Le groupe
Biographie :

Gautier Serre, alias Igorrr, est un musicien français, compositeur, mélangeant de nombreux courants musicaux, dont le black ou le death metal, la musique baroque, le breakcore, et le trip-hop. Outre le projet sous le nom d'Igorrr, Gautier Serre fait également partie des groupes Corpo-Mente et Whourkr.

Discographie :

2006 : "Poisson Soluble"
2008 : "Moisissure"
2010 : "Baroquecore" (EP)
2010 : "Nostril"
2012 : "Hallelujah"
2014 : "Maigre" (EP)
2017 : "Savage Sinusoid"


La chronique


Igorrr fait partie de cette brochette de groupes français totalement inclassables et originaux, dotés d'une vraie folie avec une identité très marquée et inimitable. Quand on sait que Gautier Serre aime Meshuggah, Chopin ou Aphex Twin..., on comprend que son univers est forcément halluciné. Accompagné de deux chanteurs aussi charismatiques l'un que l'autre, Laure Le Prunenec (Corpo-Mente, Ricïnn...) et Laurent Lunoir (Öxxö Xööx), Igorrr excite nos tympans depuis 2006 avec des titres aussi incroyables musicalement que "Tendon", "Corpus Tristis", "Tout Petit Moineau", "Brutal Swing", "Unpleasant Sonata" et j'en passe...

Dès la sortie du premier titre du nouvel album "Savage Sinusoid", "ieuD", c'est une magistrale claque qu'Igorrr nous assène. Est-ce que l'album est à la hauteur du sypnosis ? "Savage Sinusoid" est un monstre de gros son ! De quoi défriser le plus permanenté des métalleux. Il y a plusieurs manières de commencer un album, la violence ou la douceur... Ne passons pas par quatre chemins, avec "Viande", c'est un déferlement de cris cathartiques de la part de Laurent Lunoir, totalement jouissifs et qui nous font rentrer de plain-pied dans ce nouvel opus.

"Savage Sinusoid" c'est la rencontre entre l'absurde et du sublime, rien que ça. Savant mélange de baroque, de trip-hop, de techno et de metal. Les morceaux s'enchaînent dans un dédale d'univers complément différents : "Houmous" avec l'accordéon et le saxo aux frontières de la guinguette, "Cheval" aux airs de valse et de chants corses, "Robert" délire trip-hop hallucinogène... Vous n'échapperez pas non plus à la poule à la fin de "ieuD", petit clin d'oeil facétieux à "My Chicken's Symphony". Et au milieu de toute cette démesure de sons incroyables, de puissance, de performances vocales et de créativité, un morceau sublime, "Problème D'émotion". Dans une ambiance plutôt inquiétante, avec un thème qui rappellerait presque celui de la série Dexter, Laure Le Prunenec vient poser sa divine voix lyrique, envoûtante, profonde, écorchée...

Si les albums précédents pouvaient parfois se révéler un peu "étouffants" de par leur complexité et leurs rythmes particulièrement "extra-ordinaires", "Savage Sinusoid" est quant à lui plus accessible. Loin d'amoindrir le style et le talent inhérents à Igorrr, au contraire, il consacre définitivement le groupe avec des compos abouties qui sont taillées pour envoyer du lourd sur scène. C'est d'ailleurs à l'occasion du Festival de Dour ce week-end que l'on a pu en prendre toute la mesure. "Savage Sinusoid" est une véritable tuerie scénique ! Avec l'apport d'une vraie batterie sur cette tournée (Sylvain Bouvier / Trepalium), la puissance rythmique souffle une tempête de tous les diables. Gautier Serre a réussi à créer un concept incroyable qui réunit les plus violents des métalleux aux plus piquousés des amateurs de techno. Là où un The Algorythm reste plutôt proche d'une techno dansante, Igorrr, lui, a su extirper et monter à son paroxysme la violence des deux styles qu'il allie.

A écouter d'urgence !


Miss Bungle
Juillet 2017


Conclusion
Note : 20/20

Le site officiel : www.igorrr.com