Le groupe
Biographie :

C’est en 2004 au travers des rencontres et des passions que les 6 musiciens de Dysilencia décident de converger leurs énergies dans leur laboratoire pour aboutir au projet qui les unit déjà. C’est cette union qui pourrait caractériser encore le groupe sur scène, faisant front d’un bloc face au public, soutenu par le mur de son qu’ils disséminent La puissance sonore et scénique que dégage le groupe a été plus que remarquée lors de leurs concerts aussi riches et appréciés que diversifiés, le groupe ayant partagé la scène avec Gojira, Sidilarsen ou encore les Fatals Picards ou plébiscité par le jury des challenges musicaux de la ville de Brest, du festival des pétarades 2012, ainsi que du tremplin Polysound en 2013. Ces expériences ont permis à Dysilencia de recevoir le soutien financier de la ville de Brest et du conseil Général du Finistère afin de réaliser leur premier disque, "Boule A Facettes" (sorti en Avril 2013), comme autant d’émotions qui animent le groupe. Ce premier EP, bien reçu par le public, les médias et le public permet au combo d’enchainer les dates et de se consacrer à la composition de son nouveau disque, "Ceux Qui Marchent Debout" qui est livré au public le 7 Mars 2015 via Finisterian Dead End.

Discographie :

2013 : "Boule A Facettes" (EP)
2015 : "Ceux Qui Marchent Debout" (EP)


Les chroniques


"Ceux Qui Marchent Debout"
Note : 18/20

Dans toute évolution d’un groupe, dans tout projet musical, il est évident que l’épreuve de la première production est un passage obligé. Les Brestois de Dysilencia ont passé avec brio ce cap, c'était il y a maintenant presque deux ans et j’avais eu le plaisir de présenter ce premier effort au format EP intitulé "Boule A Facettes", je chroniquais du même coup, si mes souvenirs sont exacts, ma première production du label Finisterian Dead End. Le moment est donc venu pour Dysilencia de passer la vitesse supérieure, d’enfoncer comme on dit le clou, c’est aujourd’hui chose faite avec son deuxième EP intitulé "Ceux Qui Marchent Debout" encore une fois avec le soutien du label, comme je dis souvent, qui monte qui monte, FDE. Dysilencia se présente donc en ce début d’année avec son nouvel effort musical qui, en n’en pas douter, fera date tant les Bretons ont su créer un monde, un univers, un style bien à eux qui n’est pas déplaisant (loin de là !) à écouter. Le groupe a emmagasiné beaucoup d'expérience, a pris en maturité et à l’écoute des premières secondes de "Ceux Qui Marchent Debout", ça ’entend et ça se remarque de suite. Dysilencia, cette année, fête ses 11 ans, et le groupe les fête de fort belle manière, c'est le moins que l'on puisse dire.

Certes on aurait pu penser que Dysilencia nous proposerait un premier album, mais après tout, le groupe a raison, il pose ses jalons et avance pas après pas sans se presser, preuve de la maturité du groupe. "Boule A Facettes" ayant été présenté dans nos pages, il était normal pour French Metal et votre humble serviteur de vous présenter le nouvel effort de Dysilencia et par la même occasion la nouvelle production de FDE. "Ceux Qui Marchent Debout" se constitue de 5 titres pour 17 minutes, où l'énergie, autant vous le dire de suite, est omniprésente. Comme je le disais un peu plus haut, Dysilencia a gagné en maturité mais également en assurance et ça s'entend dés le premier titre de l'EP, "Ceux Qui Marchent Debout", qui est un petite bombe de metal moderne, bien rentre-dedans ; ce titre me fait penser très fortement à Mass Hysteria, l'influence d'une des plus illustres formations du metal français est probante. Vous l'avez deviné, dés le premier titre Dysilencia fait mouche, et le fait que le groupe ait choisi de s'exprimer en français dans sa musique rajoute un attrait encore bien plus grand ; et dites-vous que c'est comme ça sur la totalité de l'EP... Pour ma part, ayant présenté le premier EP de Dysilencia il y a deux ans, je puis vous assurer que le groupe a évolué musicalement, c'est indéniable. Dysilencia est énervé et ça s'entend ! Avec "Ceux Qui Marchent Debout", Dysilencia risque de faire méchamment du bruit ! Et si ce nouvel EP était celui de la reconnaissance ? Celui qui va faire inscrire Dysilencia dans le paysage metal français ? Espérons-le non seulement pour pour eux mais aussi pour leur label. "Ceux Qui Marchent Debout" passe comme un verre de petit lait, c'est à dire vite et bien et on se dit à la fin : "Oh, déjà ?". Toutefois, rassurez-vous, vous aurez la possibilité si vous vous penchez sur ce groupe (si ce n'est pas déjà fait) de rappuyer sur "Play" afin de vous l'envoyer à nouveau dans les oreilles. Dysilencia n'a rien perdu de sa verve, ni de son énergie, bien au contraire et "Ceux Qui Marchent Debout" va marquer les esprits. C'est bien produit, ça cogne sec, comme on dit chez moi dans le Sud : "On se régale". "Ceux Qui Marchent Debout" a le pouvoir immense de nous attirer à lui, de nous aspirer dans l'univers des Brestois, pour ma part j'ai une petite préférence pour le titre "Chimère" qui, de plus, possède un superbe texte. Comme à mon habitude, un petit mot sur l'environnement de l'EP, encore une fois on peut dire que l'on est gâté, Dysilencia et FDE ont mis le paquet, c'est indéniable. Afin de rendre hommage au monde de la création "Ceux Qui Marchent Debout" possède un superbe visuel, une création de l'artiste Vincent Fouquet qui vient illustrer à merveille ce nouvel EP.

Je dirais, pour résumer, que "Ceux Qui Marchent Debout" marque une nette évolution pour Dysilencia qui nous livre un excellent EP, quand je dis que la scène hexagonale est riche... Si vous en avez envie, pour soutenir tout ce petit monde, ça se passe ici, vous ne le regretterez pas, croyez-moi. En conclusion, on peut dire que Dysilencia transforme l'essai, toutefois deux EPs c'est bien, mais nous maintenant ce que nous voulons, c'est un album. Laurent et FDE ont eu raison de donner sa chance à un groupe qui porte en lui un véritable projet et qui croit surtout en son art. A suivre...


Vince
Mars 2015




"Boule A Facettes"
Note : 13/20

Drôle de croisement que ce CD de Dysilencia, entre différentes influences, autant au niveau musical pur que des chants et de la production.

9 ans d'existence c'est long, surtout lorsque l'on sait que cet EP est la première véritable sortie physique du groupe. Qui dit première sortie ne veut pas dire premier essai. Le groupe est véritablement rodé aux joutes "live" et cela se ressent dans ses compositions, avec des morceaux où l'électronique, bien qu'omniprésente, ne choque pas du tout, au contraire. L'électronique apporte un plus véritable. Rappelant beaucoup les albums de Mass Hysteria, le groupe s'en inspire dans son rock / metal fusion ou prenant ici ou là des bouts dans Sidilarsen. Remarquez, comme influences, il y a pire ! Les morceaux, bien que très (trop ?) calqués sur du Mass Hysteria, sont ultra efficaces, bien produits et véritablement pensés dans une optique "live". Les aficionados du genre ne s'y perdront pas avec des formules éprouvées qui, sur CD – EP, sont plaisantes à l'écoute et en live qui feront un boulot efficace pour faire sauter les corps et les esprits. Un chant français pas dégueulasse et un ensemble cohérent. "Boule A Facettes" se veut efficace, totalement inscrit dans cette mouvance fusion avec ces fers de lance que sont par exemple nos amis de Mass Hysteria. La similitude se retrouve également dans les instrumentations et arrangements. D'un côté, cet EP est un appel à la fête sans problème, de l'autre il y a une déception car bien que très bien produit, arrangé, on trouve beaucoup de similitudes allant jusqu'à ce dire que c'est une face B de Mass Hysteria.... Dommage.

Après 9 ans d'existence, Dysilencia nous propose un EP correct, cohérent, bien produit, qui sera à n'en pas douter ultra efficace en live, mais souffrant d'une trop grande similitude avec ces glorieux aînés. A découvrir tout de même et à aller voir en live !


Sam
Juin 2013


Conclusion
Le site officiel : www.facebook.com/dysilencia