Le groupe
Biographie :

Paragon est un groupe de power / speed metal allemand formé en 1990 et actuellement composé de : Martin Christian (guitare / chant), Jan Bünning (basse, chant / Asmodis, ex-Black Laws, ex-Erosion), Andreas Babuschkin (chant / ex-Vice Versa, ex-Minotaur), Jan Bertram (guitare, chant / ex-Arctic Fields, ex-Rapid Angel) et Sören Teckenburg (batterie / ex-Buried In Black). Paragon compte onze albums studio à son actif dont le dernier, "Hell Beyond Hell", sorti en Mars 2016 chez Remedy Records.

Discographie :

1994 : "Into The Black" (EP) 1995 : "World Of Sin" Full-length
1998 : "The Final Command"
1999 : "Chalice Of Steel"
2001 : "Steelbound"
2002 : "Law Of The Blade"
2003 : "The Dark Legacy"
2005 : "Revenge"
2007 : "Forgotten Prophecies"
2008 : "Larger Than Life" (EP) 2008 : "Screenslaves"
2012 : "Force Of Destruction"
2016 : "Hell Beyond Hell"


La chronique


11 albums, 26 ans d’existence, toute une feuille de route pour cette formation germanique. Genre d’amalgame entre Blind Guardian et Domine, Paragon propose un power metal somme toute classique avec des touches de thrash bien senties. La vitesse est également au rendez-vous et rarement Sören Teckenburg derrière la batterie lève le pied, les pédales de double caisse à fond les ballons.

Derrière le micro, Andreas Babuschkin fait un travail remarquable. Sa voix est idéale pour le style, puissante, mélodieuse et perçante, un mélange entre Morby (Domine), Peter "Peavy" Wagner (Rage) et Marco Hietala (Nightwish, Tarot). Les enfants chéris du power metal sont également bien en évidence sur cet album, et j’ai bien évidemment nommé les guitares. Les riffs sont intelligents et dynamiques, les solos utilisés à bon escient sans trop d’exagération. Un bon album dans ce style se doit d’afficher une solide production et Paragon s’est assuré un son de qualité. Le tout est bien balancé, la voix en avant-plan, accompagnée des guitares tout en puissance. Pas de flafla ici, que du pur metal guitare-basse-batterie typiquement allemand  dans l’approche. Les chansons sont accrocheuses et les refrains s’encrent rapidement dans nos têtes. Des morceaux comme "Hearth Of The Black" et ses savoureux solos ou bien "Stand Your Ground" avec son épique refrain vous feront headbanguer  frénétiquement, le sourire aux lèvres.

Au rayon petite anecdote qui me soit venue en tête à l’écoute de "Hell Beyond Hell", le groupe Domine, puisque dans un hasard incertain, Paragon, tout comme le groupe précité, s’est amusé à reproduire en chanson une nouvelle de Clive Barker que j’adore, "Le Train de l’Abattoir" avec la pièce "Meat Train".

Malgré toutes ces années, Paragon possède encore la verve pour produire de la musique de qualité et mérite amplement une place de choix au sein de toute collection d’amateur de power metal qui se respecte. Et au risque de répéter une troisième fois, le nom de Domine (avons-nous le droit de rêver et de croire que tout comme Beetlejuice, nommer trois fois "Domine" fera apparaître un nouvel album ?), Paragon s’avère être la solution pour patienter.


Mathieu
Mai 2016


Conclusion
Note : 17/20

Le site officiel : www.paragon-metal.com