Le groupe
Biographie :

Hetroertzen est un groupe de black metal chilien basé en Suède, formé en 2001 et actuellement composé de : Frater D (batterie / Sapientia, ex-Die Kunst der Finsternis, ex-Verbimus, ex-Hhahda, Welar, ex-Animus Mortis, ex-Drakher, ex-Horns, ex-Kythrone, ex-Ymer Land, ex-Bewitched), Åskväder (guitare / ex-Hhahda, ex-Myling), Anubis (guitare, chant / Sapientia) et Ham (basse / Velum). Hetroertzen sort son premier album, "Flying Across The Misty Gardens", en Avril 2002 chez Trollberg Musik, suivi de "A Crimson Terrible Vision" en Décembre 2003 chez Rawforce Productions, de "Rex Averno" en 2005 chez Rawforce Productions, de "Exaltation Of Wisdom" en Juin 2010 chez Lamech Records, de "Ain Soph Aur" en Décembre 2014 chez Lamech Records, et de "Uprising Of The Fallen" en Février 2017 chez Listenable Records.

Discographie :

2002 : "Flying Across The Misty Gardens"
2003 : "A Crimson Terrible Vision"
2005 : "Rex Averno"
2010 : "Exaltation Of Wisdom"
2014 : "Ain Soph Aur"
2017 : "Uprising Of The Fallen"


La chronique


Groupe chilien, relocalisé en Suède, Hetroertzen nous amène "Uprising Of The Fallen", sixième album tout aussi particulier que ses prédécesseurs. En effet, si le groupe pratique le black metal, il ne le fait pas vraiment comme la plupart de ses confrères.

A l'écoute de la musique de Hetroertzen, on pourrait être tenté de ranger le groupe dans la catégorie black orthodoxe mais c'est bien plus que cela, le groupe délivre une musique très personnelle et des ambiances aussi solennelles que glauques. Ce nouvel album ne fait pas exception à la règle et le black du groupe se fait toujours aussi occulte et flippant. "Uprising" qui ouvre l'album installe des ambiances rampantes et incantatoires d'entrée de jeu, une vraie messe noire sonore ! Les riffs dissonants sont légion, les ambiances poisseuses et occultes se taillent la part du lion et quand il est temps d'accélérer un peu le rythme la violence ne se fait pas prier pour se manifester. Le black d'Hetroertzen est en tout cas réellement malsain, comme bien peu de groupes de black le sont de nos jours d'ailleurs. Tout l'apparat que déploie le groupe sur scène ne sert pas de cache misère, il appuie encore cette atmosphère glauque et renforce la dimension rituelle de cette musique. Quand le chant n'est pas hurlé dans la grande tradition du black, il est déclamé, accentuant encore ce côté possédé et habité qui hante les albums du groupe depuis un moment. Encore une fois c'est de la veine orthodoxe qu'Hetroertzen se rapproche le plus mais avec encore plus d'emphase sur l'occulte, des ambiances plus prenantes et une musique sans artifices ou arrangements poussés et un côté noir et glauque hérité de la fameuse vague norvégienne. L'authenticité de la chose ne fait aucun doute et comme je le disais, il n'y a plus beaucoup de groupes de black capables de créer des ambiances aussi malsaines.

Pour grossir le trait, c'est un peu comme si le Mayhem de l'époque "De Mysteriis Dom Sathanas" avait copulé avec le Deathspell Omega de "Si Monumentum Requires Circumspice", autant dire que ça ne plaisante pas vraiment. On sent même parfois de bons vieux relents de black old school limite thrash, bref Hetroertzen couvre une bonne partie du spectre black metal, en dehors de ses évolutions les plus atmosphériques et mélodiques évidemment. Même si la mélodie est tout de même présente, elle n'est jamais lumineuse et ne sert qu'à appuyer les ambiances dégueulasses que distille le groupe sur ce nouvel album. Les morceaux prennent le temps d'installer les dites ambiances et tournent régulièrement autour des six ou sept minutes. Pas de lassitude à l'horizon puisque les structures bougent et le groupe sait rendre sa musique vivante sans répéter éternellement les mêmes riffs. D'ailleurs, le jeu de batterie de Deacon D est assez intéressant dans le genre, varié et relativement technique sans jamais trop en faire. Niveau production, c'est du très bon boulot, on entend tous les instruments, la couche de crasse sur les guitares est bien là, la puissance nécessaire aussi et même la basse arrive à bien se faire entendre !

Un nouvel album toujours très occulte et malsain pour Hetroertzen, une fois de plus. Si vous trouvez que le black metal se fait de moins en moins sale et glauque, "Uprising Of The Fallen" est pour vous, et les albums précédents aussi soit dit en passant.


Murderworks
Mai 2017


Conclusion
Note : 16/20

Le site officiel : www.facebook.com/hetroertzen