Le groupe
Biographie :

Hexx est un groupe de power / thrash / speed metal américain formé en 1983, reformé depuis 2013, et actuellement composé de : Dan Watson (guitare), John Shafer (batterie / ex-Funeral, Necrosic), Mike Horn (basse), Bobbie Wright (guitare / Brocas Helm) et Eddy Vega (chant). Hexx sort son premier album, "No Escape", en 1984 chez Shrapnel Records, suivi de "Under The Spell" en 1986 chez Roadrunner Records, de "Morbid Reality" en 1991 chez Century Media Records, et de "Wrath Of The Reaper" en Septembre 2017 chez High Roller Records.

Discographie :

1984 : "No Escape"
1986 : "Under The Spell"
1988 : "Quest For Sanity" (EP)
1990 : "Watery Graves" (EP)
1991 : "Morbid Reality"
2017 : "Wrath Of The Reaper"


La chronique


Sans doute pas le groupe le plus connu à sortir de la célèbre  Bay Area, du moins votre humble auteur vous l’avoue d’amblée, Hexx revient sur la scène metal avec "Wrath Of The Reaper", le dernier album complet officiel datant de 1991 ! Bien avant que des groupes comme Sonata Arctica, Dark Moor, Stratovarius et Angra prétendent au titre de grands du power metal, beaucoup de groupes de la Bay Area évoluaient dans un style que les puristes associaient au "VRAI" power metal. Aujourd’hui, sans faire dans l’arbre généalogique exhaustif du metal, disons que pour les besoins de cette chronique, nous diviserons le genre en deux, d’un côté le power metal européeen et de l’autre, celui qui nous intéresse ici, le bon vieux power metal américain, avec comme plus grand descendant, Iced Earth en tête de liste.

Hexx, ayant débuté dans ce genre, puis bifurqué ensuite vers de sombres contrées beaucoup plus thrash-death, revient en 2017 à son style de prédilection. Avec à sa tête l’excellent Eddy Vega au micro, démontrant un contrôle impressionnant de son registre, passant de la voix grave et agressive à un chant haut perché typique de ce style. Accompagné de musiciens chevronnés, Vega s’époumone sur d’incisifs riffs de guitare, rapides et puissants, le tout guidé par une section rythmique batterie-basse efficace, sans plus. Ce n’est pas une critique en soi puisque le style ici proposé ne commande pas nécessairement une batterie ou une basse digne de Dream Theater. Sans jamais vraiment s’éloigner de la recette typique du genre, Hexx propose tout de même 52 minutes de metal dynamique et inspiré. Là où souvent je me retrouve rapidement ennuyé en écoutant des albums dits de "true metal", je me suis retrouvé agréablement surpris à ne jamais avoir trouvé le temps long avec "Wrath Of The Reaper".

Au-delà de ces commentaires, Hexx réussi tout un pari ici avec "Wrath Of The Reaper", car il saura raviver dans le cœur des nostalgiques les meilleures années du "vieux" power metal tout en attirant dans son giron de nouvelles brebis qui, après quelques décennies de metal, ont peut être oublié ou jamais entendu les vraies bonnes années de la  Bay Area, le Fab Four de cet endroit mythique ayant depuis longtemps évolué vers de nouveaux cieux fort différents de leurs débuts. D’ailleurs il ne serait pas mauvais que de jeunes groupes se remémorent ces racines du metal et reviennent aux sources. On n'a qu’à nommer le groupe québécois Wolven par exemple, qui ne se gêne pas pour affirmer haut et fort sa passion pour le metal pur laine.


Mathieu
Novembre 2017


Conclusion
Note : 16/20

Le site officiel : www.facebook.com/officialhexx