Le groupe
Biographie :

FireForce est un groupe de heavy metal belge formé en 2008 et actuellement composé de : Flype (chant), Erwin Suetens (guitare / Double Diamond), Thierry Van Der Zanden (guitare / ex-Arachnica, ex-Engine Maniacs, ex-Immaculate), Geert Van Dyck (basse / Epycenter, ex-Deadly Intentions, ex-Default, ex-Wild Side) et Patrick Sacré (batterie / Pandora's Key, ex-Mondvolland). Après un premier EP sorti en 2009, l'album "March On" sort en Mars 2011 chez 7Hard Records. Le deuxième album, "Deathbringer", sort en Juin 2014 chez Limb Music. Le troisième, "Annihilate The Evil", sort en Septembre 2017.

Discographie :

2009 : "Moonlight Lady" (EP)
2011 : "March On"
2014 : "Deathbringer"
2017 : "Annihilate The Evil"


Les chroniques


"Annihilate The Evil"
Note : 17/20

Symphorce, DragonForce, FireForce… la force est avec toi et elle est synonyme de virilité. Au-delà du ridicule de ces noms et l’éternelle question que je me pose quant aux véritables inspirations derrière ceux-ci, il ne faut surtout pas se limiter qu’au pseudonyme. En effet, dès les premières notes de "The Boys From Down Under", les hostilités sont lancées avec force (avez-vous vu ce que j’ai fait ici… du grand art,!) et jamais le pied ne se lèvera de la pédale tout au long de l’heure de pur power metal que nous proposent ici les Belges de FireForce.

Brillamment produit par Christian Schmid et R.D. Liapakis (Mystic Prophecy), deux habitués du genre, oeuvrant eux-mêmes au sein d’un autre groupe mythique du genre, la balance de son est sublime, et rappelle l’excellent "Afterlife" de Nocturnal Rites. Le son des guitares, à la distorsion précise et tranchante, mérite d'être mentionné et rest ésolument agréable à l’oreille de votre humble auteur. Cette affirmation est d’autant plus vraie à l’écoute de "Defector (Betrayers Of Nations)" où Filip "Flype" Lemmens pousse la note à la Jonny Lindqvist sans vergogne. FireForce parvient habilement à combiner son power metal à une touche plus "true heavy metal" sans jamais sombrer dans les habituels pièges si souvent adroitement placés par des groupes comme mon préféré de la trappe à clichés et j’ai nommé HammerFall.

D’ailleurs, le morceau "Dog Soldiers" vient à point confirmer mes dires, avec son approche vocale agressive, ces riffs de guitare proches du thrash, accompagnés d’une batterie dynamique et variée. Et que dire du savoureux solo, bien ficelé ainsi que les duels à la six cordes, marque de commerce de nos citrouilles allemandes favorites. Lorsque l’on croit que le groupe se permettra une pause dans l’excès de vitesse, la tromperie est plus que parfaite. Suite à une intro plus traditionnelle, "Thyra’s Wall" nous assaille immédiatement avec sa vitesse supersonique, suivi à nouveau de solos frôlant la vitesse de la lumière. Résultat : impossible de ne pas agiter la tête avec allégresse, dans un pur  headbanging  de guerrier !

La scène power metal belge peut paraître méconnue, pourtant elle est le terreau fertile de formations de renom telles Iron Mask et Magic Kingdom pour ne nommer que celles-ci. D’entrée, je me suis permis de ridiculiser le nom de FireForce, et en bon arroseur arrosé, si je m’étais arrêté qu’au nom sans une écoute sérieuse, je serais passé décidément à côté d’un des meilleurs albums de power metal traditionnel de 2017.


Mathieu
Octobre 2017




"Deathbringer"
Note : 14/20

Marre du metal mélodique ? Assez du power metal ? Essayez le combat power metal ! Mais qu'est-ce donc ? Eh bien simplement le sous-genre dans lequel les Belges de FireForce classent leur musique.

Je dois avouer que ce "nouveau" genre n'a pas grand-chose de nouveau en fait. Compte tenu de la pochette qui arbore fièrement un sombre chevalier armé d'un glaive de feu, et du titre des morceaux, on imagine aisément écouter un énième album power / heavy. Eh bien c'est tout à fait ça. On trouve certes certaines parties rythmiques plus rapides et des parties de chant plus agressives, amenant un côté thrash à l'ensemble, mais rien de très révolutionnaire.

Alors, passée cette mise au point sur le genre ou sous-genre de FireForce, que trouve-t-on dans cet album ? Tout simplement de très bons morceaux pour qui aime ce style de metal. Le rythme est donné par la "cavalcade" de double-pédale, soutenue par la basse. Les guitares oscillent entre rythmes lourds et envolées épiques dans les solos. La voix, bien que plus thrash que mélodique, reste bien en place et arrive à monter sur certains refrains. La mécanique du groupe semble bien rodée ! Et c'est là que le bât blesse d'ailleurs.

Comme je l'écris plus haut, tous les morceaux sont très bons. Individuellement. A l'écoute de l'album complet, je regrette l'homogénéité de la tracklist. En effet, les morceaux se suivent… et se ressemblent. Dommage. Cela pourrait lasser certains auditeurs et les empêcher d'aller au bout du disque, là où j'ai trouvé les morceaux les plus intéressants : "Sekhmet – A Warrior Goddess" avec ses inspirations égyptiennes et "MN29" plus mid tempo, au refrain plus mélodique.

Alors que dire de "Deathbringer" ? Que c'est un bon album de power / heavy teinté de thrash, mais qui laisse un petit goût de déjà-entendu. Compte tenu du niveau des musiciens et de la relative jeunesse du groupe, je suis sûr que FireForce reviendra avec un prochain album dans lequel ils auront encore progressé.


Nicko
Juillet 2014




"March On"
Note : 17/20

FireForce est un groupe de power metal qui sort son premier CD "March On" en ce mois de Mars ! Après un excellent EP en 2009 le groupe revient avec de nouvelles compositions, et j’ai hâte de voir ce que cela donne !

On commence par "Coastal Battery""The Only Way""Firestorm", "Horus", qui sont simplement des chansons très efficaces et qui te scotchent sur place avec de la double face en plus ! On ne peut s’empêcher d’headbanguer avec leur power metal si parlant et communicatif, les solos sont merveilleusement bien exécutés, et bien entendu la voix est digne des plus grands noms du heavy metal, je ne parlerai pas des refrains qui nous entraînent directement dans leur univers musical. On continue la boucherie avec "1302""Moonlight Lady", "Annihilation", qui auront le "même" schéma techniquement parlant, des riffs qui t’envoient des bœufs dans la gueule tellement c’est carré et bien pensé, l’exécution et l’enchaînement des titres englobent la puissance de ces morceaux, je ne verrais pas ces trois titres séparés, chacun à un ordre précis à respecter comme si le groupe voulait nous faire comprendre qu’il n'est pas là pour jouer à la marelle. On continue l’aventure avec "Fly Away Fly", "Mona Lisa", "Hold Your Ground", et dans ce groupe, ma préférée restera "Mona Lisa" qui se démarquera par des changements de tempo agréable, et quelques moments bien heavy comme power, c’est pour ma part le titre qui se démarquera le plus de l’album, un petit risque de pris mais qui est réussi, les bonnes surprises on ne demande que ça !

On finira par des morceaux très classiques du groupe, il n’y aura plus aucune surprise, mais on aura tout de même des titres très sympathiques et efficaces qui font grimper le CD dans les grosses claques de l’année 2011 ! Parlons un peu du mixage, on sent bien entendu que le groupe est passé en studio et il manquerait un tout petit plus du punch sur la batterie, et une basse plus présente, pour avoir une excellente note, mais le groupe a su tout de même restituer un son un petit peu old school bien agressif. Félicitations au groupe de ne pas avoir fait de ballade, et ça c’est vraiment un gros point pour eux ! Un album excellent, un groupe en forme, 50 minutes de sodomie auditive intense, et on en redemande !


Motörbunny
Mars 2011


Conclusion
Le site officiel : www.fireforceband.com