Le groupe
Biographie :

Skelethal est un duo français de death metal né au début 2012, influencé par Entombed, Carnage, Morbid Angel, Pestilence, Autopsy, Death... Le groupe compte à son actif une démo, deux EPs sortis chez Iron Bonehead Productions, une compilation sortie chez Pulverised Records, et un premier album "'Of The Depths" sorti chez Hell's Headbangers Records en Juin 2017.

Discographie :

2014 : "Deathmanicvs Revelation" (EP)
2014 : "Interstellar Knowledge Of The Purple Entity" (EP)
2015 : "Morbid Revelations" (Compilation)
2017 : "Of The Depths..."


La chronique


Vous pensiez que le death metal gras et crasseux n'était réservé qu'aux Suédois ? Eh bien c'est faux, et ce ne sont pas les Français de Skelethal qui diront le contraire. Formé en 2012 à Lille par Jon Whiplash (basse, batterie, ex-Infinite Translation) et Gui Haunting (chant, guitares, ex-Infinite Translation), les deux hommes commencent rapidement à composer un death metal old school pointu. Si pour les lives ils font appel à Hélène (guitare puis basse, jouant aussi pour Agony After Cumshot) et Lucas (lead guitare, également présent dans Mortal Scepter), ils restent seuls maîtres à bord, et la formation sort une démo ainsi que deux EPs avant d'aboutir à "Of The Depths...", leur premier album qui est disponible depuis le 23 Juin. Place à la mort.

L'album débute avec "Sons Of Zann" qui ne laissera aucun doute quand aux influences du groupe. Les riffs sont maîtrisés et efficaces, tandis que le chant de Gui est sale au possible. "Spectral Cemetery" laissera place à un peu plus de technique de la part des musiciens, alors que les hurlements deviennent de plus en plus effrayants, alors que "Chaotic Deviance" nous permettra d'observer que le groupe peut parfois lorgner sur une rythmique thrash afin de placer une guitare lead au son démoniaque. Si le blast est omniprésent, c'est aussi pour accélérer un peu la composition. Un monumental son de basse nous introduira à "Glimpse Of The Great Purpose" puis vient la rythmique qui se fait plus imposante que jamais. Nouvelle bûche rapide avec "Catharsis" qui dure à peine deux minutes, mais qui laissera le temps aux musiciens de placer un solo efficace, et on enchaîne avec "Pantheon Of The Abyss" qui introduit des tonalités plus épiques. Pourquoi s'embarrasser de samplers lorsqu'on peut compter sur des riffs aussi sanglants que ceux de "Scaly Smelly Death" ? C'est tout bonnement inutile et le groupe le sait, jouant parfois sur des harmoniques pour plus de tranchant. "Outer Conviction" viendra fendre quelques crânes avec son blast furieux, tandis que "Morbid Ovation" débute sur un son de cloche. Ce titre fait encore une fois la part belle à une rythmique sans compromis, alors que l'album touche presque à sa fin, mais non sans un solo très inspiré. Très généreux, les Français ont pris le temps d'enregistrer deux titres bonus pour la version CD. Vous aurez tous reconnu "Soon To Be Dead" de Dismember sous le son gras de Skelethal pour une interprétation rapide, alors que le deuxième bonus est une composition originale, "Macabre Oblivion". Rempli de passages techniques, ce titre est tout simplement celui auquel j'ai le plus accroché. Les parties lead et les solos en font un must-have !

Le son des Français a été façonné par les riffs des maîtres en la matière, mais Skelethal, sans toutefois innover dans un style surpeuplé, se défend très bien. Les compositions sont vraiment efficaces, aucun titre ne ressemble au précédent et le mix reste de qualité tout en gardant cet aspect savoureux que les connaisseurs apprécient. A noter que c'est également Jon qui s'occupe de la pochette, qui est très horrifique, à l'image du groupe !


Matthieu
Juillet 2017


Conclusion
Note : 17/20

Le site officiel : www.skelethal.com