Le groupe
Biographie :

Sunken est un groupe de black metal atmosphérique danois formé en 2013 et actuellement composé de : Simon Skotte Krogh (guitare / ex-Arescet), Martin Skyum Thomasen (chant / ex-Arescet), Ken Klejs (batterie / Intig, Møl, ex-Antennas To Nowhere), Frederik Lippert (guitare / Møl) et Jonas Faghtmann (basse). Sunken sort son premier album, "Departure", en Mai 2017 chez Nordavind Records.

Discographie :

2017 : "Departure"


La chronique


Sunken est un groupe de black metal atmosphérique danois fondé en 2012. Le groupe base son concept sur l’océan... et je comprends pourquoi. Le pays est, en effet, assez plat et il est facile de deviner la raison pour laquelle c’est l’océan qui devient le grand symbole de la nature danoise. Non, non, je ne tacle pas le Danemark, j’adore le Danemark ! Je crois que c’est le moment de prendre la poudre d’escampette avant de m’enfoncer encore plus. Reveons à Sunken et à sa musique.

Je ne vais pas tourner autour du pot bien longtemps. Sunken a tout pour me plaire. Du black atmosphérique scandinave, c’est quasiment comme si j’avais été destinée à écouter ce groupe. Et le destin ne saurait mentir, j’ai adoré cet album. Sunken nous présente ici un album foutrement réjouissant. Il débute sur "A Solemn Initiation", une courte introduction où les bruits des vagues nous invitent à nous laisser porter. Image mentale : il est 6h du matin, le jour n’est pas levé, et la plage est recouverte par le brouillard. Laissez-moi imaginer des choses en paix, malotrus. L’enchaînement avec "Void" se fait naturellement. Le rythme s’intensifie, et on assiste à une véritable montée en puissance de la part de Sunken. C’est aussi l’occasion d’être confronté à la longueur des titres. Sunken a misé sur de longues envolées, presque lyriques, mais ce mode de fonctionnement peut avoir un défaut : la lassitude. Les rythmes peuvent ainsi se répéter, et perdre l’auditeur en cours de route. Je le dis tout de suite : ça n’a pas été mon cas. J’étais littéralement scotchée, et je voulais savoir comment cela allait se terminer. Techniquement, le groupe ne fait pas franchement dans l’originalité. On a pleinement conscience d’écouter du black atmosphérique. Pourtant, je me suis laissée emporter par les compositions. "Sunken" est lancinant. Les vocaux nous transperçent littéralement, et on a pas un moment de répit. Ambiance : crime monstrueux sur la plage. On retrouve cette agressivité sur "Departure" qui ne relâche pas la pression une seule seconde. L’ambiance est juste monstrueuse, et le final en devient presque émouvant. Mais le titre phare de cet album est à mon sens "In The Cold Embrace Of The Waves". Il est difficile de le décrire car il est à la fois attendu de par sa construction assez traditionnelle au genre, mais aussi inattendu. Il y a une telle profondeur dans ce titre, une telle intensité... c’est juste beau, en fait.

Sunken prouve donc une nouvelle fois que je suis un public acquis à certaines formules. Le groupe a su viser exactement là où je voulais, et j’en suis forcément très satisfaite. Avec le recul, je pense que l’album ne plaira pas à tout le monde. Les longueurs des titres pourront en rebuter certains, qui soutiendront que des versions plus courtes auraient été tout aussi biens. Peut-être ? Personnellement, je ne le pense pas. J’ai apprécié de pouvoir savourer tranquillement les compositions, et de me laisser porter par l’océan danois. Encore un groupe qui va se retrouver dans ma playlist pour les après-midi pluvieuses et déprimantes. Je suis joie, et je le dis sans ironie !


Velgbortlivet
Septembre 2017


Conclusion
Note : 18/20

Le site officiel : www.facebook.com/sunkendenmark