Le groupe
Biographie :

Kadinja (ex-Perspectives) est un groupe de djent parisien composé de : Philippe Charny Dewandre (chant), Pierre Danel (guitare), Nicolas Hørbacz (guitare), JJ Groove (basse) et Morgan Berthet (batterie). Kadinja sort son premier EP à la fin de l'année 2013. Le groupe rejoint ensuite Klonosphere pour la sortie de son premier album, "Ascendancy", en Février 2017.

Discographie :

2013 : "Kadinja" (EP)
2017 : "Ascendancy"


Les chroniques


"Ascendancy"
Note : 17,5/20

Parler d'un groupe français est toujours pour moi un plaisir, vous le savez désormais, mais présenter un premier album c’est encore plus fort, surtout lorsque le groupe dont j’ai le "bébé" entre mes mains a sué sang et eau pour lui donner la vie. Aujourd’hui, chers lecteurs et lectrices de French Metal, j’ai le plaisir de vous présenter "Ascendancy", premier album des titis parisiens de Kadinja qui réalise leur rêve le plus cher : sortir un album et ainsi atteindre un objectif (pas forcément très facile de nos jours) inscrit sur les tablettes depuis les débuts du groupe en 2013. Et comme vous suivez assidument l’actualité de votre webzine préféré, vous vous êtes rendus compte que Kadinja est un habitué de nos pages puisque nous vous avions présenté il y a quelques années leur premier EP éponyme, qui leur avait ouvert pas mal de portes dont celles de festivals européens.

Mais voilà, comme tout groupe, Kadinja a évolué, et qui dit évolution dit souvent changement de personnel. Kadinja 2017 c’est toujours Philippe au chant, Pierre à la guitare et Jihane à la basse mais depuis 2015 ils ont été rejoints par Nicolas à la guitare et Morgan à la batterie. Kadinja se présente donc à nous avec ce premier album quelque peu regonflé à bloc et est prêt à en découdre ! Si vous vous décidez à vous pencher sur cet album (surtout si vous aimez le metal moderne, progressif, hargneux tout en étant harmonieux et technique, en gros si vous aimez le djent), eh bien croyez-moi, c’est exactement ce que vous ressentirez et ce, durant les 10 titres et les 49 minutes de "Ascendancy"…. Je dois vous avouer toutefois qu’avec cet album je découvre le monde et l’univers de Kadinja, ce n’est peut-être mon style préféré mais il faut reconnaître que le groupe  s’arrache littéralement sur ce premier album, beaucoup de soin a été apporté à la production (le son claque, je ne vous dis pas… !), à la construction musicale, au visuel. Bref, on prend une baffe, on est littéralement  balancé  durant tout l’album entre ambiances agressives où les grosses voix sont là, passages plus atmosphériques où la voix claire fait son apparition, mais ce qui stupéfait tout au long de "Ascendacy", c'est l’aisance avec laquelle Kadinja maîtrise son sujet, mais rien d’étonnant car comme je le dis souvent, les groupes français n’ont plus rien à envier à qui que ce soit (et on ne joue pas au UK Techfest et à l’Euroblast en claquant des doigts…).

Vous l’avez très certainement compris, oui j’ai aimé cet opus, cet effort musical, et ce n’est aucunement galvaudé, encore une fois on démontre, nous, petits frenchies, que l’on sait faire de la très bonne musique et que sur ce coup on botte quand même pas mal de fessiers ! Si vous ne connaissez pas l’univers, la musique de Kadinja, allez faire un petit tour sur leur Bandcamp où vous avez droit à un petit échantillon de ce qu’est Kadinja et plus si affinités bien évidemment, car vous le savez, "J’aime la musique, je la soutiens"… En conclusion, je dirais que Kadinja nous offre avec "Ascendacy" un très bon premier album. Il ne serait pas étonnant que l’on entende parler d’eux un peu partout, mais ça, c’est tout le mal que nous leur souhaitons… !!


Vince
Février 2017




"Kadinja"
Note : 17/20

Kadinja est un groupe parisien de djent apparu sur la toile en 2013 avec la sortie de son premier EP auto-produit. Courant 2014, le clip "Henry Call Mash Yes" (Single non présent sur l'EP) débarque sur YouTube. La réalisation et les effets spéciaux sont signés Igor Omodei (Uneven Strucure). La jeune aventure Kadinja poursuit son chemin et s'arrête, en autre, à l'Uk-Tech Fest en Juin 2014. Malgré le départ de Max Michel (ex-The Algorithm) fin de cette même année, la formation est loin d'être découragée et lance la préparation de son premier album en Janvier 2015.

Depuis quelques années, la France connaît un sursaut non négligeable dans sa scène metal et notamment moderne. Kadinja s'inscrit dans ce mouvement avec ses 4 titres de pur djent. La formation étant très professionnelle et exigeante dans sa démarche, les toutes premières secondes confirment que l'on a faire à des musiciens accomplies. Le groupe a la particularité d'avoir 3 guitaristes et chacun y va du sien ! Shred, sweeping, polyrythmies et autres accords compliqués sont au menu. Cependant, cet engouement pour les plans techniques ne sert qu'à enrichir les morceaux et jamais Kadinja ne tombe dans la démonstration technique gratuite. Chaque composition trouve sa place et fait sens dans l'ensemble de l'EP.

Le premier morceau "Shades" illustre parfaitement le concept du groupe : intro progressive et ambiante pour enchaîner sur des riffs syncopés et un refrain accrocheurs, le tout à un tempo soutenu. "Reflections" continue dans cette direction, mais se veut plus posé et développe d'autres facettes du groupe, comme par exemple de superbes rythmiques complexes. S'ensuit l'instrumental "Revelations", LA grosse surprise de cet EP. Cette fois-ci, le ton est plus progressif, la ligne de basse est efficace et chacun des guitaristes étale son panel de jeu. Un véritable moment de rafraîchissement et de virtuosité après une première moitié d'EP sans temps mort et sur les chapeaux de roues. Enfin, le final "We Are One" recadrera l'EP là où il a commencé mais en plus pêchu ! Bien calibré pour le live, ce titre remuera pas mal de monde.

Enregistré et mixé en toute indépendance, cet EP jouit d'une production de grande qualité et faisant plus qu'honneur à ses compositions. Elle se veut carrée et très limpide, quoi qu'un peu impersonnel. D'autres groupes sur label ne pourraient pas en dire autant. Quant au chant, ce dernier est classique et n'apporte pas grand-chose de nouveau dans le style. De plus, on déplora le fait qu'il se fasse régulièrement bouffer par le mix. Tantôt chantée, tantôt hurlée, la voix possède tout de même un grain, une personnalité non négligeable.

En résumé, ce premier EP prouve que Kadinja est un groupe talentueux, débordant de potentiel. Marchant dans les pas de Periphery ou encore Intervals, le quintette semble développer des gimmicks, des éléments, qui lui sont propres. L'expérience et le haut-niveau de maitrise de ses musiciens sont incontestables. Ainsi cette formation est probablement le plus grand espoir djent français actuel. L'album sur le feu nous confirmera tout cela. Affaire plus qu'à suivre !


Vinny
Janvier 2015


Conclusion
Le site officiel : www.kadinja.bandcamp.com