Le groupe
Biographie :

dEMOTIONAL est un groupe de death metal mélodique suédois formé en 2009 et actuellement composé de : Christopher Kristensen (chant), Nils-Petter Nilsson (chant), Sebastian Fjordevik (guitare), Johan Olofsson (guitare), Kristoffer Lindh (basse) et Tommy Magnusson (batterie). Après un premier EP sorti en 2011 ("Alive"), le groupe réalise ensuite son premier album, "State: In Denial", qui voit le jour chez Dead End Exit Records en Mai 2013. "Tarassis" sort en Novembre 2014, toujours chez Dead End Exit. Trois ans plus tard, en Mai 2017, la formation de Göteborg revient avec son troisième album, "Discovery", toujours chez Dead End Exit.

Discographie :

2011 : "Alive" (EP)
2013 : "State: In Denial"
2014 : "Tarassis"
2017 : "Discovery"


Les chroniques


"Discovery"
Note : 15/20

Nombreux sont ceux connaissant déjà la New Wave Of British Heavy Metal tendrement abrégée NWOBHM et qui est synonyme de grands noms tels que Iron Maiden, Saxon, Venom etc. Désormais, et depuis quelques années déjà, il faut également compter sur la New Wave Of Swedish Metal Bands. Bon d’accord, le sigle en lui-même, NWOSMB, claque un peu moins que NWOBHM (carrément même....), mais niveau groupes et têtes de proue ça en jette quand même, qu’on se le dise ! Avec des noms tels que The Haunted, Arch Enemy, Entombed, cette vague fait déjà du remous et depuis quelques décennies. Maintenant, ajoutons à ces têtes de séries déjà bien posés quelques espoirs émergeants et cela donne un panel non négligeable de groupe sur lesquels il faudra désormais compter à un rayonnement international. dEMOTIONAL fait justement partie de cette vague venue des contrées froides et reculées de Suède. Il n’y a donc là certainement point plus belle occasion de se pencher sur cette New Wave Of Swedish Metal Bands, sur dEMOTIONAL et son "Discovery".

Sextet en provenance de Göteborg, dEMOTIONAL s’inscrit dans la lignée de groupes tels que Cipher System, Mutiny Within ou encore Threat Signal et distille un mélange entre metal moderne, metal mélodique, death metal et influences plus poussées vers le thrash voire le metalcore. Il est donc plus que logique que niveau son, dEMOTIONAL s’étend vers une sonorité mélodieuse la plupart du temps et brutale sur les breaks ou les ponts. L’univers quant à lui s’avère aussi travaillé sur les parties claires que les parties plus agressives ("Ashes", "On Hour Stranger"). Mais ça, les six Suédois l’explorent déjà depuis "State : In Denial" en 2013 ou "Tarassis" en 2015, ce qui est novateur avec ce troisième album est que dEMOTIONAL se voit enfin d’aller plus loin dans l’aboutissement de ses décibels. Bien plus travaillé, complet et précis que ses prédécesseurs, "Discovery" n’hésite pas à pincer une pointe d’ambiance ou une once d’effets par-ci par-là ("All That It Takes", "If You Believe"). D’ailleurs, les claviers se voient attribuer un rôle loin d’être négligeable, proférant ainsi à ce "Discovery" une atmosphère bien à lui ("Mimic"). Quoi qu’il en soit, en plus d’être réussi, le rendu de ce "Discovery" est très facile d’approche, dEMOTIONAL s’adressant en ce sens à une palette assez étendue de public. Il faut dire qu’avec ses refrains dignes du gros rock ricain à la Nickelback et compagnie, les Suédois n’ont pas misé sur l’extrême presque inaccessible pour les non-initiés ("Monster", "Train Wreck").

En fait, c’est précisément ça, dEMOTIONAL revendique ses facettes "metal" tout en ne reniant pas ses origines rock, que ce soit d’ailleurs dans le son ou dans l’image. Ce qui pousse, au final, ce "Discovery" à être facile d’approche ("Carry On", "What Have We Become"). Rien de négatif à cela, juste la preuve d’un disque réussi qui fera mouche auprès de pas mal d’oreilles et qui démontre que, comme la NWOBHM, la NWOSMB a également son nombre de groupe appelés à percer. C’est aussi simple que cela, dEMOTIONAL maîtrise sa recette et ce "Discovery" s’en ressent. Et la recette en question n’est autre qu’un ensemble de riffs mettant fortement en avant le duo vocal qui, de son côté, sort des refrains entêtants presque rock qui émergent ainsi d’une certaine violence poussée par quelques screams ou pointes gutturales sur les couplets se revendiquant "metal" ("Overload", "On Hour Stranger"). Alors certes, sur certains passages peut se poser la question de la réelle originalité de dEMOTIONAL et de son "Discovery" face à la panoplie de groupes existant dans le genre. Mais hormis ce détail, "Discovery" est un troisième jet réussi, peut-être celui de la maturité comme le veut l’adage, qui sait... Quoi qu’il en soit, "Discovery" oscille entre metal alternatif, groove, technique et heavy-death-thrash moderne pour séduire le tympan. Et peu importe les reproches, le résultat est là et montre que, même dans des sonorités "easy listening", la Suède n’a pas dit son dernier mot.

En bref, "Discovery" convaincra les amateurs de modernité ou les tympans délaissant la violence perpétuelle pour quelque chose de bien plus mélodieux et entrainant. La bande menée par le duo Christopher Kristensen / Nils-Petter Power avance dans son propre univers qui, même s’il peut dénoter d’originalité auprès de quelques oreilles, s’avère travaillé et profond. Alors, disons que nous avons affaire à un bon élève qui serait le chouchou de sa prof de français toujours à la recherche d’une pointe moderne et à l’abordage facile, mais qui serait haï par le puriste qui lui sert de prof de maths préférant les formules sempiternelles et leurs côtés purs, brutaux et ancestraux. Pour le reste de la classe, l’élève en question passera pour le gars sympa, rebelle auprès des filles parce qu’il joue du rock et assez fréquentable pour les pseudo-caïds parce qu’il a des poussées bien metal. Toutefois, qu’adviendra-t-il de lui quand ses camarades de jeu grandiront et que son style paraîtra s’essouffler ?


Rm.RCZ
Août 2017




"Tarassis"
Note : 14/20

Un an après son premier album en 2013, le groupe suédois dEMOTIONAL revient vers nous avec un nouvel album à nous faire écouter intitulé "Tarassis". Pour rappel, le groupe officie dans le death mélodique moderne, incluant divers éléments electro à sa musique, le tout mélangé à du metalcore.

L’album commence donc avec le titre "Hero In Me" qui commence sans grande surprise sur un passage mélodique. Suite à cela vient le chant qui varie entre chant rugueux et chant clair, faisant très fortement penser à des groupes comme Dead By April. Le refrain est quant à lui facile mais n’en reste pas moins efficace. De ce fait, on constate donc par ce premier morceau que le groupe ne va pas forcément faire dans l’originalité, ce qui n’est pas dérangeant puisque l’originalité n’est pas forcément gage de qualité. Cependant les musiciens savent ce qu’ils font et maîtrisent parfaitement leurs morceaux.

Les morceaux s’enchaînent donc de manière très fluide sans pour autant nous proposer des structures complexes ou bien ne serait-ce qu’un peu différentes. Parmi ceux-ci, on retiendra les titres "To The Gallows" et "Broken Dreams" qui vont nous proposer des refrains accrocheurs et plus ou moins atmosphériques, le reste de l’album étant assez similaire sans pour autant nous donner l’impression de tourner en rond.

L’album se termine sur le titre "Miracles" qui se déroule en featuring avec Pontus Hjelm qui n’est autre que le guitariste de Dead By April énoncé plus tôt. Pas de problème à ce niveau-là, le guitariste est dans son élément et ça s'entend. Les riffs sont accrocheurs, la rythmique est puissante, le morceau est entraînant et le refrain nous fait voyager, le tout se terminant de la même manière que l’album a commencé, c'est-à-dire sur une mélodie.

Cet album nous fait donc passer un bon moment, sans pour autant être l’album de l’année. En effet, malgré une structure identique du début à la fin, les morceaux nous proposent quand même de très belles mélodies. L’album s’écoute donc sans problème en partie grâce à son accessibilité. Le groupe a encore de belles années devant lui, en tout cas c’est tout ce qu’on lui souhaite.


Corentin
Septembre 2015




"State: In Denial"
Note : 18/20

Les dEMOTIONAL sont une bande de copains suédois qui, depuis 2009, explorent les pays et les grandes villes afin d'imposer leur musique qu'ils qualifient de metal moderne. Aujourd'hui, ils nous présentent leur nouvel album intitulé "State: In Denial" avant d'entamer une mini tournée en Espagne le mois prochain. L'occasion pour nous d'avoir un aperçu du son qu'ils défendront !

dEMOTIONAL c'est du metal avec du chant, du scream, deux guitares, une basse et une batterie. Jusqu'ici quoi d'ordinaire ? Certes, c'est le quintette classique dans le metal, mais pourtant, le metal suédois a toujours quelque chose en plus, qui fait toute la différence. En effet, les métalleux suédois ne se contentent pas de faire "que du metal", ils y rajoutent des ingrédients mystères, qui relèvent de la technique, de la composition, de la vision, des goûts personnels. Vous ne me croyez pas ? Alors expliquez-moi ce que Meshuggah a de si spécial ? Ne cherchez plus, la preuve y sera ici, dans cette chronique.

Le premier morceau "Rush" débute par des riffs entraînants et des subtilités musicales efficaces. Sur "Five Minutes", le screameur paraît énervé, tandis que l'accompagnement instrumental, lui, est moins agressif. Je dirais même qu'il est envoûtant par moment. Heureusement, le chanteur lui dose ce contraste, il est le juste milieu. Il n'a pas une voix très "aiguë" comme on peut souvent rencontrer dans le metalcore, il a une voix dans la moyenne. Pourtant niveau instrumental, des influences metalcore se font très souvent ressentir. Qu'appeleraient-ils metal morderne ?

Le morceau "Tomorrow Is Today" est, quant à lui, assez différent de ce que l'on a pu découvrir jusqu'à présent. L'instrumental est accrocheur, les voix se mixent et se fondent parfaitement bien avec. Il y a un truc qui se passe à l'écoute de cette chanson. Un truc inexplicable, mais qui procure une sensation de bien être, de satisfaction. Tu te dis "Putain, c'est vachement bien". Et puis tu rajoutes "Ce morceau, il est tueur" ! Et enfin tu te dis "J'adore" ! Ouais, c'est tout l'effet que ça fait, rien que ça ! Sur "Sleep Is For The Weak", il y a à nouveau une subtilité, cette fois dans la mélodie. Il se passe un truc, c'est pas possible autrement. Mais quel est donc leur secret ? C'est tout simplement entraînant, accrocheur, sensass ! Je me répète certes, mais il y a de quoi ! Les minutes défilent, mais pourtant il est difficile de s'en lasser. C'est toujours à la fois surprenant, et agréable. Du pur bonheur musical. Après, je ne suis pas certaine qu'en live se produisent les mêmes effets obtenus à l'écoute du CD, mais peu importe, on ne peut qu'adhérer !

"State: In Denial" est un titre tout à fait mortel, et on comprend (après l'avoir écouté) pourquoi le groupe a choisi ce titre pour l'appellation de son album ! Toujours cette composition musicale extraordinaire qui, au fil des morceaux, ne se ressemble pas. Toujours ce sentiment de perfection qui, au fil des morceaux, ne s'estompe pas. Toujours cette efficacité qui, au fil des morceaux, ne fait qu'augmenter. C'est carré, c'est singulier, c'est propre, c'est du joli ! "When She Cries" est le titre suivant. Et pourtant, on ne peut pleurer en l'écoutant ! Bien au contraire, il nous met une fois de plus, dans un état second, il nous transporte. Dans une bulle, nous sommes ! Les premières secondes de la chanson "Gone" nous laissent penser que le groupe nous emporte cette fois, à travers une chanson acoustique. En fait, il s'agit simplement d'une chanson douce. dEMOTIONAL taperait-il dans la ballade ? Tout y laisse penser. C'est qu'ils sont émotifs, ces messieurs ! Même les hommes succomberont au charme de cette chanson, nul doute !

Changement d'ambiance avec "Sleepless" qui s'enchaîne. La ballade n'y est plus, mais pourtant le caractère général du morceau est suffisamment calme et gentil pour en dire du morceau qu'il n'est ni thrash ni extrême. C'est du gentil metal. Et cela se confère particulièrement par le fait que c'est le chant clair qui prime. Le screameur se serait-il fatigué ? Au temps pour moi, il semble revenir en forme et en force sur "Alive". Et cela se confirme également sur le morceau "I Tried". "Words Unspoken" est le dernier titre figurant sur cet opus. On y avait pris goût, et pour une fois, ça n'aurait pas été dérangeant qu'il y ait plus de titres. Loin d'en être lassés, on en voudrait encore. Ils ont su attirer notre attention qui dès lors, est entièrement portée sur eux !


Cassie
Août 2013


Conclusion
Le site officiel : www.demotional.net