans tant nos 5 compères dégagent une énergie monstrueuse !

De tant de louanges ne peut en fait dégager qu'une seule critique, assez logique mais peut-être propre au metal en général après tout : oui, les morceaux se suivent et se ressemblent. Malgré cela, on ne s'en lasse pas, on peut écouter l'album en boucle et toujours headbanguer sur certains blasts à la dixième écoute ! Et puis, si vous voulez des chansons qui ne se ressemblent pas, allez écouter Limp Bizkit ou Linkin Park (non j'déconne, faut pas exagérer). Bref, à écouter d'urgence.


Grouge
Décembre 2013


Conclusion
Le site officiel : www.facebook.com.com/thewalkingdeadorchestra