Le groupe
Biographie :

Psykup est un groupe de metal avant-gardiste basé à Toulouse. Composé initialement de Matthieu "MiLKa" Miegeville (chant et clavier), Julien Cassarino (chant / guitare), Yannick Tournier (guitare), Paul Verdale (basse) et Brice Sansonnetto (batterie), le groupe propose une musique complètement atypique et très variée. Sur scène, les musiciens se démarquent aussi par leur dynamisme et leur sens exacerbé de la théâtralité. Après cinq années d'existence, le groupe sort un premier EP en 2000 suivi de l'album "Le Temps De La Réflexion" en 2002. S'ensuivront deux autres albums : "L'Ombre & La Proie" en 2005 et "We Love You All" en 2008 signé chez Season Of Mist. En 2009, MiLKa annonce son départ du groupe qui cessera alors ses activités. En 2014, ils décideront finalement de reprendre l'aventure tous ensemble. Seul Paul Verdale est remplacé à la basse par Julian Gretz qui jouait déjà dans Manimal avec d'autres membres du groupe. Après une tournée intitulée "Back To Save The World", le groupe sort en 2016 chez Klonosphere une version remasterisée de son premier album et travaille à l'écriture d'un nouvel opus. "Ctrl + Alt + Fuck" sort le 31 Mars 2017.

Discographie :

2000 : "Sors La Tête" (EP)
2002 : "Le Temps De La Réflexion"
2005 : "L'Ombre & La Proie"
2008 : "We Love You All"
2016 : "Le Temps De La Réflexion" (Réédition)
2017 : "Ctrl + Alt + Fuck"


Les chroniques


"Ctrl + Alt + Fuck"
Note : 19/20

Ah Psykup… Par où commencer ? Par ce qui pour moi a été le commencent d’une belle histoire : mes premières cuites lorsque j’étais au collège, et qu’on allait se coucher en mettant "Le Temps De La Réflexion" en boucle, tout simplement. Si vous ne connaissez pas cet album, il s’agit, selon moi, du meilleur album metal français de tous les temps. Psykup, qu’on aime ou pas, on doit tous avouer que c’est un groupe totalement unique, tellement particulier, voire spécial, qu’on ne parvient décidément pas à lui trouver des concurrents (et non, rien à voir avec System Of A Down, bordel). On comprend d’ailleurs le succès qu’a rencontré "Le Temps De La Réflexion" lors de sa réédition en 2016 (j’ai acheté le CD, le vinyle, et j’ai le poster accroché dans ma chambre). Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts, les jours n’ont pas toujours vu le soleil briller pour nos Toulousains préférés, et je dois même avouer que j’éprouve encore quelques difficultés à écouter "We Love You All", qui ne m’avait pas franchement marqué à l’époque.

Alors, que dire de ce joyeux retour en 2017 ? Un succès, point. J’ai vraiment ressenti en l’écoutant ce que je pouvais ressentir en étant gamin lorsque j’écoutais "Le Temps De La Réflexion", c’est-à-dire beaucoup d’émotions, des choses aussi intenses que leur musique je crois bien. C’est avant tout métal, violent, mais aussi groove, pop, funky, à l’image de ce sublime artwork riche en couleurs. "Ctrl + Alt + Fuck" transpire la bonne humeur, il y a vraiment quelque chose de très beau, de poétique, voire de romantique dans les airs et les paroles, c’est impressionnant de réussir à nous en mettre plein la gueule avec juste de la musique, putain.

Neuf morceaux qui dépassent souvent les quatre minutes, on sent le travail méticuleux derrière, ce retour triomphant sent bon des aisselles, on arrive encore à être surpris par tant d’habileté. Les voix de Julien et Matthieu semblent avoir encore gagné en maturité, elles réussissent à parfaitement s’accorder, tout en variant habilement leur puissance, au point que même les passages plus calmes nous convainquent à 100%. En fait, Psykup fait du Psykup, tout simplement.

Du coup, j’espère vraiment que j’aurai l’occasion de les revoir en live prochainement, je me souviens de la claque que j’avais prise en 2005… Allez, venez à Lille les gars, s’il vous plaît (ça vaut aussi pour Manimal, hein) ! Bref, un album qui risque de tourner en boucle très longtemps chez moi, pour, sans doute, la renaissance la plus réussie qui soit, au point que cela aurait bien mérité une chronique aussi jolie qu’une critique ciné de Julien… Tant pis.


Grouge
Mars 2017




"Le Temps De La Réflexion"
Note : KissKissBankBank/20

Nous sommes en 2016. Après avoir marqué une longue pause de six ans suite à l'annonce du départ d'un de ses chanteurs, le groupe à décidé récemment de se reformer le temps d'un concert à Toulouse, sa ville d'origine. Face à l'engouement suscité par cette annonce, les Toulousains décideront finalement de repartir en tournée et de se remettre au travail pour sortir un nouvel album. Mais voilà, les caisses du groupe sont vides et leur premier album, dont les morceaux joués en live provoquent plus d'hystérie que jamais, est quasiment épuisé. De plus, les membres du groupe affirment en interview avoir du mal à apprécier ce fameux CD en raison d'un son qui n'est plus tout à fait à la hauteur de leurs attentes actuelles. C'est ainsi qu'il fut décidé de lancer une campagne de financement afin de rééditer une version remasterisée de cet album et de remettre quelques ronds de côté pour l'enregistrement du prochain. Cette campagne ayant très bien fonctionné, nous voici aujourd'hui avec cette nouvelle version du "Temps De La Réflexion" entre les mains.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore cet album hors du commun, je dirais, pour résumer, qu'il s'agit d'un mélange détonnant et déjanté de néo metal et de mathcore. Ce style bien personnel a été baptisé par le groupe "autruche core" en référence à leur animal fétiche. Les textes loufoques, parfois chantés, parfois hurlés par MilKa et Julien alternent entre l'anglais et le français. Un même morceau peu proposer des passages très doux ou très violents, poignants ou franchement débiles, sans toujours se soucier des transitions. Le morceau "L'Autruche" en est certainement le meilleur exemple. En effet, ce titre de quatorze minutes révèle à lui seul toute la maîtrise et la folie du groupe. Bref, un album monumental, parfois pas très digeste mais souvent plein d'autodérision.

Alors, que dire de cette version remasterisée qu'on vous présente ici ? Eh bien, à vrai dire, la différence entre cette version et celle de 2002 ne me paraît pas du tout flagrante. La seule différence de poids est la présence d'un deuxième CD dans lequel on retrouve les versions EP et / ou live de certains morceaux. Or, le son des trois morceaux live est vraiment très moyen et les versions EP ne sont pas très différentes de celles qu'on peut entendre sur l'album. Au final, cette réédition ne nous apporte donc pas grand-chose de neuf. Elle est, selon moi, vraiment dispensable pour ceux qui posséderaient déjà la première version de ce "Temps De La Réflexion". Pour les autres, c'est l'occasion rêvée de se procurer ce superbe album. Quoiqu'il en soit, on attend la suite avec impatience !


Zemurion
Mai 2016




"We Love You All"
Note : 18/20

Ce n’est pas 1 mais 2 CDs que nous livre la joyeuse bande de Psykup.

CD 1, ça commence fort avec "Color Me Blood Red", tous les instruments sont mis en avant, et bien sûr leur marque de fabrique : le dialogue entre les 2 chanteurs toujours aussi surprenants tant par leur créativité et que par leurs exploits vocaux. On enchaîne avec "Birdy", morceau mêlant passages calmes et rapides et se terminant par le chant lancinant des deux chanteurs. S’ensuit "The Choice Of Modern Men". Ensuite vient l’étonnant "En Vivre Libre Ou Mourir", qui cumule chant et rap et qui décrit les différents aspects de “la société”. Retour en force avec "Rétroaction" après ce morceau calme.

CD 2, c'est encore plus surprenant que le premier ! "La Vie Dont Vous Etes Le Héros" est décomposé en plusieurs morceaux : on commence par une intro musicale puis vient la seconde piste où l’on nous propose de tirer à pile ou face. Selon le résultat, on aura une suite différente de l’histoire sur une autre piste : "La Vie Comme Elle Est" (Pile) se finissant par le mot "Ouvre" et "La Vie Comme Elle Est" (Face) se finissant, lui, par “N’ouvre Pas". Ce dernier est un morceau plus calme que le premier. C’est très innovant comme concept et on apprécie de pouvoir y participer. Entre ces morceaux, on a "My Toy My Satan", morceau jouant avec plusieurs univers, on retiendra la phrase "Sex is a joke". Et "Here Come The Waves" qui vient ensuite remettre du “peps”.

Sur l’artwork on voit un couple ensanglanté s’enlacer à la manière hollywoodienne. Album très surprenant, mais est-ce étonnant de la part de Psykup qui se réinvente au fil de leurs albums... Les Toulousains ont leur propre style ! Pour moi, le meilleur album de Psykup, mes oreilles adorent !


Meggie
Avril 2008




"L'Ombre & La Proie"
Note : 19/20

Enfin ! Il est là, il est tout chaud, il vient de sortir, il s'intitule "L'Ombre & La Proie" et est composé éxactement de 10 titres. Si "Le Temps De La Réflexion" avait surpris tout le petit monde metalesque par son originalité et sa cohérence, ce nouvel album encore plus barré confirme leur "genre" (si "genre" il y a). "L'Ombre & La Proie" associe surprise et satisfaction pour une première écoute ou surprise et incompréhension pour certains (qui ont du mal), car il ne faut pas le nier, cet album est plus complexe qu'il n'y parait. Musicalement parlant, il allie groovy-jazzy, riffs-metal-hardcore, chants-gutturaux-et-puissants, chants-envoutants-et-sensuels, ambiances-draconesques-et-érotiques ou encore des ambiances-si-sombres-que-vous-perdez-la-tête. Il n'y a pas à dire, c'est quand même pas mal fusionnel ("Love Is Dead" surtout) et vraiment trés barrés ("rock 'n' roll Assistance" ou encore "L'Ombre & La Proie" où le groupe se tape un petit délire pour dénoncer les groupes dit "clichés" : ainsi on y retrouve des petits clins d'oeil aux "rites sataniques", aux "tatouages / dreadlocks", aux "groupies et Pleymo / Enhancer", ce genre-là mais éssayez de ne pas le prendre au premier degré : Stay Cool !). Psykup, ce n'est pas seulement des gros cris gutturaux à tendance brutale ("Do It Yourself", "Your Vision") mais également des chants envoûtants sur fond mélodique enchantant ("Polder", "Amnesia" ou encore "Cynique Amniotique", qui pourrait presque vous faire badtripper), en gros normalement, il devrait y en avoir pour tous les goûts. Cependant, les voix respectives et spéciales de Ju et Milka peuvent déranger certaines oreilles ; Allez chercher pourquoi, peut-être un certain lassement ? Ou simplement ça passe pas... Avis aux gens décalés, avis à la population, avis aux amateurs de sensations, aux amateurs d'émotions... Procurez-vous ce dernier petit bijou signé Toulouse... Et vous m'en direz des nouvelles.


Issue
Août 2005


Conclusion
A écouter : Color Me Blood Red (2008)

L'interview : Julien

Le site officiel : www.facebook.com/psykup-259590920912397