Le groupe
Biographie :

Gorephilia (anciennement Goretexx) est un groupe de death metal finlandais formé en 2007 et actuellement composé de : Tami Luukkonen (basse / Solothus, Winter War, ex-Goretexx), Jukka Aho (guitare / Krypts, ex-Goretexx), Nemesis (chant / ex-Goretexx), Kauko Kuusisalo (batterie / Aegrus, Fatal Sound Project, Gloria Morti, Ydin) et Pauli Gurko (guitare). Gorephilia sort son premier album, "Embodiment Of Death", en Juillet 2012 chez Dark Descent Records, suivi d'un deuxième, "Severed Monolith", en Mars 2017.

Discographie :

2011 : "Ascend To Chaos" (EP)
2012 : "Embodiment Of Death"
2017 : "Severed Monolith"


La chronique


Pas tout à fait nouveau, mais encore assez méconnu, c'est en 2006 en Finlande que Jukka Aho (guitare), Tami Luukkonen (basse) et Henri Kuula (chant) fondent Gorephilia (connu pendant un an sous le nom de GoretexX). Plus fortement inspirés par la vague death metal américaine des années 90 que par le death mélodique scandinave, ils bâtissent un premier line-up (Roope Kotiniemi à la batterie et Jussi Takanen à la guitare) qui enregistrera deux démos avant que le batteur ne jette l'éponge. Lorsque le groupe trouve un nouveau batteur, Tommi Makkonen, ils enregistrent en 2011 un EP, puis l'album sort finalement en 2012, année qui signera également le départ de Tommi. Finalement, leur rencontre avec Kauko Kuusisalo (batterie) leur permettra de stabiliser le line-up jusqu'en 2015 où Jussi Takanen sera remplacé par Pauli Gurko. Très attendu par leurs fans, c'est finalement en 2017 que sort le deuxième album du combo : "Severed Monolith". Abordant une face toujours aussi violente du death metal, il permet au groupe d'asseoir sa réputation sur la scène finlandaise. Enfilez un pull, il fait froid près des lacs.

"Interplanar" servira de titre d'ouverture à ce nouvel album. Après un sampler d'introduction, le son déboule en trombe. Les riffs de cette composition sont imposants et bruts, mais tout le monde tombera d'accord avec l'arrivée du chant d'Henri Kuula. Possédant sa propre signature vocale, sa voix convient parfaitement à un son aussi torturé. Dès le début d'"Hellfire", c'est un solo bien calme qui viendra nous frapper. Plus sage que le précédent, ce titre finira par réveiller les plus récalcitrants en doublant presque de tempo après une minute. Je sais ce que vous pensez : la voix pourrait être un peu plus grave. Ca tombe bien, c'est justement le cas sur "Harmageddon Of Souls", où elle gagne clairement en profondeur. Petite pause instrumentale avec "Words That Solves Problems" et ses riffs dissonants à la limite du death atmosphérique qui introduiront à merveille la violente tempête qu'est "Black Horns". Flirtant parfois avec le black / death, c'est une composition très rapide qui exploite parfaitement la voix d'Henri Kuula et qui pousse les musiciens à faire preuve de technicité, ainsi qu'à aider un peu sur le refrain. Retour au style plus brut et rempli de blasts du groupe, "The Ravenous Storm" sera probablement très appréciée en live grâce à sa pause au début pour lancer un wall of death ou un circle pit, tout comme "Return To Dark Space". Utilisant beaucoup les échos de voix, ce titre utilise une fois encore quelques racines black qui collent à merveille à l'univers du groupe. On arrive sur la fin de l'album avec la merveilleuse "Eternity". Du sample au son très moderne et presque spatial est utilisé pour introduire la longue "Crushed Under The Weight Of God". Près de dix minutes sur ce titre qui commence avec des incantations. Il faudra près d'une minute pour entendre à nouveau des hurlements plus classiques sur des riffs affûtés à souhait. Une basse beaucoup plus présente que sur les titres précédents lui donnera également une ampleur très appréciable !

Piochant vaguement sur quelques influences d'autres genres, le groupe reste majoritairement focalisé sur un death metal violent et sans concession qui le caractérise depuis ses débuts. Si certains titres sont plus lents que d'autres, ils n'en sont que plus lourds. Espérons que le line-up actuel dure, car cet album est vraiment très bon. Aucun titre n'est à jeter, et j'espère les voir bientôt en compagnie d'autres groupes de même qualité sur la capitale !


Matthieu
Mars 2017


Conclusion
Note : 16/20

Le site officiel : www.facebook.com/gorephilia