Le groupe
Biographie :

Le projet subsonore Low Frequencies naît en Janvier 2009 d'un magma de rouille métallique rugissante. En une année, 38 titres oxydés en émergent, dont le minerai est âprement retravaillé pour donner un premier CD intitulé "The Styx" (15 titres - 73'42'')"... Mélange de musique industrielle, guitares metal (JN étant le principal compositeur du groupe metal, Nocturnal Fears), drum and bass, le tout donne un cocktail corrosif et sombre à souhait. Cet album est le reflet d'une année passée à expérimenter, explorer, créer un nouvel univers musical sans s'être donné de limites quand au style ainsi développé... Voyage dans un Univers très sombre et torturé s'il en est, ce premier cd reflète les cotés les plus noirs mais aussi quelques espoirs de la personnalité de JN. Y survivrez-vous ?

Discographie :

2010 : "The Styx"


La chronique


Etant adepte depuis quelques années de la scène electro indus, j'étais très curieux d'écouter cet album "made in france", chose encore trop rare dans nos contrées. Tout d'abord, Low Frequencies, c'est l'oeuvre de Jean-Noel Bonnaillie, compositeur du groupe Nocturnal Fears. Difficile pour l'auditeur lampda de rentrer dans cet univers. "The Styx" est une superposition de sons torturés qui créent un environnement sonore apocalyptique, totalement basé sur le rythme. Pour écouter cet album, il faut être soit un adepte du genre soit être dans un état d'esprit chaotique ou plus rien ne semble réel autour de vous afin de se laisser entraîner dans les profondeurs de cet album. Dès le premier titre, on tourne réellement dans le 100% electro indus barré. Le premier titre me fait directement penser à Square Pusher version indus survitamnié qui ne laissera aucun répit pendant les 15 titres qu'offre cet album. Des batteries qui semblent jouer en totale impro, régulièrement stoppées à des moments surprenants, ce qui donne à l'auditeur une sensation de chaos musical et conforte l'auditeur dans un mal être perpétuel. Mais alors c'est quoi réellement Low Frequencies ? Eh bien, on peut situer le projet musical vers un son expérimental intrumental electro / indus saturé et dissonant à souhait, axé principalement sur le ryhtme, sans (ou peu de) mélodie. Difficile de chroniquer cet album et de donner un avis tellement celui s'adresse à une niche de personnes susceptibles d'apprécier réellement le travail présenté ici. Personnellement, j'approuve la démarche personnelle, loin de jouer la facilité et le travail effectué au niveau des machines. Fan de musiques expérimentales industrielles tels que White Dolls, allez écouter cet album qui mérite de tendre l'oreille. Pour tous les autres, passez votre chemin, cet album sera sans intérêt pour vous...


Humphrey
Mai 2010


Conclusion
Note : 16/20

Le site officiel : www.myspace.com/lowfrequencies666