Le groupe
Biographie :

Hybrid Harmony nous vient de Toulouse. Le projet date de la fin de l'année 2005. A l'origine, c'était un projet de reprises pop rock / metal. Un premier mini CD 3 titres sort en 2007 mais le groupe connaît des problèmes de line-up, se sépare puis se reforme après l'été 2007 avec toujours Thierry à la batterie et Aex à la basse. Le choix de la chanteuse est difficile et en Septembre 2008, c'est finalement Cécilia (ex-Innerphoria), qui prend le poste. "Left Ashore" est le maxi suivant, sorti en Février 2009. L'album "Infernal Masquerade" voit le jour en Février 2013 avec Caroline Lege au chant, Fabrice Roman à la guitare, Christophe Boquel à la basse et Thierry Lacoux à la batterie. La formation fait son retour en 2015, forte de nouveaux membres et d'une ligne musicale précisée. En effet, après un an de travail, Thierry (batterie), Fabrice (guitares), Khrys (basse), Laetitia (chant) et Evodie (chant) laissent chacun leur empreinte unique dans "1244 Terror Among The Stones". Quelques mois seulement après, Maria quitte Hybrid Harmony pour raisons personnelles et géographiques. Le groupe retrouve ainsi sa formation de base : chant (Evodie), guitare (Fabrice), basse (Khrys), et batterie (Thierry). Le second album nommé "Mislaid Myths" sort en Mars 2017 chez Brennus Music.

Discographie :

2007 : "Divine Elements" (Démo)
2009 : "Left Ashore" (MCD)
2013 : "Infernal Masquerade"
2015 : "1244 Terror Among The Stones" (EP)
2017 : "Mislaid Myths"


Les chroniques


"Mislaid Myths"
Note : 16/20

Hybrid Harmony est un groupe de metal mélodique de Toulouse, et après 3 EPs et un album, il revient en force avec "Mislaid Myths", un concept album sur le double sens du mot "mythe"  : celui des histoires racontées dans les livres ou au coin du feu, la mythologie donc, et celui des "grands mythes" que l'on retrouve partout comme l'amour, la liberté ou encore l'envie de découverte et d'exploration. Hybrid Harmony a choisi d'aborder une civilisation gravitant autour d'un extrait de sa mythologie et d'un "grand mythe".

De la sorte, "Bright Dark World" revient sur l'histoire de la déesse japonaise du soleil Amaterasu qui a dû choisir de faire renaître la lumière, en faisant un parallèle avec la vie qui peut être triste, sombre, ou bien joyeuse, lumineuse, avec un choix de vie qui nous appartient. Ainsi, chaque chanson possède son propre univers, son propre style musical, sa propre langue, tout en restant liée avec les autres de manière à aboutir vers la neuvième chanson, "Mislaid Myth". Cette recherche des mythes perdus de l'humanité se clôture en effet sur la constatation que chaque partie du monde est différente, mais qu'au final, nous sommes tous un seul et même peuple avec les mêmes peurs, les mêmes désirs, les mêmes vies. Cette chanson vient, sur le plan musical, servir de liant, de rappel, à toutes les précédentes, comme un aboutissement final.

Hybrid Harmony inclut dans ses textes des paroles en francais ("Clef De Sang" ou encore sur "Call Of The Sea" avec son intro épique et ses riffs accrocheurs, titre qui sonne et qui fait penser à du folk metal viking avec, en fin de morceau, le joli bruit des vagues sur une plage deserte). Le groupe joue beaucoup sur les mélodies pour rendre "Mislaid Myths" accrocheur, "Inside Fire", "Call Of The Sea", "Clef De Sang", "Thunderstorm" sont des titres phare, il y a autant de parties mélodiques sur la musique que sur le chant. Sur ce dernier, une harpe vient s’ajouter, ce qui rend le morceau encore plus poignant et la mariage des grosses guitares saturées avec cette harpe fonctionne à la perfection. "Divine Elements" commence calmement au piano et monte tout doucement en puissance pour vous faire voyager dans le pays des mythologies avec la voix très envoûtante d'Evodie. "Bright Dark World" est la ballade de l'album avec un refrain assez accrocheur, qui peut rester facilement en tête, mais qui n'a rien de vraiment exceptionnel, une ballade classique en somme. "Mother's Gaze" est, quant à lui, très lourd, très heavy, avec des arrangements au clavier sympas à écouter, il reste bien entendu très mélodique.

Hybrid Harmony nous a pondu une nouvelle petite merveille dans un style qui lui est propre, avec énormément de mélodies, des arrangements au clavier qui donnent une ambiance encore plus rentre-dedans, qui facilitent l'entrée dans le monde du groupe et qui nous font voyager encore plus loin que nos espérances. Un très bon album de metal mélodique où la musique et les chants sont très envoûtants et nous invitent à partir dans l'univers du groupe.


Ced
Juillet 2017




"1244 Terror Among The Stones"
Note : 11/20

Quand Pete m'avait envoyé l'EP d'Hybrid Harmony nommé "1244 Terror Among The Stones", je ne me souvenais plus que j'avais chroniqué leur album précédent. Il a fallu que je relise la chronique et que je revoie leur visuel pour m'en souvenir. C'est vrai que sur "Infernal Masquerade" le son n'était pas d'une qualité élevée et les compositions pas vraiment marquantes. Voyons ce que "1244 Terror Among The Stones" a dans la ventre.

Comme points positifs, une plaquette jointe avec l'album écrite en français et ça, c'est vraiment sympa. Concernant le thème de l'EP, celui-ci raconte l'événement historique datant de 1244 entre les Croisés et les Cathares. Et concernant l'écoute, la qualité d'enregistrement n'est toujours pas au top : une guitare brouillonne avec une mauvaise saturation, une batterie qui manque de panache et une basse en mode "je me place où je peux". On va dire que le groupe ne cherche pas à gagner de l'argent avec ses albums mais juste à se faire plaisir. Et c'est vraiment dommage de ne pas vouloir persévérer sur ce point-là car les chansons sont des compositions plutôt bien taillées.

En comparaison avec ma précédente chronique, le chant possède cette fois-ci un réel appui instrumental, le tout toujours accompagné de chœurs et de bonnes mélodies. J'ai vraiment pris plus de plaisir à écouter, c'est un meilleur point. Et sur les sept pistes, les trois instrumentales sont plutôt pas mal et arrivent à mettre dans l'ambiance. Mais bon, tant que le groupe continuera à travailler avec cette qualité de son, Hybrid Harmony restera un groupe de metal qui ne pourra pas s'imposer dans ce milieu. La concurrence est rude et sans une vraie qualité d'enregistrement, c'est compliqué.


JU
Juillet 2015




"Infernal Masquerade"
Note : 12/20

Derrière cette pochette et à l'intérieur de ce livret à l'ambiance malsaine (rappelant le film Silent Hill) se dissimule la face du metal mélodique du groupe Hybrid Harmony. Composé de 3 musiciens et une chanteuse au chant clair avec chant en anglais (dont quelques mots en français sur la piste "Infernal Masquerade"), le style du quatuor me fait penser à pas mal de groupes dans ce même style (notamment le groupe suédois Amaran). Malgré cela, l'originalité au niveau des compositions reste correcte, mais cet album possède certains points qui malheureusement gâchent une partie de la qualité de ces 12 pistes (dont une instrumentale et une autre en bonus track). En premier lieu, le chant de Caroline qui, lors de son déploiement, prend le dessus au détriment de l'instrumentation en net recul. D'autant plus que le côté saturé de la guitare rythmique ne possède pas une très bonne qualité d'enregistrement. Mais là, tous les groupes ne peuvent pas avoir un budget conséquent donc je n'ajouterai rien dessus.

Pour en revenir au chant (niveau technique cette fois-ci), même si j'apprécie le timbre de la voix, j'aurais aimé un accent anglais plus convaincant ainsi qu' un peu plus de force dans le chant. En effet, je ressens de la timidité sur pas mal de passages, d'où un certain manque de charisme. Et surtout sur certains passages, il y a un manque réel d'appui instrumental afin de soutenir le chant qui est très présent. Néanmoins, il y a quelques points positifs sur cet album comme les choeurs, les passages orchestraux et les mélodies à la guitares sont plutôt bien rendues. J'ai quand même bien accroché au titre "Inside" pour les intonations dans le chant de Caroline et pour le passage au piano, et également au titre "Succubus" pour son côté pop rock bien appréciable.

Pour conclure sur "Infernal Masquerade" du groupe Hybrid Harmony, le concept au niveau musical est plutôt correct mais sans grand engouement. On attend de réels progrès concernant la qualité de son et un chant à mettre plus en valeur. Mais bon, le potentiel semble être présent et l'on attend la suite.


JU
Avril 2013




"Left Ashore"
Note : 12/20

"Left Ashore" par Hybrid Harmony est un 6 titres après le 3 titres sorti en 2007. Une formation plus riche et établie comme le montre magnifiquement cette première intro au violoncelle ! Un bon commencement qui présage une bonne écoute !

Une transition avec la batterie pour la seconde chanson, puis la voix de la chanteuse Cécilia arrive... Et là, pour ma part, je n'accroche vraiment pas ! Cela sonne faux, un mauvais anglais qui s'entend et des hésitations dans la voix qui ne la font pas ressortir même quand la voix masculine se couple avec. Est-ce le fait que la chanteuse soit arrivée il y a peu dans le groupe ? Je pense en tout cas que leur metal symphonique serait intéressant si la voix féminine était plus grave ou dans les tons opéra comme le faisait Nightwish période Tarja. Il est vrai que maintenant ils ont une chanteuse qui est plus dans le timbre de Cécilia, toutefois, "Left Ashore" souffre également d'un enregistrement pas vraiment à la hauteur niveau son. La batterie est vraiment beaucoup trop enterrée et du coup quand la chanteuse se cale par dessus à la fin de la troisième chanson, ça ne colle pas du tout. Pourtant, il y a des qualités, l'intro de la chanson 4 est très bonne, avec un début au violoncelle, et là la voix est bien exploitée. Une voix qui convient bien, si elle reste calme. Une chanson qui me rappelle un peu quelques unes mélancoliques d'Evanescence. Peut-être serait-ce intéressant d'aller dans cette voie-là qui, je trouve, est intéressante. La batterie ne va pas du tout avec cette quatrième chanson. Le combo violoncelle, guitare et voix pourrait donner une touche intéressante au projet. Il faudrait, je pense, mieux travailler les chansons car parfois le deuxième chant grave arrive pour dire deux mots et repart aussitôt (ça ne va pas, ça s'entend). La chanson 5 est très bien niveau intro guitare et avec de bons solos également. Une voix couplée intéressante car la voix masculine n'est pas dans le death ici.

Il y a de nombreux groupes de metal à chant féminin qui se forment. Ce qui est intéressant et à exploiter, c'est l'opéra ou le gothique avec chant féminin, car sinon, le metal sympho, je trouve ça vraiment plat et pas intéressant. La chanson 6 et dernière de cet album avec la guitare très calme qui accompagne juste la voix douce également est pas mal. Un son plus pop rock qui conviendrait mieux au groupe. Le son de la batterie est vraiment insupportable. Un enregistrement plus pro est à faire et je serai là pour l'écouter avec plaisir mais là, le groupe perd beaucoup avec ce son très moyen.


Davydeush
Avril 2009


Conclusion
Le site officiel : www.hybridharmony.com