Le groupe
Biographie :

Majesty est un groupe de heavy / power metal allemand formé en 1997 et actuellement composé de : Tarek "Metal Son" Maghary (chant / Dawnrider, ex-Metalforce), Jan Raddatz (batterie / Midnight Symphony, ex-Forsaken, ex-Metalforce, ex-Atlantean Kodex), Alex Voß (basse / Cadaver Disposal, ex-Final Depravity), Tristan Visser (guitare / ex-Metalforce, ex-Soaking In Entrails) et Robin Hadamovsky (guitare / Anthropoyds). Après avoir mis fin au groupe en 2008 pour le renommer Metalforce, c'est au tour de Metalforce de redevenir Majesty durant l'année 2011 avoir avoir réalisé un seul album.

Discographie :

2000 : "Keep It True"
2002 : "Sword & Sorcery"
2003 : "Reign In Glory"
2004 : "Metal Law " (Live)
2006 : "Sons Of A New Millennium" (EP)
2006 : "Hellforces"
2011 : "Own The Crown" (Compilation)
2012 : "Shake The Ground" (DVD)
2013 : "Thunder Rider"
2013 : "Banners High"
2015 : "Generation Steel"
2017 : "Rebels"


Les chroniques


"Rebels"
Note : 16/20

Les Allemands de Majesty nous reviennent avec un huitième album intitulé tout simplement "Rebels", Toujours sous la garde de NoiseArt Records, le label autrichien de Majesty. Pour ceux qui ne connaissent pas encore Majesty, ils font dans du power metal à la HammerFall, Virgin Steel ou encore Edguy avec des refrains bien accrocheurs comme il faut, aucun doute qu'avec "Rebels" Majesty veut conquérir le trône du heavy metal avec ces 11 titres que comporte la galette à l’effigie de notre musique préférée.

L'album commence par une intro simpliste mais efficace digne des grand albums de metal, avant d’enchaîner sur un monstrueux "Die Like Kings", titre entraînant avec un refrain qui te reste dans la tête pour la journée, un titre fait pour la scène avec de grosses guitares, un son de batterie monstrueux où la double est possédée. On en redemande, heureusement nous en sommes qu'au début de l'album. On se calme un peu avec "Rebels Of Our Time", titre un peu moins rapide, un peu plus mid-tempo, plus épique, mais tout aussi efficace que son prédécesseur au refrain toujours autant accrocheur, avec des choeurs qui ne sont pas sans rappeler HammerFall avec ces "Hoooo Hoooo Hoooo". "Yolo HM" et un titre pour tout fan de heavy metal avec un "Yolo heavy metal" que le groupe ne cesse de répéter, sur ce morceau le nouveau guitariste Emanuel Knorr (remplaçant de Tristan Visser) s'en donne à cœur joie sur son manche. "The Final War" est encore une fois un gros titre avec quelques apparitions de clavier réglées juste comme il faut, et un refrain ultra puissant où le batteur se déchaîne derrière ses fûts.

Un peu de calme dans ce monde de brutes avec une power ballade, "Across The Lightning", aux refrains toujours autant imposants malgré la baisse de puissance du titre (vous me direz, normal, c'est une ballade). Une ballade certe mais une jolie ballade bien écrite, bien travaillée, ce qui prouve encore une fois que les ballades metal sont les plus belles. Revenons un peu aux choses sérieuses avec "Fireheart", du heavy power metal comme on l'aime, toujours avec ces chœurs au refrain qui fontvraiment penser que nous écoutons un album d'HammerFall mais il n'en est rien, c'est bien du Majesty. Le titre est très rapide, les solos de guitare puissants et que dire de ce break à la batterie, et ce chant juste sublime. "Iron Hill" commence tout en douceur mais attention, les apparences sont trompeuses, le calme ne dure pas longtemps avant que les guitares et une grosse batterie ne fassent leur apparition et nous balancent un titre épique à souhait en plein dans la tronche. Un titre monstrueux où je vous vois déjà autour d'une bière entre potes chanter à tue-tête le refrain. "Heroes In The Night" et "Running For Salvation" sont pour moi un peu "commerciaux" avec une mélodie passe-partout, titres beaucoup moins heavy que les précédents même s'ils restent corrects avec de super solos. Heureusement, "Fighting Till The End", dernier titre de l'album, relève la barre avec un morceau bien rapide qui résume ce que Majesty sait faire de mieux, du heavy power metal.

En résumé, Majesty a atteint le trône du heavy metal avec cette nouvelle galette, de très bons titres aux refrains accrocheurs qui vous resteront en tête le long de la journée. Quoi de mieux pour se mettre de bonne humeur dans ce triste monde ?


Ced
Septembre 2017




"Generation Steel"
Note : 15/20

"Generation Steel", on ne peut pas faire plus direct je crois... Eh bien c'est le titre du nouvel album de Majesty, le septième de la carrière des Allemands originaires de Lauda. Cette nouvelle offrande aux dieux du power metal voit le jour avec le soutien et le concours de Noise Art Records, le label autrichien.

Si aimez Manowar, HammerFall ou encore Virgin Steele et Elvenpath et que vous ne connaissez pas encore Majesty, eh bien voilà, chers amis, un groupe pour vous. "Generation Steel" et le septième album de la carrière de Majesty, une carrière relativement riche, démarrée en 1997. "Generation Steel" n'est plus l'album de la maturité, ni celui de la confirmation, Majesty ayant démontré à de nombreuses reprises que l'on peut compter sur lui dans le paysage du power metal mondial (7 albums désormais, un EP, un DVD live, un album live, des démos), une carrière intéressante toutefois à l'ombre des grands noms du genre, mais Majesty est là, bien présent, et nous propose un power intéressant et relativement inspiré. "Generation Steel" vient couronner quelque peu une jolie carrière (que nous espérons encore longue) et confirme que malgré tout, Majesty se bat pour ses fans de par le monde car le groupe tourne beaucoup et s’apprête à repartir très bientôt sur les routes pour soutenir "Generation Steel".

"Generation Steel", si l'on en croit les infos, est le chapitre XI de la vie du groupe, 10 titres épiques pour près de 52 minutes de power metal où tous les ingrédients sont réunis : imagerie "fantaysiste", des couronnes de rois à tous les refrains, et des thèmes classiques abordés à savoir la guerre, la gloire et le métal forgeant l'épée. Vous avez dit power metal ? Je crois que nous y sommes en plein, les amis... Pour être honnête, je ne connaissais pas Majesty mais je me suis immergé dans leur univers qui ne pas déplu, bien au contraire ! D’autant que cet album compte de bons titres à l'image de "Hawks Will Fly" qui ouvre l'album à la façon d'un conte, "Generation Steel" (le titre sera, je pense, une vraie bombe en live avec ses chœurs très bas) ou "Shout At The World".

Toutefois, je trouve la production de cet album un peu faiblarde, alors que ça devrait péter ça manque d'attaque, de peps, c'est dommage car là où justement beaucoup de groupes de power mettent le paquet, Majesty rate un peu son coup. Ce détail plombe  quelque peu l'album sans l'handicaper malgré tout, on dit juste "dommage". Sans être révolutionnaire ou ne réinventant pas le genre, Majesty démontre qu'il est un groupe sur lequel on peut compter, comme ils le disent si bien : to be continued...


Vince
Juin 2015




"Thunder Rider"
Note : 08/20

7 ans après "Hellforces" qui a été le dernier album studio, Majesty revient à la charge avec sixième essai, "Thunder Rider". Les Allemands nous ont habitué au heavy metal traditionnel et ce n'est pas près de changer ! Leurs principales influences vont de Manowar (évidemment pour un TRVE metalhead !) à la scène heavy allemande. Le problème c'est que ça ressemble davantage à du pompage qu'à de vraies compositions, car même si on prend un réel plaisir à entendre certains riffs ou certains solos, on ne peut que penser à d'autres groupes…

L'album ne commence pas forcément de la meilleure manière avec son titre éponyme qui est quand même mou ! La mélodie est entraînante mais ce n'est pas la grosse claque qu'on attend d'un morceau d'ouverture, encore moins quand c'est le titre éponyme ! Par contre avec "Warlords Of The Sea", là on passe quelques crans au-dessus, le morceau est épique, le refrain et le riff principal sont très accrocheurs, par contre le solo n'apporte rien contrairement aux chœurs qui donnent de l'envergure à ce morceau. Le plaisir sera de courte durée pace qu'avec "Anthem Of Glory" c'est une nouvelle déception, alors qu'avec un tel titre je m'attendais à quelque chose de grandiose, quelque chose de massif et épique ! Mais ce morceau tient davantage d'un pet foireux que d'un hymne… Et ce malgré les chœurs qui donnent quand même ce côté théâtral.

Par la suite, avec "Make Some Noise", on a quelque chose de beaucoup plus énergique mais qui lorgne plutôt du côté hard rock que du heavy. C'est tout de suite moins cohérent sur ce genre d'album même si le morceau est bon, en tous cas le solo est plaisant à écouter, c'est une chanson classique mais efficace. "Metalliator" reprend les mêmes caractéristiques, heavy mais mou, pas ce qu'il y a de plus entraînant. On remonte la pente sur "Raise The Beast" et "Young And Free" qui ont des refrains très accrocheurs et fédérateurs, c'est le genre de morceaux qui seront repris en live et qui font plaisir à entendre. "Asteria" et "Rebellion Of Steel" sont pour moi les plus gros déchets de cet album, peu inspirés et en plus ils ne servent à rien à part pour le remplissage, pourtant, sur "Rebellion Of Steel", le chant est excellent. Par contre, "New Era" nous fait voyager, on est transporté dans un nouveau monde, dans une ère inconnue, le morceau est épique et très accrocheur. Les claviers renforcent bien cette ambiance de fantastique. L'album se termine sur "Metal Union" qui voit venir plusieurs invités pour une chanson hymne, Andreas Babuschkin (Paragon), Patrick Fuchs (Ross The Boss), Mat Sinner (Primal Fear, Sinner), Johannes Braun (Kissin’ Dynamite), Sven D’Anna (Wizard) et Marta Gabriel (Crystal Viper) viennent renforcer l'équipe pour ce morceau qui se veut fédérateur et qui réussit son pari, une bonne conclusion pour l'album.

Tous les stéréotypes du heavy metal sont présents chez Majesty, c'est dommage qu'ils n'essaient pas de faire quelque chose de plus personnel. "Thunder Rider" est très déséquilibré, avec quelques morceaux très intéressants, "Warlords Of The Sea", "Raise The Beast" et "New Era" sont pour moi le trio de tête. Avec cet album c'est peut-être le moment venu pour le groupe de passer à autre chose ! Surtout qu'ils ont de bonnes capacités d'un point de vue technique. En tous cas je passe mon chemin pour écouter plutôt "Sacrifice", le dernier Saxon, qui a de bien meilleurs échos !


Antoine
Mars 2013


Conclusion
Le site officiel : www.majesty-metal.de