Le groupe
Biographie :

Hela est un groupe de stoner doom metal espagnol formé en 2012 et actuellement composé de : Tano Giménez (basse / ex-The Sand Collector, ex-Amalthea, ex-Coco Illán), Miguel A. Fernández (batterie / Nahrayan, Neptunian Sun, The Holeum, Throne On Mars, ex-The Sand Collector, ex-Deep Red Blood), Julián Velasco (guitare / Muerte Por Mil Cortes, Nahrayan, The Holeum, ex-The Hidden Project, ex-The Sand Collector, ex-Earth Without Heaven) et Mireia Porto (guitare, chant / Rosy Finch). Hela sort son premier album, "Broken Cross", en Mai 2013 chez Discos Macarras, suivi de "Death May Die" en Octobre 2017 chez Lay Bare Recordings.

Discographie :

2013 : "Broken Cross"
2017 : "Death May Die"


La chronique


Quatre ans après l'excellent opus "Broken Cross", les Espagnols d'Hela nous reviennent avec un second album, "Death May Die", et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il y a du nouveau. Effectivement, ils ont changé de chanteuse, c'est donc Mireia Porto qui remplace Isabel Sierras. Le style de musique a aussi changé, le doom / stoner de leurs débuts s'est quelque peu adouci.

Ces changements, pour dire vrai, ne sont pas vraiment positifs. Premièrement, le chant clair est assez banal par rapport à celui d'Isabel, qui avait plus de personnalité. Il manque le petit plus, cette étincelle, de la conviction et du relief. Ensuite, on sent rapidement que le groupe a bifurqué au niveau du style et on le regrette vraiment. En effet, même si le côté doom et stoner est toujours présent, la musique des Espagnols est devenue une sorte de mauvais dark metal gothique, amateur qui plus est, et cela ne fait pas professionnel. On se retrouve avec des compositions assez bateau et surtout vides.

C'est ainsi que des morceaux comme "Mother Of Monsters", "Bodies In Hell", ou encore le presque commercial "Repulsion" ne nous procurent que de l'ennui. Rien ne se passe. Et même dans ceux un peu plus rythmés, ça reste trop basique et on n'y trouve rien de transcendant ("Touched By Evil", "Dark Passenger").

C'est donc une grosse déception que l'on ressent après l'écoute de cet opus. Leur premier était vraiment bon et présageait pourtant une carrière prometteuse ! Ce n'est pas le cas avec ce "Death May Die", espéront que les Espagnols se rattraperont par la suite.


Nymphadora
Octobre 2017


Conclusion
Note : 12/20

Le site officiel : www.helaband.com