Le groupe
Biographie :

Nouveaux nés de la scène metal Française, les membres de Doctor Zaius peuvent s’appuyer sur leurs expériences acquises au sein de leurs précédentes formations. Ayant tourné par le passé avec des groupes de renom tel que (Hed) P.E, Skindred, Textures ou encore les Français d’Enhancer, les quatre Bordelais fraîchement réunis dans un projet ambitieux décident de s’attaquer à la composition. L’alchimie opère et née alors une musique intense, parfois violente mais surtout authentique et remplie d’émotions. Leur univers s’inspire de La planète des singes tant au niveau des textes que du visuel.

Discographie :

2011 : "Minister Of Hate"
2011 : Compilation French Metal "Sérénades avec la mort"


La chronique


Pas besoin d'être cinéphile pour tisser les liens entre Doctor Zaius, La planète des singes et l'artwork de ce "Minister Of Hate". Belle présentation de l'objet, on est bien loin d'un art primitif ! Mais que dit la musique ? La musique dit que l'enregistrement est bon avec un son moderne alliant très bien la brutalité animal souhaitée à la mise en valeur d'une riche musicalité. Après une brève introduction intitulée "For Nothing" on attaque avec "Bring Me Down" et le Doctor Zaius auquel nous avons affaire est bien moins sage que l'original ! Le rythme effréné s'accompagne de hurlements bigrement efficaces. Néanmoins on commence à sentir l'une des seules faiblesses de cet album, la voix en clair, qui, trop souvent, est très limite concernant la justesse de ses notes. S'il est possible de trouver cela dérangeant à l'écoute, il est également possible d'y voir ici une vulnérabilité totalement opposée à la puissance dégagée par le reste et ainsi jouer la carte du "musicalement perturbant". On ressent aisément le même type de fonctionnement sur des titres comme "Destroy Myself", "Monkey Business" ou "Minister Of Hate". D'autres se défendent très bien en tout point comme "Double Personnality" et "Mister Nobody". On trouve également des morceaux où il est possible de sentir des vapeurs de Deftones, de Slipknot voire même de Soulfly sur des pistes comme "Runaway" et "Product Of Substitution". Enfin le Doc' quitte le vaisseau sur "Here I Come" qui laisse l'auditeur sur une impression très positive. Doctor Zaius a sorti de son laboratoire une expérience vraiment intéressante dont le seul ingrédient susceptible de tout faire péter c'est cette voix en clair, et je laisse le soin à chacun de s'en faire sa propre opinion. Pour le reste, la planète se porte bien et les singes que nous sommes doivent se faire un plaisir d'écouter ces d'autochtones potentiellement plus poilus que nous !


Ulysse Merou alias Kévin
Janvier 2012


Conclusion
Note : 14,5/20

L'interview : Le groupe

Le site officiel : www.myspace.com/doctor-zaius