Le groupe
Biographie :

Formé à Grenoble en 2007, Demenseed (anciennement Dreams Reflection) est un groupe de metal mélangeant de nombreuses influences dominées par le death, le prog, et une grande volonté d'expérimenter. Le groupe sort en 2009 une première démo intitulée "A Way To The Sky" sous le nom de Dreams Reflection, plus influencée doom et symphonique. Mais en 2010, le groupe change son nom en Demenseed et se met à évoluer dans un style plus complexe, violent et étrange. Demenseed enregistre une seconde démo intitulée "Light Window", fin 2010.

Discographie :

2009 : "A Way To The Sky" (démo / Dreams Reflection)
2010 : "Light Window" (Démo)


La chronique


A l'origine ce groupe formé en 2007 s'appelait Dreams Reflection, officiant de le doom et le symphonique. Une démo sortie en 2009 "A Way To The Sky" est là pour en témoigner. Maintenant c'est à Demenseed qu'il faut s'adresser, et leur musique a pris également un peu de la chrysalide pour devenir une sorte de death progressif multifacettes (comme la boule... à facettes...) On sent que Demenseed, fait de la musique pour la musique, comme on pouvait le faire il y a vingt et quelques années en arrière. Parce qu'en matière d'investissement on n'est pas chez Paris Hilton c'est une certitude. Jaquette imprimée, production avec un son plus que moyen, voici les armes de Demenseed. Mais est-ce qu'un bel artwork et une production de combat titanesque, ça peut tout faire ?

La réponse est non. La preuve, parce que l'on pourrait discuter pendant des heures sur le manque de puissance et de propreté de leur production, cela ne changerait rien sur la qualité de l'écriture de leur musique. Mais avant de parler de cela, je voudrais juste dire un dernier mot sur l'illustration. Avec une front cover faite par Luc Messina si je ne me trompe pas, guitariste et deuxième vocaliste du groupe, Demenseed met en avant quelque chose de rare maintenant. Quelque chose qui s'est perdu avec les années: l'art à l'état pur. On profite pleinement de cette illustration primale et tout autant torturée réalisée artisanalement. On serait à l'Ecole des Beaux Arts, le prof nous en ferait des tonnes pour nous expliquer les méandres du cerveau de son auteur. Mais il n'en reste pas moins que ce type de jaquette est vraiment travaillé.

Alors ensuite, on va enfin parler de la musique de Demenseed. Au départ de l'écoute du tout premier morceau "The Gravedigger", des quatre qui composent cette démo, on peut trouver que ce n'est pas vraiment intéressant, voire plutôt pas terrible. Mais cette impression s'atténue et s'efface rapidement  car la chanson évolue dans un trip qui finalement nous montre que même si Demenseed a progressé vers un death metal, les réminiscences de leur doom sont encore là. Les claviers et l'ambiance générale qui règne sur l'ensemble des compositions me rappellent cette vague atmosphérique qu'il y avait eu au début des années 90's avec des albums comme celui de The Gathering "Always...", un truc dans le genre. Alors que les accélérations sont nettement plus thrash, c'est effectivement le cas pour ce premier titre.

Demenseed possède de véritables excellents passages mélodiques et quasi death/doom c'est ce que j'ai totalement apprécié dans leurs chansons. En fait leur death metal qui n'est pas vraiment du death metal proprement dit, possède plein de passages death / doom, on traverse les périodes au cours de ces quatre morceaux. Entre des idées à la Crematory du temps de "Transmigration" et ce surtout grâce à des claviers qui posent constamment l'atmosphère planante et doomisante, Demenseed arrive à nous faire oublier leur production limite en montrant que leur matière première regorge de possibilités. Les guitares ont un grain plutôt attiré par la distorsion, mais on pénètre malgré tout dans un univers étrange dirigé par des ralentissements de thèmes très glauques un peu à la manière de l'album d'un projet sorti chez WMD, produit par Scott Burns, qui se nommait VLAD dont le titre était "After Death". Eh bien Demenseed propose une musique aussi étrange qu'envoutante, on le ressent encore plus sur le titre "Light Window", reflet direct de la pochette de la démo. C'est quelque chose entre la musique metal extrême et des ambiances qui entourent l'auditeur comme un brouillard épais et glauque, vous savez comme celui de Silent Hill... A mi chemin entre des trucs du genre Pan-Thy-Monium, Master's Hammer pour "The Jilemnice...." et d'autres choses plus terre à terre comme Sad Whisperings, le premier The Gathering et toute la période du death / doom du début des 90's notamment la scène Néerlandaise qu'on pouvait récupérer chez Foundation 2000...

Le maître mot c'est bien sûr l'"Expérimentation". Demenseed ne cesse de rechercher le décalage extrême en gardant pourtant bien en tête de balancer des rythmiques agressives. Oui, c'est un univers bien personnel que nous propose ce groupe, quelque chose qui ne sera certainement pas apprécié par tout le monde, mais le fait d'oser écrire ce genre de musique en fait oublier les défauts de cette première démo. J'encourage donc ce jeune groupe à persévérer, à trouver aussi un son plus puissant pour accompagner efficacement la qualité des compositions.


Arch Gros Barbare
Février 2011


Conclusion
Note : 14/20

Le site officiel : www.myspace.com/demenseed