Le groupe
Biographie :

Dead Cross est un groupe de hardcore / punk américain formé en Californie et dans lequel on retrouve le guitariste Mike Crain (Retox), le bassiste Justin Pearson (The Locust, Head Wound City et Retox), le batteur Dave Lombardo (Suicidal Tendencies, Misfits, Slayer et Fantômas) et le chanteur Mike Patton (Faith No More et Fantômas). Dead Cross sort son premier album chez Ipecac Recordings en Août 2017.

Discographie :

2017 : "Dead Cross"


La chronique


Il y a environ deux ans lors d'un concert de Philm, j'ai eu l'occasion d'échanger quelques mots avec Dave Lombardo et de lui demander, entre autres, s'il comptait retravaillait bientôt avec Mike Patton. Celui-ci m'avait lâchait du bout des lèvres que oui.

- Humm... quel projet ? Fantômas ??? (Fol espoir difficilement dissimulable)
- Oui (!!!!! Ne pas pleurer de joie devant le batteur).

Ô Joie Ô Bonheur !

Pendant deux ans l'attente fut longue jusqu'à me demander si le Sieur ne m'avait pas dit ce que j'avais envie d'entendre. Miracle en ce milieu d'année 2017. Non seulement les deux comparses se sont lancés dans une tournée américaine avec Fantômas (bon... soit, je suis frustration absolue, moi l'européenne) mais deuxième bonne surprise, on nous annonce qu’ils vont se réunir dans le supergroupe Dead Cross aux côtés de Michael Crain, guitariste du groupe de punk hardcore Retox, et Justin Pearson, chanteur de Retox et de The Locust - ce dernier baignant plutôt dans un grindcore assez complexe et original. Quoi de plus excitant pour une fan inconditionnelle de Patton !

Après les derniers Tomahawk et Faith No More où le chanteur fou se révélait plutôt assagi et un tantinet crooner, voici que déboule la bombe punk Dead Cross. Avant de lancer l’album, j’avoue avoir tout de même quelques craintes sur la qualité de l’opus. Partout il est annoncé comme un projet punk, donc normalement primitif et dénué de toutes démonstrations musicales. Oserai-je dire… plat et pas très varié ? Et j'attends bien entendu une performance vocale de la part de Mike Patton, que pourra-t-il apporter vocalement sur du punk ? Les réticences s'envolent dès le premier morceau "Seizure And Desist" ! Dead Cross est effectivement punk à 1000 % dans l'esprit : énergique, agressif et direct ! Mais musicalement ça sonne comme un bon vieux thrash que l'on a poussé au max au niveau du tempo. Dave Lombardo donne la part belle à la rythmique et se déchaîne sur sa batterie ne laissant que de très rares répits. Les compositions auraient peut-être pu se révéler sommaires si on avait eu affaire à un autre groupe, mais c'était sans compter sur un Mike Patton qui revient en très grande forme. Les morceaux sont certes déjà bien construits et accrocheurs, mais ils prennent une saveur toute particulière avec la ligne de chant qui donne une dynamique explosive à l’ensemble. L'artiste n'a strictement rien perdu de sa fougue légendaire et de son talent vocal. Il chante, crie, growle, chuchote, respire… avec la folie qu'on lui connaît et qu'on aime tant chez lui. Il n'est pas loin le psychotique de Fantômas qui se sert de sa voix comme d’un instrument.

Bien évidemment on pourrait dire qu'il est trop facile d'affirmer que Dead Cross est le mariage heureux entre un Slayer overspeed et un Fantômas et / ou Mr Bungle azimutés. Et pourtant, c'est bien ce que vous trouverez là, en ce précieux sésame. Dead Cross prouve que les quinquagénaires (du moins en ce qui concerne Patton et Lombardo) n'ont rien à envier aux punks à roulette de vingt ans et qu'il faut se méfier des darons qui ont plus d'un tour dans leur sac ! Mettez la dose de glu sur la crête parce que ça va décoiffer. Mesdames Messieurs, révérences et courbettes devant ces musiciens aguerris qui continuent encore à nous épater.


Miss Bungle
Août 2017


Conclusion
Note : 16/20

Le site officiel : www.facebook.com/deadcrossofficial